De Sydney à Melbourne : début du road-trip

 

Le 14 mai, après avoir passé 3 jours à Sydney, il est temps pour nous de récupérer notre van et de commencer notre road-trip qui nous mènera vers Adélaïde près de 3 semaines plus tard.

 

Jour 1 – Sydney -> Kangaroo Valley et récupération de notre van d’assaut

Nous avions réservé notre van en France avant de partir via le site « GetAboutOz ». Nous avions réussi à négocier un peu les prix en faisant jouer la concurrence, et avions obtenu un van de la marque « Camperman » pour 69$ par jour, assurance complète comprise. A la base, ce dernier ne devait pas avoir de frigo et d’évier, mais coup de chance, sydneytomerlbourne_9nous en héritons tout de même pour le même prix ! De quoi bien simplifier nos jours à venir. Notre nouveau carrosse « Jean-Claude VAN Damme », 640 000 km au compteur n’est pas de toute première fraicheur… Certes nous sommes bien équipés avec évier / plusieurs rangements / plaques de cuisson au gaz / mini-frigo, mais nous aurons le droit à quelques déconvenues pendant notre trajet : panne de batterie sortie de nulle part, fuite dans le plafond à la moindre averse, problème d’eau dans le radiateur… De quoi nous promettre quelques petites aventures, on vous racontera tout ça en temps voulu.

Une fois Jean-Claude récupéré, nous partons directement faire le plein de courses pour sydneytomerlbourne_8les jours à venir, puis vers 14h nous quittons Sydney et mettons le cap vers la « Kangaroo Valley » en passant par la ville de Kiama où nous nous arrêtons le temps d’une pause dans l’après-midi. Nous arrivons à « Kangaroo Valley » vers 17h, juste avant la tombée de la nuit. Chaque soir, nous tâcherons de nous arrêter avant le coucher du soleil, évitant ainsi de conduire de nuit. En effet, Il y a 12 ans lors de notre premier voyage en Australie, nous avions tenté l’expérience avec mes parents et un kangourou avait choisi de mettre fin à sa vie en nous sautant dessus alors que nous roulions. Nous étions alors à l’époque en plein milieu du désert australien, et notre camping-car n’avait pas survécu au choc avec la bestiole suicidaire, nous obligeant à passer la nuit en bord de route en attendant les secours le lendemain matin. En réalité, les kangourous sont attirés par la lumière des phares en pleine nuit et ont tendance à vouloir traverser la route à ce moment-là, comme en témoignent les dizaines de kangourous écrasés qu’il est possible de voir tous les jours en bord de route. Les road-trains ainsi que certaines voitures sont équipés de pare-buffle à toute épreuve, mais des petits vans comme le notre ne font malheureusement pas le poids contre la violence du choc.

sydneytomerlbourne_1
Kiama

Notre première soirée en van sera consacrée au rangement de nos affaires et à la mise en place de notre couchage. La partie arrière est transformable et permet de se changer en lit ou en table à manger avec banquette, mais nous choisirons de la laisser tous les jours en format « lit » (nous sommes un peu flemmard et n’avons pas le courage de tout refaire tous les jours…). Cette première nuit sera glaciale, et nous n’apercevons pas de kangourous, morts ou vivants. En revanche, Florian verra un wombat sur la pelouse juste à côté de notre van en pleine nuit (le seul en liberté de tout notre séjour !).

 

Logement : Camping sauvage à Kangaroo Valley sur le parking du centre d’information. Pas de contre-indication aux vans et au camping et personne n’est venu nous déloger.

 

 

Jour 2 : Jervis Bay et Pebbly Beach : premières rencontres avec les kangourous !

Le lendemain matin, nous choisissons de ne pas nous attarder à kangourou valley qui ne sydneytomerlbourne_3semble pas avoir grand intérêt, et fonçons plutôt directement vers Jervis Bay. L’entrée de ce parc est payante (11$ l’entrée), et il n’est pas possible d’y faire du camping sauvage. Nous y passons tout de même une bonne partie de la journée, et nous y voyons également nos premiers kangourous sur la pelouse d’un jardin ! En France on a des chiens, ici ils ont les kangourous dans leurs jardins… Les plages de Jervis Bay sont superbes : le sable blanc et l’eau turquoise nous donneraient presque envie de nous y baigner (mais avec quelques degrés en plus…). Nous faisons aussi une courte marche vers le phare ainsi que dans le jardin botanique du parc.

sydneytomerlbourne_4
Billy !

