4 mois en Asie : le bilan

 

Il y a 10 jours, après presque 4 mois en Asie, nous changions désormais de continent en direction de l’Australie…

C’est un sentiment assez étrange que nous avons éprouvé à ce moment : un mélange entre une grande hâte de poser les pieds en Australie, pays dont nous rêvions et que nous attendions avec impatience depuis notre départ ; et en même temps de la tristesse et de la nostalgie de quitter l’Asie où nous avons vécu tant de choses pendant les mois précédents.

Je parle de l’Asie en général et non pas de l’Asie du Sud Est car nous souhaitons également y inclure l’Inde : ce pays « hors norme » et « hors compétition » que nous ne pourrions comparer à aucun autre. Notre arrivée sur le continent asiatique s’est fait par New Delhi. bilan_asie2Ce n’est certainement pas la manière la plus facile de commencer un long voyage, mais nous sommes heureux de l’avoir fait en tout premier. L’Inde nous aura mis une vraie claque : niveau dépaysement, on était dedans à 100% ! Nous n’aurions certainement pas eu la même expérience de ce pays si nous nous y étions rendus après déjà plusieurs mois de voyage… Avec la fatigue accumulée, nous n’aurions peut être pas eu la force et la patience nécessaire pour affronter les épreuves de l’Inde et les longues nuits dans des hôtels miteux ou dans les trains en « sleeper class ».  Nous en avons parfois bavé et nous nous sommes quelques fois demandé ce que nous faisions là, mais nous ne regrettons en aucun cas nos 3 semaines de voyage dans ce pays : quelle meilleur façon de créer la coupure avec la France et de découvrir l’Asie et son « bordel organisé » qu’en commençant par l’Inde ? ;). Et puis il faut l’avouer : l’Inde, ça vaccine des imprévus et des galères, on se sent prêts à tout affronter après ça !

Après l’Inde, c’est la Birmanie que nous avons découvert : là encore le changement de décor pagode_bagan6était total. Nous avons du réapprendre à ne plus être sur nos gardes et trop méfiants, et la gentillesse birmane nous aura marqué pour le reste de notre voyage.  Donner autant quand on a si peu et que l’on vit dans un pays où il y a pas si longtemps on vous mettait en prison pour un rien : forcément ça laisse admiratif… Bien que ce soit le pays où nous sommes le moins sortis des sentiers battus (encore beaucoup de lieu sont difficilement accessibles en tant qu’étrangers), c’est pourtant celui que nous aurons préféré dans tout notre voyage en Asie et pour lequel nous avons eu un vrai coup de cœur.

Notre entrée dans la partie nord de la Thaïlande s’est fait avec beaucoup d’appréhension : qu’allions nous trouver dans ce pays dont nous attendions tant et dont tout le monde parle quand il s’agit de partir en Asie du Sud Est ? Nous l’avons déjà dit : nous avons moins apprécié ce pays en comparaison des autres. Nous qui pensions arriver dans « le pays du sourire », c’est là où nous aurons eu le moins de contact sincère et agréable avec les habitants. Cependant nous ne regrettons pas notre passage : il fallait le voir de nos yeux et nous faire notre propre ressenti à son sujet. Cela dit, même si l’accueil était différent de ce qu’on nous avait parlé, nous ne sommes peut-être pas objectif après être allés en Birmanie. Les paysages et les différents sites visités quant à eux étaient toujours très beaux.

C’est au Vietnam que nous nous sommes le plus sentis « immergés » dans la culture asiatique. Bien que le pays soit assez touristique, nous avons vraiment tamcoc_13eu le sentiment d’être dans un pays « sincère », qui ne diffuse pas une fausse image aux touristes et leur montre tout simplement son vrai visage jour après jour. Les paysages nous ont coupé le souffle et les locaux (que beaucoup de gens nous disaient pas très agréable) ont toujours été d’une grande gentillesse avec nous. Le tout étant de passer une première barrière avec eux. Au début, nous ne sommes que des touristes parmi tant d’autres pour eux, et en discutant un peu, le regard change. Si nous devions donner une première place, il serait dur de choisir entre le Vietnam et la Birmanie…

Le Cambodge fait un peu état « d’outsider » en Asie du Sud Est. Bien que nous y ayons retrouvé toutes les marques d’un pays asiatique et qu’il y ait de grandes similitudes entre sa culture et celles de ses voisins, la pauvreté du Cambodge ne peut que contraster avec la Thaïlande et le Vietnam. Le pays a beaucoup souffert ces dernières décennies. Les traces de la guerre sont encore présentes, et la jeune génération semblent en souffrir à son tour : comment ne pas être affectés par ces gens vivant dans la rue ou ses enfants courant après les touristes pour leur vendre un éventail ? Le Cambodge nous laissera des souvenirs bien ancrés pour ses ruines d’Angkor mais pas que : c’est un pays qui est encore malheureusement délaissé par rapport à ses voisins et qui mérite pourtant d’être découvert et visité au même titre.

A notre arrivée dans le sud de la Thaïlande nous savions déjà un peu à quoi nous en tenir avec ce pays puisque nous y avions déjà voyagé dans la partie nord, mais ce séjour a un statut particulier puisque c’est là que nous avons retrouvé nos amis pendant 2 semaines. bilan_asi3Difficile donc de comparer avec nos séjours précédents que nous n’avions vécu qu’à 2. Nous n’oublierons pas de mentionner notre coup de coeur pour les sorties plongées et snorkelling que nous y avons faites.

