Bilan de l’Australie

 

Après 1 mois passé en Australie, voici venu le temps du bilan! 9ème pays de notre voyage, nous y sommes arrivés le 11 mai et sommes repartis le 09 juin. Trop peu de temps pour un si grand pays, et nous avons donc dû faire des choix sur quelles parties parcourir en 30 jours. Il y a 10 ans, j’étais déjà allée avec ma famille de Sydney jusqu’à Brisbane lors d’un voyage de 2 semaines. Pour un 2ème passage en Australie, impossible pour moi de ne pas aller à Uluru cette fois-ci. Nous avions donc décidé d’emblée d’inclure cette portion dans notre trip. Pour le reste, nous hésitions entre partir vers le sud et aller voir la Great Ocean Road, ou partir vers la grande barrière de corail dans le Nord. Notre choix s’est finalement porté sur la Great Ocean Road, qui nous paraissait plus faisable sur 3 semaines. 

Nous avons donc voyagé pendant la période hivernale en Australie : un inconvénient car nous avons eu parfois vraiment froid sur la côte sud-est, mais également un gros avantage car ce n’était pas du tout la saison touristique. Nous avons été quasiment seuls sur la plupart des campings, gratuits ou payants, et n’avons eu besoin de réserver pour aucune de nos activités (la parade des pingouins à Philip Island par exemple qui peut être très chargée en été). Une bonne chose pour nous qui étions habitués à ne rien prévoir à l’avance en Asie : nous avons pu continuer dans cette lignée même dans un pays comme l’Australie !

En arrivant en Australie, nous avons changé de mode de vie du tout au tout : le coût de la vie était bien plus cher, finit les nouilles sautées à 2 euros, nous n’allions plus dormir en guesthouse mais en van, terminés les bus locaux pour se déplacer entre les villes, nous pouvions lire et comprendre tout autour de nous, et nous perdions également près de 15 degrés entre notre dernière étape à Singapour et Sydney.

 

sydney_12

gor_1

uluru_1

 

 

Itinéraire

11/05 – Jour 1 : Arrivée à Sydney

12/05 – Jour 2 : Sydney

13/05 – Jour 3 : Sydney

14/05 – Jour 4 : Récupération du van, première partie de la route: Kiama et Kangaroo Valley

15/05 – Jour 5 : Jervis Bay et Pebbly Beach

16/05 – Jour 6 : Bermagui

17/05 – Jour 7 : Merimbula, Eden et route vers Philip Island

18/05 – Jour 8 : route vers Philip Island

19/05 – Jour 9 : Philip Island

20/05 – Jour 10 : Melbourne

21/05 – Jour 11 : Melbourne

maps_1

22/05 – Jour 12 :  La Great Ocean Road :Torquay et Bell’s Beach

23/05 – Jour 13 : Airey’s Inlet, Lorne et Kennett River

24/05 – Jour 14 : Otwa Fly et 12 Apôtres

25/05 – Jour 15 : Great Ocean Road entre les 12 apôtres et Bay of Islands en passant par Timboon

maps_2

26/05 – Jour 16 : Portland

27/05 – Jour 17 : Portland

28/05 – Jour 18 : route pour Adélaïde

29/05 – Jour 19 : MacLaren Valley

30/05 – Jour 20 : Adélaïde

31/05 – Jour 21 : Adélaïde

01/06 – Jour 22 : Adélaïde

maps_3

02/06 – Jour 23 : départ pour Alice Springs et récupération du van

03/06 – Jour 24 : Uluru

04/06 – Jour 25 : Uluru

05/06 – Jour 26 : Kata Tjuta

06/06 – Jour 27 : King’s Canyon

07/06 – Jour 28 : route vers Alice Springs

08/06 – Jour 29 : remise du van et Alice Springs

maps_4

09/06 – Jour 30 : départ pour la Nouvelle Zélande

 

Notre parcours global :

maps_5

Comme on peut le voir sur cette carte, c’est une toute petite portion de l’Australie que nous avons exploré. La prochaine fois, nous visiterons très sûrement la côte nord-est avec Darwin, Cairns et la Grande Barrière de Corail, et/ou la partie ouest, qui est encore méconnue des touristes mais apparemment magnifique.

