Ile du Nord – Partie 1 : Hobbiton, Rotorua

 

Lundi 13 Juin, après 3 jours passés à Auckland, nous récupérons notre van qui nous servira de logement et de moyen de locomotion pour les 19 jours à venir.

Nous avions réservé notre van avant de partir de France avec la compagnie « DetourNZ », possédant des interlocuteurs réactifs et parlant français. « DetourNZ » collabore avec plusieurs grandes marques de van, et après plusieurs négociations nous avons opté pour une voiture de la marque « Spaceship », la moins chère du marché pour nos dates. Nous avions aussi beaucoup hésité avec les vans « Jucy », que l’on peut voir absolument partout. Ceux-ci avaient l’avantage d’avoir des modèles avec frigo et kitchenette (comme ce que nous avions en Australie), mais cela nous revenait bien plus cher. Notre van, baptisé « Einstein » n’en était donc pas vraiment un, mais plutôt une grande voiture aménagée : à la place des sièges arrière et du coffre nous avions le lit, et en dessous du lit plusieurs espaces de rangement ainsi que les affaires de cuisine. Pas possible de faire la cuisine au chaud et à l’intérieur cette fois-ci, nous devions utilisé les plaques à l’extérieur de la voiture. Les rangements étaient également très limités et nous avons du nous organiser dès le début pour ne pas vivre dans le bazar continuellement. Le principal inconvénient de « Einstein » était également son point fort : du fait de sa petite taille, les pertes de chaleur étaient vraiment moindres, et nous n’avons quasiment jamais eu froid la nuit pendant tout notre séjour en NZ (les deux couettes fournies y étaient aussi pour beaucoup). Nous avons aussi profité d’une promotion de Spaceship sur les « winter pack » : pour 50 NZD nous avions en plus un radiateur, un câble d’alimentation (utilisable que dans les campings), un réchaud et deux bouillottes. Et en hiver en Nouvelle Zélande, les bouillottes c’est la vie ! Rien que pour ça nous ne regrettons pas d’avoir pris ce pack. Nous avons payé ce van 53,85 euros par jour, assurance complète comprise.

Fin de la parenthèse sur Einstein.

 

van_1

van_2

van_3

 

 

Bienvenue chez les Hobbits !

 

Une fois partis de Auckland et après avoir fait un premier plein de courses dans un « Pak’n Save » (sorte d’immense Lidl local), nous avons ensuite hobbiton_1mis le cap vers…. Hobbiton !! A 1h30 de route d’Auckland, c’est en fait le lieu de tournage de toutes les scènes du Seigneur des Anneaux se déroulant dans la comté (seulement les scènes d’extérieur en revanche). Tout Hobbiton a été construit et filmé sur les terrains d’un fermier néo zélandais en pleine nature (Peter Jackson aurait repéré la ferme par hélicoptère quelques mois auparavant). Pour l’anecdote, tout avait été enlevé après le tournage de la première trilogie « Le Seigneur des Anneaux ». Ce n’est que pour le tournage du « Hobbit » que le propriétaire de la ferme a demandé à Peter Jackson de tout laisser en état afin hobbiton_3de pouvoir organiser des visites guidées. Pas fou le fermier !

La visite guidée dure 2h et nous y apprenons pleins de petites anecdotes sur les tournages des films. On apprend par exemple que Peter Jackson a fait repeindre à la main toutes les feuilles du faux arbre surplombant la maison de Bilbon une par une car la couleur lui paraissait trop sombre. Ou encore que tous les matins, un faucon était lâché au dessus du lieu de tournage pour chasser tous les oiseaux néo-zélandais qui pourrait potentiellement être vus à l’écran (l’histoire de JRR Tolkien n’étant pas censé se dérouler en Nouvelle-Zélande mais dans une galaxie lointaine très lointaine, non?). Bref, les détails sont impressionnants et l’ambiance géniale, on a l’impression de faire partie du film ! Fan ou pas du seigneur des anneaux, on conseille la visite. A la fin, un verre est même offert au bar du « Dragon Vert » avec choix entre cidre et bière produits exclusivement sur place.

