Galapagos – Partie 2 : Isabela

Du 03/02/18 au 06/02/18

 

Partie 2 : Isabela (3 jours)

Depuis l’île de Santa Cruz, nous accédons à Isabela en 2h de bateau. Isabela est la plus grande île de l’archipel, en forme d’hippocampe, elle est également traversée par la ligne de l’équateur dans sa partie nord. C’est aussi une des îles les plus sauvages : en comparaison de la superficie de l’île, seulement une toute petite partie est habitée.

En arrivant, nous devons nous acquitter d’une taxe de 10$ par personne. A la sortie du bateau, nous tombons directement sur des dizaines de lions de mer se prélassant sur les bancs… Décidément, ils ont l’air d’avoir la vie difficile ici.

Le comité d’accueil d’Isabela !

La ville de Puerto Villamil est toute petite et nous arrivons en 15min de marche à notre hôtel, Cerro Azul. Nous passons le reste de la matinée à trouver une agence pour réserver le tour de « Los Tuneles », un incontournable de l’île. Toutes les agences le proposent et on en trouve pour tous les prix, allant de 90$ à 130$ la sortie par personne. Au final, nous optons pour un tour à 100$ négocié à 90$ chez Sea Lion Tour.

 

Première après-midi à Isabela, nous décidons de nous promener dans les alentours accessibles à pied. A une petite vingtaine de minutes du centre, nous empruntons des passerelles passant au-dessus d’un marécage où se trouvent plusieurs flamands roses. Il nous faut enjamber des gros iguanes pour accéder au chemin, et nous passons plusieurs minutes à observer de très près tous les jolis flamands. Au bout du sentier après 30min de marche, nous arrivons au centre de protection des tortues géantes d’Isabela. Comme à Santa Cruz, le centre travaille à leur protection et à leur réinsertion en milieu naturel sur l’île. On y trouve également un petit musée explicatif intéressant sur le travail du centre.

 

Los Tuneles

Le lendemain, nous avons rendez-vous à 07h pour partir faire le tour « Los Tuneles ». Toutes les personnes que nous connaissons qui sont allées aux Galapagos nous ont parlé de ce tour comme étant LE must de l’île. On n’allait donc pas louper ça ! Certes c’est un budget, mais nous ne faisons pas des excursions tous les jours, donc on se permet cette dépense.

Nous embarquons à 10 sur le bateau, et le capitaine nous explique d’emblée qu’une réglementation assez stricte sur l’île n’autorise que 5 bateaux en simultanés sur le site de Los Tuneles. Au final, ce sont 5 bateaux le matin et 5 le soir qui font faire les tours, le tout pour préserver au maximum le site, et éviter le tourisme de masse qui pourrait détruire l’écosystème. Rien que pour ça, on dit chapeau les Galapagos ! Notre premier arrêt se situe au large : le capitaine nous fait faire le tour d’un immense rocher sur lequel on peut apercevoir toutes sortes d’oiseau endémiques des Galapagos, dont le fameux fou à pattes bleus. Dans la foulée, nous apercevons quelques ailerons sortir de l’eau autour de nousCe ne sont pas des requins, mais des raies mantas ! Il y en a au moins une dizaine tout autour du bateau, et nous en voyons même plusieurs sauter en dehors de l’eau ! C’est vraiment impressionnant de les voir sortir tout leur corps de l’océan. Elles semblent être bien plus grosses que celles que nous avions vues en Polynésie, c’est sublime à voir.

Par la suite, le bateau nous emmène à un site de snorkeling non loin des côtes. Ayant vu que tous les autres bateaux partaient d’abord aux Tuneles, notre capitaine a décidé de faire le chemin inverse pour nous permettre d’être tous seuls à chaque fois. Top !

Tout le monde se met à l’eau, et nous suivons notre guide qui connait le coin comme sa poche. Très vite celui-ci repère des hippocampes. Plutôt rare, c’est une chouette expérience de voir ces petites bestioles de ses propres yeux ! Par la suite, nous croisons le chemin de quelques raies, de requins à pointe blanche endormis, et d’une bonne dizaine de tortues, dont 5 simultanément ! Nous n’en avions jamais vu autant en même temps, et plus personne ne savait où donner de la tête.

Après une courte pause déjeuné sur le bateau, nous continuons jusqu’au fameux site « Los Tuneles« . L’eau est turquoise, et les coulées de laves des anciennes éruptions volcaniques de l’île ont créées des tunnels de lave au-dessus de l’eau. Le bateau nous débarque sur un des tunnels, d’où nous pouvons observer les tortues qui nagent tranquillement et passent en dessous de nous. C’était magnifique à voir. Nous y observons également de plus proche un autre fou à pattes bleus en train de couver ses œufs, et un bébé pas très loin qui apprenait à voler. La densité de faune marine/terrestre/aérienne est tellement impressionnante qu’on comprend vite pourquoi ce tour est si réputé dans le coin. Il ne se passe pas dix minutes sans que nous croisions la route d’un animal sauvage.

En prenant le tour le moins cher de l’île, nous avions un peu peur que la qualité en pâtisse. Au final, nous avons trouvé l’équipe vraiment super, très attentionnée et très disponible. Ils ont su s’adapter et nous faire éviter les autres groupes de bateaux, ce qui a rendu notre tour encore plus agréable. De plus, le guide est un véritable passionné débordant d’informations et d’anecdotes à partager. Une très belle expérience qui nous laissera de beaux souvenirs plein la tête !