Avant dernier pays visité de l’Asie du Sud Est, la Malaisie s’est dénotée de tous les pays précédents que nous avions visité. Dès notre arrivée à Georgetown nous avons senti une nette différence : la Malaisie est bien plus développée que ses voisins, et nous sentions au fur et à mesure que nous nous rapprochions des pays « occidentalisés » comme Singapour ou l’Australie. Pour autant la Malaisie n’aura cessé de nous étonner et de nous faire découvrir à chaque étape des paysages différents et toujours superbes et ses habitants auront toujours été d’une grande gentillesse et d’une grande hospitalité envers nous. Ce pays nous l’avons aussi exploré à 4 avec mes parents, il aura donc toujours une place spéciale dans nos souvenirs :).

Enfin, Singapour sonnait déjà un peu la fin de l’Asie : une ville ultra moderne, propre, organisée. Une bonne transition avant l’Australie et une belle (re)découverte pour tous les 2 !

 

 

En dehors de cette rétrospective, et sur un bilan un peu plus personnel, si l’on doit retenir une chose de ce que nos 4 mois en Asie nous aurons appris, c’est la patience. On ne compte pas le nombre d’heures que l’on a passé à attendre, sur un banc dans une gare, à un restaurant, entre deux transits… bilan_asie6Au début c’est long, ça nous agace un peu, on s’impatiente… Puis on apprend petit à petit qu’après tout, à quoi ça sert de s’énerver ? Au final on l’aura bien notre bus, notre plat ou notre hôtel, et les quelques heures de perdues seront vite oubliées, ou deviendrons même de bons souvenirs que l’on se remémore entre nous de temps en temps :). Malgré cela on avoue avoir parfois craqué, des fois les nerfs ça ne se contrôle pas. Puis on relativise, on mesure la chance que l’on a et on passe à autre chose. Nous avons rencontré plusieurs fois des touristes étrangers, dont le comportement impatients se transformait parfois en comportement insultants envers autrui. Mais pourtant c’est bien ça que la voyage doit nous apprendre : toutes les cultures ne fonctionnent pas pareil, aucune n’est meilleur que l’autre, et la moindre des choses à faire lorsqu’on est l’étranger, c’est de s’adapter aux habitudes locales et les accepter.

Et c’est sûrement ça qui nous manquera le plus à notre départ d’Asie : la faculté qu’ont les gens à prendre leur temps, à se rendre compte que rien n’est grave et que tout problème à sa solution, aussi farfelue et compliquée soit elle.

 

Et puis le regard des gens n’est pas le même : qui se soucie bienbilan_asie7 ici de voir que son voisin est sorti en pyjama faire ses courses au supermarché d’à côté ? Parfois ma coquetterie de fille, mon maquillage et mes fringues me manquent un peu, mais il faut avouer : qu’est-ce que c’est agréable de ne jamais avoir à se maquiller le matin, de s’habiller sans réfléchir, et surtout de savoir que personne ne vous regardera de travers pour ça ! D’une manière plus générale, nous avons été témoins de belles leçons de tolérance, notamment dans des pays tels que la Thaïlande ou la Malaisie où différentes cultures, différentes façons de vivre et différentes religions semblent se côtoyer dans le plus grand respect. Malheureusement tout n’est pas si rose et il y a aussi quelques contre-exemples à ce modèle de tolérance. On ne peut s’empêcher de penser à l’Inde, où les guerres de religion ou le système de caste divisent encore trop le pays…

 

En somme, ce qui risque de plus nous manquer dans l’Asie, c’est ce « bordel » ambiant, cette insouciance et ce bonheur de vivre.

Et surtout… surtout… cette faculté impressionnante de pouvoir transporter tout et n’importe quoi sur un scooter !! Franchement, combien de fois sommes nous restés ébahis devant les possibilités multiples d’agencement d’un deux roues… : des échelles, des familles entières avec 3 enfants, des poulets, des tuyaux de 5m de long, des dizaines de caisses superposées les unes sur les autres… Ça semble impossible à transporter au début, mais avec un peu de patience, d’imagination, et de folie, tout a une solution on vous dit ;).

 

bilan_asie5

bilan_asie4

 

Bilan chiffré

  • 12575 km parcourus (sans compter les trajets en avion)
  • 7 pays visités
  • 128 jours de voyage en Asie (en retirant les 4 à Dubaï au début du voyage)
  • 30 bus et 9 trains, 5 bateaux
  • 264h passées dans un bus/train/bateau, soit exactement 11 jours pleins
  • 12 kilos de perdus pour Florian
  • 2 touristas
  • 49 hôtels différents
  • 7 nuits en bus et 1 en train
  • 12 scooters fidèles et dévoués
  • 44 villes visitées
  • 1 million de nouilles sautées…

5 Responses

  1. Super cet Article ! je pense que c’est mon préféré depuis le début. C’est super beau ce que vous avez vécu… Des beaux souvenirs marqués pour toute votre vie. De mon côté ça ne me donne qu’une envie… C’est de retourner en Asie le plus vite possible :)

  2. C’est très bien écrit , simple et bref mais probablement le vrai visage de l’Asie.

  3. Alban&Marina

    Joli article. On suit vos pérégrinations avec attention et ça donne envie tout ça ! Vous nous avez confirmez qu’on ira jamais en Inde et qu’on ira faire un tour aux Vietnam et en Birmanie lol ! Profitez bien du reste de votre voyage. Alban&Marina

Laissez un commentaire