George Town, capitale du street art

 

Après le sud de la Thaïlande, c’est en Malaisie que nous nous sommes rendus. Nous ne nous sommes donc pas retrouvés seuls très longtemps, car le lendemain de nos « au revoir » avec nos amis, nous retrouvions mes parents, fraichement arrivés eux aussi depuis la France par avion. Nous avions convenu de nous retrouver directement à GeorgeTown le 19 Avril dans l’après-midi. Mais avant ces retrouvailles, il nous a fallu passer pas quelques épreuves éprouvantes pour y arriver !

 

Le trajet de la galère totale

Depuis Phuket, il est possible de prendre des bus de jour (départ 8h arrivée 20h) ou de nuit (départ 20h30 arrivée 14h) pour environ 1400 Baths par personne (35 euros). Pour ne pas perdre de temps et arriver le plus tôt possible à George Town, nous avions opté pour le trajet de nuit (ce qui nous permettait également d’économiser une nuit d’hôtel). Nous avions pris nos billets chez une gentille petite dame près de la gare routière de Phuket… Très serviable et aimable, mais qui a « omis » de nous donner quelques renseignements qui auraient pu nous être bien utiles.

Notre départ était prévu à 20h30 depuis Phuket, pour une arrivée « dans la matinée » à Hat Yai, la ville frontière, afin d’ensuite reprendre un bus pour traverser la frontière. Déjà, ces informations nous ne les avons eu que juste avant notre montée dans le bus. En soit rien de grave, on est habitués aux changements de bus aux frontières. SAUF QUE ce qu’on ne nous avait pas dit non plus, c’est que le premier bus arriverait à 04h du matin à Hat Yai, et que le prochain bus serait prévu à… 09h… 5h d’attente dans une gare un peu pourrie infestée de cafard… Bon jusque là on tient encore le coup. Des arrêts très tôt le matin on en a fait aussi une pelletée. Ne reste plus qu’à finir la nuit sur le banc de la gare à tour de rôle (ou commencer la nuit… les sièges cassés du premier bus ne nous avait pas trop permis de dormir). Sauf que là encore, lorsque le bureau d’information de la gare routière ouvre à 06h du matin et que nous partons demander des informations sur le lieu de départ du prochain bus… et bien nous ne trouvons AUCUNE information. Aucun bus partant pour la Malaisie depuis cette gare, et tout ce que les employés de la gare s’obstinent à faire, c’est nous parler d’un certain « Mr Chang »… Et quand nous leur demandons qui est ce « Mr Chang », tout ce que nous recevons comme réponse est un geste de la main agacé vers une destination aléatoire (geste très répandu chez les gens qui n’en ont rien à faire des étrangers pommés comme nous). Comme renseignement on peut trouver plus agréable. Quand un policier en service s’approche de nous, on se dit que « enfin », nous aurons un peu d’aide : Florian lui montre alors son téléphone afin que celui-ci nous indique éventuellement où trouver « Mr Chang » (dont on rappelle que l’on ne sait toujours pas à quoi il sert dans l’histoire!). Le policier passera alors 5 longues minutes très intéressé sur le GPS de Florian avant de le lui rendre avec un grand sourire amusé. Apparemment l’application GPS lui a beaucoup plu… bon ben voilà, retour à la case départ, il est 06h30 du matin. Nous comprenons alors au bout d’un moment que notre prochain bus partirait depuis l’agence d’un certain « Mr Chang » en centre ville de Hat Yai, et que nous devons donc nous y rendre en tuk-tuk. Sauf que nous avions dépensé TOUS nos baths la veille, persuadé de ne plus en avoir besoin pendant le trajet (la vendeuse des tickets nous avait bien prévenus que TOUT était compris dans le prix). Alors là je ne vous cache pas que mes nerfs ont laché. Après plusieurs heures passées sur un banc d’une gare glauque au possible, à chercher où nous devions prendre notre prochain bus devant le regard indifférent de tout le personnel de la gare, aucune idée d’où allait, personne qui ne veuille répondre à nos questions, des chauffeurs de tuk-tuk qui se montrent légèrement agressifs quand on leur dit que nous n’avons pas d’argent et dans le même temps ne nous disent pas où se trouve l’agence pour que l’on y aille à pied, ça a de quoi taper un peu sur le moral. C’est assez rare que l’on n’en puisse plus à ce point, mais là c’était un peu la cerise sur le gâteau. Heureusement que sur nos 2 cerveaux, celui de Florian marchait toujours correctement car celui-ci eu alors l’idée géniale de nous servir de nos cartes sims thaïlandaises (qui nous avait été données avant notre départ par nos amis Antoine et Héloïse : merci !!!! :D) et d’appeler la vendeuse de ticket de Phuket dont le numéro de téléphone figurait sur la facture. Celle-ci nous confirme donc bien que nous devons nous rendre à l’agence de « Mr Chang » en tuk-tuk (on passera sur le fait qu’elle aurait pu nous fournir cette info plus tôt…), et après quelques minutes de discussion, nous réussissons à faire en sorte que le chauffeur de tuk-tuk soit payé par l’agence elle-même et non par nous (ce qui est quand même la moindre des choses on en conviendra…). Quelques minutes plus tard nous voici déposés devant la fameuse agence de voyage de Hat Yai de « Mr Chang », accueillis très froidement par la gérante mécontente que nous n’ayons pas négocié les prix plus bas avec le tuk-tuk… Dans ces moments là, je suis bien contente d’avoir Florian à côté de moi pour me remonter le moral et savoir me faire rire même dans ce genre de moments :). Une nouvelle heure de sieste plus tard sur les chaises de l’agence nous voici ENFIN dans le 2ème bus en direction de George Town en Malaisie ! On passera ensuite sur les 2h d’attentes à la frontière et sur le chauffeur du bus suicidaire et très pressé… nous voici à destination !! Ouf !