 

 

Rotorua tout en couleur !

 

Après la visite, nous reprenons la route direction Rotorua, la ville thermale du nord de la Nouvelle-Zélande où nous avons prévu de passer 1 ou 2 jours. Nous y arrivons vers 18h et trouvons un camping en plein milieu de la ville pour seulement 24$ la nuit, eau chaude, électricité, wifi et sauna compris ! Une vraie bonne affaire, nous y resterons même deux nuits. Dès notre entrée dans la ville, nous sommes accueillis par la bonne odeur d’œuf pourri présente partout dans les rues : Rotorua n’est pas une ville thermale pour rien, et l’activité géothermale se voit (dégagement de vapeur un peu partout dans les rues) tout comme elle se sent ! Heureusement on s’habitue vite aux odeurs, et nous ne sentons plus rien dès le réveil.

Pour notre première journée à Rotorua, nous commençons avec un grand classique : le parc thermal de « Wai-O-Tapu ». Nous y arrivons assez tôt le matin pour éviter les foules de touristes, ce qui nous permet également de voir le geyser en action avant de commencer la visite. Celui-ci est déclenché manuellement tous les 1/4 d’heures à l’aide d’un savon naturel. Cela leur permet apparemment d’avoir un contrôle sur la fréquence d’éruption du geyser, et ne perturbe en rien son fonctionnement.

Nous poursuivons par la visite complète du parc. C’est la troisième fois pour moi que je m’y rend, et au fil des années l’endroit n’a pas perdu de sa beauté ! Et puis l’avantage d’avoir une mémoire de poisson rouge, c’est que je ne me souvenais même pas de tout ce qu’il y avait à voir. Entre bain de souffre, lac d’arsenic, coulée de sulfite et piscine de champagne, on en prend pleins les yeux niveau couleurs… et aussi plein les narines ! La ballade dure environ 3h et les explications fournies sont vraiment bien faites. Bref, un incontournable du coin.

 

rotorua_2

rotorua_3

rotorua_4

rotorua_1
Geyser de Wai O Tapu
rotorua_5
Coulée de silice
rotorua_6
Bain d’arsenic

En début d’après-midi, nous nous dirigeons vers la forêt de Redwood de Whakarewarewa, à quelques kilomètres en dehors de Rotorua. Plusieurs ballades sont possibles depuis le centre d’information, et nous optons pour une courte marche d’1h. Les arbres sont de la même espèce que les séquoia géants de Californie, et certains sont vraiment immenses. Nous tombons également sur une superbe petite clairière à l’eau bleue turquoise : le paysage est féerique !

Après notre marche nous continuons vers l’observatoire du lac bleu et du lac vert. Le ciel étant un peu couvert, nous ne percevons pas vraiment la différence de couleur entre les deux lacs et retournons en centre-ville.

Nous finissons la journée avec un autre incontournable du coin : séance détente dans un des spas d’eau thermale de Rotorua, le Polynesian Spa. Pendant près de 2h, nous nous relaxons dans l’eau chaude et naturelle, le tout avec une très belle vue sur le lac. Une belle façon de finir la journée.

