El Calafate et le Perito Moreno !

Du 19/10/17 au 22/10/17

 

De retour en Argentine

Dans le dernier épisode, nous venions de terminer avec brio nos 4 jours de trek dans le parc national du Torres del Paine. Un peu fatigués mais trop fiers de nous, nous avions pris une petite journée de repos à Puerto Natales pour nous remettre de nos émotions.

Le lendemain, nous retournons à nouveau en Argentine, direction la ville de El Calafate afin d’aller voir le mondialement connu glacier Perito Moreno ! Nous arrivons dans la ville en milieu d’après-midi, après 3h de route et des petites déconvenues au passage de la frontière. Cette fois-ci pas à cause d’Europcar, mais des douaniers argentins qui avaient tout simplement oublié d’enregistrer notre départ du pays après Ushuaïa… Cela nous a valu un petit aller-retour de la frontière jusqu’aux bureaux Europcar de Puerto Natales. Au final, nous avons dû changer de voiture car à cause de l’erreur des douaniers les papiers de passage de frontière de notre voiture étaient devenus totalement obsolètes… Heureusement que le poste de frontière n’était pas loin et que cela ne nous a pas fait perdre trop de temps !

Nous arrivons à notre Airbnb vers 17h, où nous sommes accueillis par le propriétaire, Marcelo. Dès les premiers instants, on ne regrette pas du tout notre choix de logement : c’est grand, c’est propre, et surtout Marcelo est adorable, plein de bons conseils et d’une bonne humeur communicative ! On s’y sent vraiment à la maison. Comme à notre habitude, nous partons dans la foulée faire un premier tour de repérage dans la ville, et passons prendre des informations à l’office du tourisme. Après avoir organisé notre plan d’attaque, nous nous baladons dans la rue principale de la ville. Déjà que Puerto Natales était une ville assez touristique… là c’est un autre niveau ! Ceci dit, nous trouvons quand même un certain charme à la ville, avec ses jolies bâtisses en bois et ses petits marchés artisanaux.

 

Rencontre avec un géant de glace

Comme 99% des touristes de la ville, nous sommes ici pour aller voir le fameux glacier Perito Moreno ! Situé à 78 km d’El Calafate, il s’étend au-dessus du lac Argentino sur une surface de 250km2, et sa façade avant mesure jusqu’à 60 mètres de hauteur. Quand on arrive sur place, c’est une vraie claque qu’on se prend. On ne pensait pas qu’il serait aussi grand et imposant ! Cette fois-ci, la chance nous sourit puisque nous avons droit à un beau soleil toute la journée, et c’est bien agréable. Devant le glacier, de longues passerelles en bois ont été aménagées permettant de s’approcher au plus près du glacier. Nous avons trouvé ça vraiment pratique, et cela se fond plutôt bien dans le paysage. Plusieurs parcours sont possibles allant de 20min à 1h, privilégiant ainsi la face nord ou la face sud du glacier.

Les couleurs du glacier sont superbes : de magnifiques reflets bleus se forment en fonction de la densité de la glace. Avec le bleu du ciel et le bleu du lac, cela forme toute une gamme de couleur superbe ! De temps à autre, nous entendons de gros BOUM lourd et sourd : ce sont des morceaux de glace qui se détachent du glacier et qui tombent dans le lac. Cela arrive fréquemment, mais il faut vraiment être à l’affut pour arriver à en filmer un en live. D’autant plus que comme la lumière se propage plus vite que le son, une fois qu’on entend le bruit du morceau tombant dans la glace, il est souvent déjà trop tard. Ce ne sont souvent que de « petits » bouts qui se détachent, mais le bruit qui en ressort est vraiment surprenant. On n’ose pas imaginer lorsqu’un pan entier du glacier tombe ! Tous les 4 ans environ, le glacier subit « la rupture » : une des arches qui le relie à la péninsule se casse, produisant un effondrement spectaculaire. Le dernier a eu lieu en 2016, nous nous contenterons des petits blocs de glace tombant dans le lac.

Nous passons toute la matinée à le photographier sous toutes les coutures, et décidons en début d’après-midi d’aller le voir d’un peu plus près en faisant un tour en bateau sur le lac. Le tour dure 1h et permet de s’approcher assez près du glacier. De là, on se rend vraiment compte de sa hauteur imposante les failles immenses qui le composent. C’est vraiment superbe. Après le bateau, nous faisons un dernier tour sur les passerelles, d’où nous nous amusons à essayer de voir tous les blocs qui tombent dans le lac. On ne s’en lasse pas.