 

 

Logement :

Nous avons passé 23 nuits en van, 2 nuits dans des hôtels à Adélaïde et Alice Springs et 3 nuits chez Ros et Mike à Sydney.

sydneytomerlbourne_9
Jean Claude VAN Damme

Pour le van, nous avons su trouver une organisation qui nous convenait dès le début et qui nous a évité de jouer à Tetris tous les jours. Chaque chose avait sa place, et une fois nos gros sacs rangés sous le lit nous n’avons pas eu souvent à les ressortir. Niveau confort, nous avons eu un peu de mal avec le premier van entre Sydney et Adélaïde car les nuits étaient parfois froides et nous n’avions que deux duvets. Si on ajoute avec ça la fuite dans le plafond, nous avons passé quelques nuits à assez mal dormir. Le deuxième van (dans le centre) était quant à lui bien plus confortable.

Dormir dans son van, c’est bien, mais il faut aussi trouver chaque soir où garer son van. De manière générale nous avons alterné à chaque fois une nuit dans un vrai camping (avec douche chaude, toilette, cuisine) et une, voire deux nuits en camping sauvage. Nous n’avons jamais eu trop de mal à trouver où nous installer pour faire du camping sauvage. Le tout étant de se mettre dans des coins tranquilles (bien souvent dans les campagnes à l’extérieur des villes).  Pour ces soirs là, pas de douche donc (« baaah les dégueus »), mais nous avons opté pour la technique « douche-casserole-gant de toilette ». Sommaire mais efficace.

bilan_2
Notre première nuit en van à Kangaroo Valley

Au-delà de deux nuits en camping sauvage, il devenait souvent grand temps de prendre une douche, de remplir le réservoir d’eau et de recharger la batterie du van qui nous permettait de faire fonctionner les lumières et le frigo. Les campings étant assez chers (entre 40 et 50 AUD la nuit), nous n’en avons pas abusé et avons su trouver un bon équilibre.

Beaucoup de nos spots gratuits et payants ont été trouvés grâce à l’application « Wikicamps », gratuite pendant 3 semaines et qui recense tous les endroits où poser son van en Australie. Un vrai plus pour nous !

 

 

Nourriture :

Avec l’Australie, fini les restaurants midi et soir et les plats de riz pour quelques euros ! Nous recommencions à cuisiner nous même dans notre van et à remanger de la nourriture occidentale. Au bout de 4 mois passés en Asie, nous en avions un peu marre des nouilles et du riz et avions vraiment hâte de remanger des patates, des spaghettis bolognaises, des bons morceaux de viande et autres délicieux mets de chez nous 😉 (ce qui a duré seulement quelques jours car la nourriture asiatique nous a très vite manqué à nouveau…).bilan_3 C’était également un vrai plaisir pour Florian de pouvoir recommencer à cuisiner, bien que l’espace dans le van était assez restreint. Quant à moi, c’était également un bonheur de pouvoir remanger ses bons plats. Nous faisions les courses assez régulièrement dans les « Coles » et « Woolworths » (les grands supermarchés australiens), et avions la chance d’avoir un frigo pour pouvoir entreposer nos produits frais. Nous pouvions également cuisiner à l’intérieur du van, ce qui s’est révélé être un grand avantage les jours de forte pluie ou les soirs très froids.

Les seules fois où nous avons mangé dehors nous n’avons pas fait dans l’originalité : c’était MacDonalds la plupart du temps ! Mais les MacDonalds australiens ont une petite spécificité : on peut y créer son propre burger et être servis à table presque comme dans un vrai restaurant grâce à la formule « Create Your Taste ».

 

Transports

Partie pas vraiment utile ici car notre moyen de transport était aussi notre maison ! Il nous a fallu tout de même nous habituer assez vite à la conduite à gauche avec un van, ce qui n’était pas toujours évident mais que Florian a su maitriser avec succès.