 

Nager avec les otaries !

De retour du tour en début d’après-midi, nous profitons de l’après-midi restante pour aller nager à la « Concha de la perla », un site de snorkeling à côté du port. Il y a beaucoup de monde quand nous y arrivons et l’eau est un peu trouble. Nous ne faisons qu’un petit tour dans l’eau durant lequel nous observons 2 iguanes nager au loin, puis décidons de revenir le lendemain matin quand ça sera plus calme. En attendant, nous nous rendons à la plage juste à côté afin d’observer les innombrables otaries qui se prélassent à l’ombre sous les arbres.

Le lendemain, nous mettons le réveil assez tôt comme tous les matins depuis notre arrivée aux Galapagos pour aller le plus tôt possible à la Concha de la Perla avant que les autres touristes arrivent. Le deuxième avantage d’y aller tôt, c’est que les lions de mer sont encore en train de jouer dans l’eau et n’ont pas encore commencé leur sieste ! L’eau est fraiche mais calme et très nette, et on se met à l’eau pour aller observer les 2 lions de mer au bord du ponton. C’est assez marrant de les voir sous l’eau, et on se rend vite compte que malgré leur air un peu empoté sur la terre, ils sont particulièrement agiles sous l’eau ! En 1/4 de seconde les voilà partis pour aller jouer plus loin. Deux autres touristes présents sur place ont également vu des pingouins sous l’eau, mais nous n’aurons pas cette chance.

Après notre séance snorkeling avec les lions de mer, nous rentrons en ville et décidons d’aller nous balader le long de la côte jusqu’au mirador. Il y a environ 6km de marche aller, et on se rend vite compte pourquoi nous sommes les seuls à pied et que tout le monde est à vélo : il fait une chaleur à mourir et nous sommes en plein soleil quasiment tout le temps ! Sur le chemin nous voyons de jolies tortues terrestres géantes en liberté qui se baladent tranquillement, mais nous n’avons pas le courage de poursuivre jusqu’au bout du chemin. Il fait vraiment trop chaud et nous décidons donc de faire demi-tour pour aller manger une glace en ville, puis passer le reste de l’après-midi à la plage.

Petite anecdote amusante, quand nous étions à Isabella se déroulait les élections présidentielles, durant cette période (trois jours avant et deux jours après environ) aucun alcool n’était autorisé à la vente.

 

Départ pour San Cristobal

Le lendemain matin, nous prenons le bateau de 05h30 du matin en direction de Santa Cruz. Nous n’y avions pas pensé, mais pour atteindre San Cristobal nous sommes obligés de repasser à Santa Cruz, la première île de notre périple. Malheureusement, cela nous fait perdre presque toute la journée car le bateau Santa Cruz -> San Cristobal ne part qu’à 14h pour également 2h30 de trajet.

Quant à notre séjour à Isabela, nous avons beaucoup apprécié le calme de l’île, même si pour vraiment en profiter selon nous, il aurait fallu que nous fassions plus d’activités avec des agences. En effet, les sorties faisables en solo sont rares, mais le moindre tour organisé peut revenir assez cher… Nous aurions beaucoup aimé faire la randonnée sur le volcan, mais comme celui-ci était en alerte jaune lors de notre passage, il était impossible de s’en approcher de trop près. Cette randonnée se fait obligatoirement par agence, et le prix était le même qu’en temps normal alors que nous ne serions pas monté sur le cratère du volcan. Nous avons également été tentés par faire un tour en kayak, mais là encore les prix nous ont dissuadés… Nous avons préféré garder nos sous pour « Los Tuneles », ce que nous n’avons pas du tout regretté.

 

 

 

Coin pratique

1 euro ~1,25$

/!\ ATTENTION /!\ : il n’y a aucun distributeur sur Isabela. Penser à prendre suffisamment de liquide.

Bateau Santa Cruz – Isabela : 30$ par personne pour 2h de trajet. Ça peut être assez mouvementé donc attention au mal de mer… Le prix est fixe, quel que soit l’agence par laquelle les billets sont pris (cela dit nous avons entendu parler d’une agence qui les propose à 25…). Départ à 07h30 et 14h.

Taxe d’entrée à Isabela : 10$ par personne à l’arrivée sur l’île.

Tour « Los Tuneles » : prix entre 90$ et 130$ selon les agences. Nous sommes passés par « Sea Lion Tour » pour 90$ et avons été très satisfaits. Repas et matériels de snorkeling inclus (demandez les combinaisons elles s’avèrent utiles !).

Location de masque/tuba : possible partout en ville. Compter environ 5$ la demi-journée.

Location de Kayak : 45$ par personne les 1 ou 2h.

Randonnée sur le volcan : 45$ par personne (guide obligatoire).

Location de vélo : 15$ par personne de l’heure.

Bateau Isabela – Santa Cruz : 30$ par personne pour 2H de trajet. Prix fixe. Départs à 05h30 et à 15h.

Bateau Santa Cruz – San Cristobal : 30$ par personne pour 2H de trajet. Prix fixe. Départs à 07h et 14h.

 

Logements :

Hostel Cerro Azul : 40$ la nuit en chambre double avec sdb privative. En plein centre. Cuisine disponible pour se faire à manger.

 

Restaurants :

Le midi les restaurants en ville propose des menus allant de 5$ à 8$.

Le soir, les prix augmentent et nous avons donc cuisiné à chaque fois.

 

Laissez un commentaire