 

Les retrouvailles

Avant notre arrivée en Malaisie, mes parents nous avaient dit vouloir nous faire un très beau cadeau pour nos 2 premières soirées en Malaisie : 2 nuits dans un super hôtel de la ville. Le genre d’hôtel avec quelqu’un pour vous monter les bagages, piscine, serviette propre tous les jours et baignoire!georgestown_1 Le rêve quoi :D. Nous retrouvons donc mes parents après notre looong trajet en bus directement dans le hall de l’hôtel en milieu d’après-midi (ces derniers étaient arrivés la veille depuis la France via Kuala Lumpur). Fatigués, mais trop contents de les revoir après ces 4 derniers mois! Nous avons même le droit à plusieurs cadeaux en direct depuis la France de la part de nos 2 familles, dont du CHOCOLAT du FROMAGE, du PAIN, du FOIE GRAS et du VIN BLANC. On ne perd pas trop de temps pour ouvrir directement dans la chambre la bouteille et la siroter tous les 4 en compagnie du succulent foie gras et d’un bon comté.georgestown_10 Un délice ! Encore merci :). On gardera quand même le reblochon pour le lendemain, histoire de varier les plaisirs (d’ailleurs un reblochon dans une chambre d’hôtel dont la baie vitrée ne s’ouvre pas, ce n’est pas une très très bonne idée… désolé pour les prochains clients qui se verront attribuer cette chambre et ses odeurs ^^).

Nous ressortons en fin d’après-midi pour faire un petit tour dans le centre ville et repérer un peu les lieux. Sur le chemin nous visiterons notamment un très beau temple chinois et verrons de très belles oeuvres de street art connues dans la ville (George Town est une ville très réputée pour son street art, et certaines oeuvres sont superbes !).

Le soir, nous mangeons tout prêt de notre hôtel dans un food court : découverte de la nourriture asiatique bonne et pas chère pour les parents avec du crabe sauté au poivre, et quelques petites brochettes pour nous (mine de rien le foie gras et le comté, ça cale !).

 

 

Journée visite dans George Town

Notre deuxième journée à George Town sera axée sur la visite de la ville et de ses œuvres. Après un bon petit déjeuner et un arrêt pour l’achat des tickets de bus pour les Cameron Highlands pour le lendemain, nous passons la matinée à déambuler entre les quartiers chinois, indiens et malais. georgestown_3Une église à côté d’un temple bouddhiste, à côté d’une mosquée elle même en face d’un temple hindou : tous semblent vivre ensemble dans une parfaite cohésion. Un bel exemple de tolérance… Nous nous arrêtons faire la visite de la maison Seh Tek Tong Cheah Kongsi, ancienne maison typique chinoise dont le mobilier et la décoration sont encore d’époques. Nous nous dirigeons ensuite vers le port de la ville et son quartier sur pilotis : une bien étrange architecture à laquelle s’ajoute une ambiance de petit village assez spéciale… C’est à voir !

Au milieu de tout ça, nous ne manquons pas de remarquer un peu partout en ville les différentes œuvres de street art qui décorent les murs. La plupart sont réunies sur l’Armenian Street, mais en cherchant bien on en trouve un peu partout ! Il existe même des plans gratuits les recensant presque toutes : n’hésitez pas à vous les procurer pour ne pas passer georgestown_7à côté des plus belles !

Vers 14h, lorsque les températures commencent à devenir difficilement supportable, nous préférons rentrer à l’hôtel afin de nous rafraichir au bord de la piscine (on ne va pas se priver !). Nous ne ressortons que vers 16h afin d’aller visiter le temple birman Dhammikarama et le temple thaïlandais Chayamangakalara. Après avoir passé quelques semaines dans chacun de ces pays, on reconnait assez facilement les styles caractéristiques de chacun, et c’est une belle (re)découverte que nous apprécions partager avec mes parents. Le temple thaï abrite notamment un immense bouddha allongé qui vaut le coup d’œil.

En fin d’après-midi, ce sera retour à l’hôtel et à nouveau piscine, puis nous profitons ensuite du superbe rooftop sur le toit de l’hôtel pour siroter un petit cocktail au coucher du soleil :). Le rêve quoi ;).

 

 

Le lendemain matin, nous partons déjà de George Town après ces 2 jours passés dans cette ville qui mérite vraiment d’être découverte. Nous avons tous les 4 vraiment appréciés l’ambiance de la ville et son architecture, et ce fût pour nous tous une bonne façon de commencer notre voyage en Malaisie. Direction maintenant la fraicheur des Cameron Highlands et ses plantations de thé !

 

georgestown_5

georgestown_8

georgestown_6

 

Tous nos articles de la Malaisie:

Pour voir toutes nos photos de la Malaisie –> c’est ici !

 

Coin pratique

1 euro ~ 4,4 Ringgits

Trajet Phuket -> George Town : 1400 Baths par personne. Départ à 20h30 arrivée 14h dans notre cas, mais on trouve des trajets sur la journée entière

Trajet George Town -> Cameron Highlands: 42 Ringgits par personne. Départ 08h arrivée 13h.

 

Laissez un commentaire