Trois semaines en Inde : le bilan

 

L’heure du bilan est arrivée!

Nous sommes restés 18 jours en Inde du Nord, du 05 au 23 Janvier. Nous avions beaucoup d’appréhension avant de partir : nous ne savions pas trop à quoi nous attendre, les avis étant très divergents sur ce pays. Certaines personnes ont vraiment adoré, d’autres n’y remettront jamais les pieds. Une chose était certaine : ce pays n’allait pas nous laisser indifférents.

 

Nous y avons vu des paysages et des villes superbes. Les forts et palaces des Maharajas ont tous été très bien conservés à travers les âges, et nous étions à chaque fois bluffés par ce que nous avons vu : comment de telles constructions ont elles été réalisables et ont pu perdurer à travers les siècles ? Le Rajasthan en particulier regorge de villes plus belles les unes que les autres, et le choix de l’itinéraire a été difficile ! Nous avons du faire un choix et laisser de côté plusieurs étapes. Trois semaines c’est trop peu pour avoir le temps d’explorer toutes les merveilles de l’Inde du Nord.

 

En dehors des beaux monuments et paysages, un voyage en Inde c’est aussi une immersion dans la culture et dans les habitudes de ce pays.

poubelle_jodhpur
Poubelle à ciel ouvert dans les rues de Jodhpur

Un gros avantage pour nous était que Florian était déjà venu en Inde (mais la partie Sud) 3 ans auparavant. Il a donc pu me briefer afin que je sois préparée psychologiquement à ce que nous pourrions y trouver : la saleté, la mendicité, les sollicitations constantes et les arnaques. Et en effet, mieux vaut savoir ce qui nous attend, le choc peut être rude sinon.

Pendant ce séjour, nous avons perdus tous nos repères : nous avions parfois souvent l’impression d’être sur une autre planète… Ce qui peut sembler logique pour nous ne l’est pas forcément pour eux, et vice et versa. Le point sur lequel nous avons été le plus choqués a été leur relation à l’environnement : l’Inde nous a semblé être une poubelle gigantesque et personne ne semble se soucier des impacts de la pollution sur l’environnement. Jeter tous ses déchets par la fenêtre dans le train ou bien directement dans la rue ne choque personne et est chose courante (nous retrouvons un peu ça actuellement en Birmanie, mais cela reste beaucoup moins sale et pollué).

 

L’inconvénient de s’être préparés psychologiquement à ce voyage est que nous avons tout le temps été très méfiants, parfois même peut-être un peu trop. Nous étions constamment sur nos gardes, et il nous est arrivé par exemple de refuser l’invitation d’un habitant à venir visiter sa maison ou son village de peur de nous faire avoir. Pourtant, cela aurait pu s’avérer être une très belle expérience et nous en sommes conscients, mais les tentatives d’arnaques auxquelles nous étions souvent exposés n’ont fait qu’agrandir notre méfiance. On s’est d’ailleurs dit qu’être un « Yes Man » en Inde peut s’avérer particulièrement risqué (ou bien particulièrement rigolo 😉 ).

gucci_jodhpur
Avec Gucci et ses amis à Jodhpur!

Mais il ne faut pas croire que tous ont essayé de nous escroquer, nous avons fait aussi de très belles rencontres avec les locaux, que seule la curiosité à notre égard a poussé à nous aborder. Nous nous souviendrons par exemple de notre rencontre avec Ramdayal et un couple de personnes âgées dans le train entre Delhi et Jaipur : nous avions longuement parlé avec Ramdayal, et le couple, bien que ne parlant pas un mot d’anglais, n’a pas hésité à nous proposer de partager leur repas. De même pour le groupe d’enfants rencontrés dans le train entre Ajmer et Jodhpur : tous ont été adorables avec nous et ravis de partager leur nourriture!

Nous avions eu également une très intéressante discussion vraiment sincère avec Gucci, le gérant de notre GuestHouse à Jodhpur ou avec notre chauffeur entre Jodhpur et Udaipur. Beaucoup de très bons moments qui ont marqués notre voyage et dont nous nous souviendrons longtemps!