Notre retour en Argentine était également l’occasion de tester un restaurant d’asado, le barbecue argentin (pour ceux qui ne le savent pas, la qualité de la viande argentine a une réputation internationale, et les restaurants d’asado sont les meilleurs représentants de cette gastronomie). Ceux-ci se repèrent assez souvent à leur grosse rôtisserie juste derrière la vitrine où des agneaux entiers écartelés cuisent à feu doux (promis j’ai pourtant essayé de rendre ça le moins glauque possible…). Sous les conseils de notre hôte Marcelo, nous choisissons d’aller à « La Tablita », apparemment un des meilleurs de la ville. La carte est variée et bien fournie (pour les mangeurs de viande comme pour les autres), et d’après Hélène, Yohann et Florian, la viande était excellente ! Merci encore à Hélène et Yohann pour cette super soirée.

 

Recherche des flamands roses et séance photo dans le désert.

Mis à part la visite du Perito Moreno, la ville d’El Calafate ne regorge pas d’énormément d’activités touristiques à faire dans le coin. Pour notre 2ème jour sur place, nous décidons tout de même d’aller voir la Laguna del Ñines, grande réserve d’oiseaux de toute sorte et de … flamands roses ! Nous mettons un peu de temps à les repérer avant de finalement les apercevoir au bord du lac. Le tour de la réserve se fait plutôt rapidement, mais nous observons quand même de très jolies variétés d’oiseaux. De plus, le soleil est également de la partie, donc nous n’allions pas nous priver d’une petite balade.

Après un repas du midi pris dans notre Airbnb, nous ressortons avec la voiture dans l’optique de trouver un joli point de vue sur le lac Argentino. Nous montons un peu dans les hauteurs de la ville jusqu’à arriver sur une graande route de terre battue qui longe la ville, et avec effectivement une vue d’ensemble assez sympa sur le lac. Nous nous rendons assez vite compte que nous sommes absolument tout seul sur cette route et que le passage de voiture se fait très rare… C’est donc partie pour une séance photo improvisée ! Les paysages et la route s’y prêtent à merveille, et nous passons presque 2h entières à faire des photos de sauts de ninja de toute sortes. Un bon moment de rigolade ! A un moment, Florian aperçoit au loin un gaucho à cheval, qui s’approche de nous (celui-ci a dû être intrigué de voir une voiture arrêtée au bord de la route et des gogos sauter en l’air à intervalle régulier). Après l’avoir informé que nous sommes là pour faire des photos, nous tentons de lancer la discussion avec lui. Bon d’ordinaire on arrive toujours à comprendre un peu nos interlocuteurs en espagnol… mais là son accent était tellement fort que nous avons seulement réussi à comprendre qu’il venait faire un tour pour surveiller les moutons. Dans un langage des signes approximatif, notre gaucho propose ensuite à Florian de venir monter sur son cheval. Florian était bien partant mais apparemment ce n’était pas le cas du cheval, qui ne semblait accepter d’être approché que par son maître. Nous remercions et saluons le cavalier tandis que celui-ci repart vers son Estancia. Une rencontre atypique, qui nous fait encore une fois regretter de ne pas maitriser un peu mieux la langue espagnole…

En fin de journée, nous profitons d’être encore dans une grande ville pour faire un gros plein de courses pour les prochains jours à venir, puis retournons sur notre route abandonnée pour admirer le coucher de soleil.

Le lendemain, nous reprenons la route direction El Chaltèn, la capitale nationale du trekking, notre dernière étape à 4 en Patagonie.

Coin pratique

1 euro ~  20 Pesos Argentins

Entrée au parc national des glaciers : 250 pesos par personne.

Tour en bateau de 1h au pied du glacier : 250 pesos par personne.

Entrée à la Laguna de los Ñines : 150 pesos par personne.

Restaurants :

La Tablita : réputé comme étant le meilleur restaurant d’Asado de la ville. Carte variée et très bon rapport qualité / prix.

 

Logement :

Airbnb chez Marcelo : grand, tout équipé, propre, et Marcelo est d’une gentillesse hors norme ! (et il ressemble un peu à Obélix)

 

Laissez un commentaire