En fin d’après-midi, nous continuons notre route vers « Pebbly Beach », où Ros et Mike nous avaient dit que l’on pourrait voir pas mal de kangourous. En effet arrivés sur place nous ne sommes pas déçus : des dizaines et des dizaines de kangourous ont envahi la plage ! Kangourous sur fond de coucher de soleil au bord de l’eau : la carte postale rend plutôt bien ! C’est à cet endroit que nous rencontrons Billy, le kangourou qui aura changé nos vies. La rencontre était courte et intense mais nous nous souviendrons toujours de ce petit Billy sur la plage ! Nous l’aurions bien ramené mais pas sûr que ça passe à la douane… (Ndlr : tous les kangourous s’appellent en réalité Billy et nous avions tous envie de les ramener !!).

 

Logement : L’accès à Pebbly Beach se fait obligatoirement par le camping de la plage. A la journée, il est possible de s’y garer moyennant 8$ de frais d’entrée au parc. Pour y passer la nuit, il faut aussi s’acquitter des frais d’utilisation du camping. A notre arrivée en fin d’après-midi, le responsable du camping était déjà parti et le parcmètre pour payer les 8$ de frais d’entrée était cassé… Nous sommes tout de même restés sur place pour dormir car il faisait déjà trop sombre pour faire demi-tour. Le lendemain matin nous n’avons pas vu non plus le responsable du camping…. Conclusion : nous n’avons rien payé, mais promis on n’a pas fait exprès ! Le camping quant à lui est rustique. Pas d’eau chaude dans la douche, il faut donc prendre son courage à deux mains pour se mettre sous le jet d’eau froide !! Nous étions quasiment seuls sur place à l’exception d’un groupe de retraité australiens et d’un jeune homme qui nous a très gentiment partagé ses grillades avec nous le soir.

 

 

Jour 3 : de Pebbly Beach à Bermagui

sydneytomerlbourne_6
Petite pause repas au camping de Bermagui

Ce matin, nous nous réveillons assez tôt à Pebbly Beach pour continuer notre route vers Melbourne. Au réveil, nous avons la surprise de rencontrer un kangourou juste devant la porte du van ! A croire qu’il nous observait derrière la fenêtre… Un peu bizarre quand même… Nous profitons de notre réveil matinal pour faire quelques courses dans une ville de la côte, puis nous nous arrêtons vers midi au camping de Bermagui, le « Bermagui Holiday Park ».

Nous profitons d’avoir la journée devant nous pour faire quelques lessives, prendre une bonne douche chaude et profiter du barbecue mis à disposition dans le camping. C’est une belle journée ensoleillée, et nous passons également l’après-midi à faire le tour de la ville et à aller voir l’attraction du coin : la « blue pool » de Bermagui. sydneytomerlbourne_7Cette piscine naturelle est une des vingtaines du genre le long de la côte au sud de Sydney.  Elles ont la particularité d’être totalement fermées au courant de l’océan, mais d’être tout de même remplies d’eau salée au grès de vagues et des marées.

Le soir, nous profiterons de notre super emplacement de camping pour pouvoir admirer le coucher de soleil sur la mer directement depuis le van !

 

Logement : Bermagui Holiday Park, 41$ la nuit. Très propre, moderne avec WIFI gratuit (limité à 100M par jour). Le meilleur de notre séjour.

 

 

Jour 4 et Jour 5 : trace ta route

Pour les deux jours suivants, nous avons choisi d’avancer le plus possible sur la route. En effet, cette dernière partie de la route entre Sydney et Melbourne ne présentait pas vraiment d’intérêt pour nous, et nous avons donc choisi de tracer afin d’arriver au plus vite vers Philip Island et Melbourne.

Attention sur cette portion de route il n’y a pas énormément de villes, et donc pas beaucoup de stations essences…

 

Logement : entres les deux jours de conduite, une nuit en camping sauvage sur un chemin de village de Newmerella vers Orbost.

 

Au 5ème jour de notre parcours, nous sommes arrivés à Philip Island, à 1h au sud-est de Melbourne. On vous raconte tout ça dans le prochain article !

 

Tous nos articles sur l’Australie :

 

Pour voir toutes nos photos de l’Australie –> c’est ici !

Laissez un commentaire