Nous avons tout de même parcouru 3596km sur les routes australiennes en 1 mois… soit une moyenne de 119.86km par jour ! Pas mal !

A savoir qu’il n’y a pas vraiment d’autoroute, ils parlent de « highway » ou « motorway ». Souvent limitées à 100km/h au maximum il faut vraiment respecter les modifications de limitation de vitesse car certaines portions de route ne sont pas de bonne qualité.

Un petit tour le matin permettra également de comprendre pourquoi il ne faut pas rouler de nuit en Australie : les kangourous se ruent sur les phares des véhicules et finissent sur le bas côté… plutôt morbide… Les locaux ont très souvent renforcé le devant de leur voiture pour ce type de situations. Nos petits vans par contre n’ont rien pour lutter contre la masse d’un kangourou se jetant sur eux.

 

Visas

Pour rentrer en Australie, les ressortissants français doivent demander un evisa pour des séjours touristiques de moins de 3 mois. Dans notre cas, c’est l’agence « ZipWorld » par laquelle nous avons réservé nos billets d’avions qui s’est chargée de faire cette demande pour nous.

 

Argent

La monnaie courante de l’Australie est le dollars australien (AUD). Le taux de conversion était en moyenne à 1AUD = 0,65 euros quand nous y étions. Nous avons effectué une grande partie de nos dépenses par carte bancaire car nous n’avions aucun frais pour les paiements. Notre carte visa a été acceptée partout, mais nous avons souvent eu des frais de 2% à chaque paiement dans le centre du pays.

 

Budget

budget

Nos dépenses ont été réparties de la façon suivante :

  •  924,4 AUD de nourritures, soit environ 20 euros par jour à deux.
  • 2892,35 AUD de transports, soit 62,66 euros par jour à deux. Cela comprend la location du van, l’essence et les déplacements dans les grandes villes.
  • 662,41 AUD de logements, soit 14,35 euros par jour à deux. Cela comprend les campings ainsi que les hôtels d’Adélaïde et d’Alice Springs.
  • 323,2 AUD d’activités, soit 7 euros par jour à deux.
  • 311,27 d’autres, soit 6,74 euros par jour à deux (carte postale, laundry, etc…).

 

Notre budget sur 30 jours en Australie est donc de 55,39 euros par jour et par personne. C’est moins que le budget de 60 euros par jour et par personne que nous avions prévu. Cela prend en compte toutes les activités que nous avons faites, mais pas les extras en fringues / cadeaux que nous avons achetés. Nous aurions pu encore plus réduire ce budget en faisant plus souvent du camping sauvage, mais nous n’avons jamais réussi à tenir plus de 2 jours sans vraie douche ! Et puis comme cela rentrait dans le budget, pourquoi s’en priver…

Pas de surprises : le coût de la vie en Australie s’est trouvé être bien plus élevé qu’en Asie. Nous ne donnerons pas des exemples de prix dans la vie de tous les jours, c’est à peu près pareil qu’en France. A une chose près : l’essence est bien moins chère ! Hormis pour la partie centre où les prix ont explosé, le prix du litre était à environ 1.20$/L (soit 0.82euros/L).

 

 

Bilan en chiffres :

30 jours

3596km parcourus

2 van et 1 avion en interne

13 nuits en camping, 2 en hôtel, 3 chez Ros et Mike et 12 en camping sauvage

4 états : New South Wales, Victoria, South Australia, Northern Territory

Des centaines de kangourous écrasés sur le bord de la route, 0 par notre faute

1 gros caillou rouge et 12 apôtres 😉

 

 

Tip-top et Flip-Flop

Meilleur paysage :

  • Florian : Uluru
  • Jeanne : Uluru, sans hésitation. Puis la Great Ocean Road.

 

Ville préférée :sydneytomerlbourne_4

  • Florian : Melbourne
  • Jeanne : Melbourne en premier, Sydney en deuxième.

 

Meilleur souvenir :

  • Florian : Retrouver Ros et Mike + la découverte de la baie de Sydney
  • Jeanne : voir Uluru pour la première fois… et la rencontre avec Billy !!