 

rotorua_8
Clairière dans le Redwood Forest
rotorua_7
Redwood Forest

 

Logement : Camping Holdens Bay Resort. 28$ la nuit pour 2, avec spa chauffé 😉

 

 

Lave-linge géant et passage à Taupo

 

Rotorua n’est pas seulement connue pour ses fortes activités géo-thermiques : on y trouve aussi une tonne d’activités à faire pour tous les goûts ! De notre côté, nous avions réservé quelques jours plus tôt via le site bookme.co.nz (qui donne pleins de réductions sur un large panel d’activités en NZ) une session de « OGO ».

rotorua_9
OGO

Le principe est un peu le même qu’une machine à laver : nous étions placés tous les deux dans une grosse boule gonflable avec un peu d’eau chaude (hiver oblige), puis lancés du haut d’un flan de colline! La descente dure un peu plus d’une minute et nous avions opté pour la piste en « zig-zag ». Secousses assurées ! On ne maitrise absolument rien à l’intérieur de la boule, il faut juste essayer de ne pas trop rentrer dans son partenaire. Dommage que ça soit vraiment trop court et que le prix soit un peu élevé, autrement nous serions bien repartis pour un tour. A la fin, un petit jacuzzi nous attendait histoire de nous remettre un peu de nos émotions.

En milieu de matinée, nous prenons la route et quittons Rotorua pour arriver peu de temps après à Taupo, ville bordant le lac du même nom, le plus grand du pays. Nous visitons dans les environs les « Huka Falls », des chutes d’eau d’une puissance impressionnante (elles pourraient remplir 5 piscines olympiques en 1 minute!). Pour le déjeuner, nous en profitons également pour manger au « MacDo le plus original du monde ». Situé dans le centre de Taupo, le restaurant est installé dans un ancien avion désaffecté. Nous n’allions pas passer à côté de l’occasion.

En milieu d’après-midi, nous arrivons au campement gratuit le plus proche du début de la randonnée du Tongariro  (aire de repos Waikato), où nous nous installons vers 15h afin de profiter des quelques heures de jour restantes. C’est notre première nuit en camping sauvage depuis notre arrivée en Nouvelle-Zélande, et nous sommes assez bien tombés puisque l’emplacement dispose de toilettes sèches, d’une sortie d’eau et d’une petite table sous un abri. La cuisine du soir s’est donc faite à la belle étoile, avec nos lampes frontales comme seul éclairage. Un repas du soir plutôt rustique, dans le noir et le froid, mais sous un ciel étoilé absolument magique !

taupo_1
Huka Falls
taupo_2
MacDo de Taupo

taupo_3

Le lendemain matin, le réveil est matinal et après une séance de dégivrage des vitres du van nous partons vers 6h du matin afin de faire une des plus belles randonnées de notre voyage mais aussi la plus dure : la traversée du Tongariro !

 

Logement : Aire de repos gratuite Waikato à 45 min du début du Tongariro. Table de pic-nic, toilettes sèches et lavabo à disposition.

 

Tous nos articles sur la Nouvelle-Zélande:

 

Pour voir toutes nos photos de la Nouvelle-Zélande –> c’est ici !

 

Coin pratique

1 euro ~ 1,56 dollars néo zélandais (NZD)

 

Visite de Hobbitton : $79.00 par personne. La visite dure environ 2h et les départs se font toutes les 15 minutes. Nous n’avons pas eu besoin de réserver à l’avance car nous étions en basse saison. En haute saison (période estivale pour la NZ), les tours sont apparemment bookés des jours à l’avance.

Wai-O-Tapu : $32.50 par personne. Coupons de réductions facilement trouvables dans des magazines. Le tour dure environ 3h. Le geyser est compris dans le prix du billet.

Polynesian Spa : plusieurs formules disponibles. Nous avons opté pour un accès illimité à tous les bassins communs pour $27 par personne.

OGO :  $100 pour deux personnes pour le « Sidewinder Track ». $60 pour une personne. Pour le « Straight Track » (descente toute droite et pas un zig-zag) : $80 pour 2 personnes, $45 pour une personne. Nous avons eu -50% via le site bookme.co.nz.

2 Responses

  1. « Mémoire de poisson rouge »
    faut retourner à Tahiti aussi ^^La découverte sera totale !

    Sinon même après votre retour, tes articles continuent de nous faire voyager ! Merci de continuer à nous donner envie de faire nos valises !

Laissez un commentaire