 

Pire souvenir :

  • Florian : L’Internet limité et à bas débit… quelle tristesse… plus sérieusement, voir et apprendre la condition des aborigènes
  • Jeanne : les fuites dans le van en pleine nuit

 

 

Conclusion

L’Australie ! On l’attendait avec impatience ce pays ! Fini enfin de faire et défaire son sac à dos tous les deux jours : nous retrouvions enfin une « petite » maison, une cuisine et le même lit tous les soirs. Nous nous sommes rapidement habitués à cette vie en van, à changer d’endroit selon nos envies tout en gardant tous les soirs le même endroit où dormir. Dès le début nous n’avions jamais envisagé une autre façon de parcourir ce grand pays. L’idée du van s’est imposée d’emblée, et nous ne regrettons absolument pas d’avoir opté pour cette solution. Nous n’avions jamais le stress de devoir trouver un hôtel avant la nuit tombée, juste l’impératif de se garer dans un coin tranquille. Nous pouvions aussi facilement nous faire à manger et avons donc beaucoup économiser dans ce pays où manger au restaurant tous les soirs nous aurait coûté un bras. Une stabilité dans cette découverte quotidienne de l’inconnu, et nul doute que nous ré-opterions pour cette solution si un futur voyage au pays des kangourous devait se présenter à nous.

Dans un pays si grand, il a parfois été frustrant de ne pouvoir voir qu’une petite partie de tout ce que l’Australie a à offrir. Tant de kilomètres pour voir la Great Ocean Road ou Uluru : toutes ces merveilles se méritent et les routes étaient parfois longues et fatigantes pour le conducteur en chef ! Quand on pense à l’Australie, on se dit que l’idéal serait d’arriver à enchainer les grands « spots » tels que la grande barrière de corail, Darwin, Sydney, la Great Ocean Road et Uluru en raccourcissant au maximum les trajets. Mais comme nous l’avons souvent appris pendant ces 6 mois, la quantité ne devrait pas prendre le pas sur la qualité dans un voyage, et nous avons parfois regretté de ne pas avoir pris plus notre temps pour descendre toute la côte sud-est depuis Sydney jusqu’à Adélaïde. Nous sommes passés bien vite sur de nombreuses étapes comme « Jervis Bay » ou les villes de Melbourne, Eden et Merimbula, et nous n’avons ainsi pas pu apprécier tous ces coins à leur juste valeur. A refaire nous aurions sûrement mieux préparer ce voyage en Australie afin de supprimer des étapes pour en faire « moins mais mieux ». Ou alors nous serions sûrement restés plus longtemps… Cette dernière solution étant évidemment notre préférée ;).

Les paysages de l’Australie nous ont époustouflés jour après jour, et nous donnent maintenant encore plus envie de découvrir le reste ! Et puis l’Australie ne serait pas ce qu’elle est sans ses kangourous, koalas et autres animaux qui lui sont propres. Nous nous sommes parfois autant émerveillés devant une colonie de kangourous que devant une superbe vue sur l’océan. J’avoue être même carrément jalouse des australiens pouvant côtoyer ses bêtes là au quotidien ^^.

« Last but not least », ce n’est pas un mythe : les australiens sont des gens vraiment gentils, prêts à vous aider ou vous rendre service à tout moment. Le meilleur exemple est bien évidemment lorsque nous avons été hébergés par pure gentillesse par Ros et Mike, que nous connaissions à peine et qui n’ont pas hésité à nous ouvrir leur porte le temps de notre passage à Sydney. Pendant tout ce mois passé ici, nous n’avons jamais eu d’expérience désagréable, et avons toujours rencontré des australiens curieux de savoir d’où nous venions et d’échanger quelques mots.

Un très grand bilan positif pour ce séjour en Australie avec seulement un petit bémol : maintenant il nous faut à nouveau économiser pour aller explorer le reste du pays !!

 

 

gor_8

gor_11

uluru_21

 

 Tous nos articles sur l’Australie :

 

Pour voir toutes nos photos de l’Australie –> c’est ici !

Laissez un commentaire