 

En dehors de tout ça, il n’a pas été facile pour nous d’être confrontés au quotidien à la misère et à la pauvreté. Dans le train entre Delhi et Jaipur, nous avons longé pendant un long moment d’immenses bidons-villes où des enfants couverts de crasses marchaient dans des montagnes de détritus… Pas facile à voir, même si cela nous permet de réaliser la chance que nous avons d’avoir tous les deux grandis dans des situations si favorables.

 

En dehors de ce bilan personnel, voici un bilan un peu plus factuel sur notre séjour :

 

 

Itinéraire

Notre itinéraire en Inde sur 18 jours a été le suivant :

05/01 – Jour 1 : Arrivée à Delhi

06/01 – Jour 2 : Trajet Delhi -> Jaipur

07/01 – Jour 3 : Jaipur

08/01 – Jour 4 : Trajet Jaipur -> Pushkar

09/01 – Jour 5 : Pushkar

10/01 – Jour 6 : Trajet Pushkar -> Jodhpurcarte_rajasthan

11/01 – Jour 7 : Jodhpur

12 /01 – Jour 8 : Trajet Jodhpur- > Udaipur avec visite de Ranakpur

13/01 – Jour 9 : Udaipur

14/01 – Jour 10 : Udaipur

15/01 – Jour 11 : Trajet Udaipur -> Bundi

16/01 – Jour 12 :Bundi

17/01 – Jour 13 : Bundi

18/01 – Jour 14 : Bundi + Trajet Bundi -> Agra

19/01 – Jour 15 : Agra

20/01 – Jour 16 : Agra

21/01 – Jour 17 : Trajet Agra -> Delhi

22/01 – Jour 18 : Delhi

23/01 : Départ d’Inde pour la Birmanie

 

En général, nous avons donc alterné : 1 jour de visite / 1 jour de transport, en restant minimum 2 nuits à chaque endroit. Les trains étant souvent assez longs en Inde (en moyenne 5/6h à chaque fois), cela nous prenait quasiment toute la journée entre le départ de la première GuestHouse et l’arrivée à la deuxième.

Les seules villes dans lesquelles nous sommes restés plus longtemps sont Udaipur et Bundi. Nous avions prévu initialement d’y passer le même temps que dans les autres villes (2 nuits), et de rajouter la ville de Chittorgarh entre les 2, mais tous les trains étaient pleins et les logements étant assez chers à Chittorgarh, nous avons choisi de ne pas y passer et ainsi de rallonger nos séjours à Udaipur et Bundi.

Le rythme n’était ni trop rapide ni trop lent : le fait de passer 2 nuits à chaque endroit permettait de ne pas être trop en speed tout le temps, tout en restant assez actifs.

 

 

Logement

chambre Pushkar
Notre chambre à Pushkar (cafards non compris sur la photo)

Nous avons toujours logé en GuestHouse, pour des prix relativement bas mais des rapports qualité/prix pas toujours très convaincants (tout est relatif bien sûr, par rapport à la France le rapport qualité/prix est imbattable !!)… En moyenne, nous avons dépensé 700 INR, soit 9,7 euros par nuit, à deux. Notre nuit la moins chère s’élevant à 300 INR à Pushkar, la plus chère à 1220 INR à Delhi à notre arrivée. D’ailleurs, ces deux GuestHouse auront été les 2 plus mauvaises de notre séjour… Comme quoi !

La plupart du temps la chambre était assez sommaire, avec un lit plus au moins confortable mais quasiment jamais de drap : heureusement que nous avions nos sacs à viande. Les salles de bain quant à elles n’étaient pas tout le temps très propres, mais au moins nous avons toujours eu l‘eau chaude, et de rares fois du papier toilette (pas de panique : on trouve toujours des endroits où en acheter dans les zones touristiques).

En revanche oubliez les cabines de douches en Inde : le pommeau de douche est directement contre le mur, sans aucune séparation avec le reste de la salle de bain. Inondation garantie à chaque fois !

En dessous du pommeau de douche était généralement disposés un grand saut et une petite coupelle. Nous n’en avons toujours pas compris la réelle utilité…

 

 

Transports

Entre les grandes villes, nous nous sommes quasiment toujours déplacés en train, à l’exception de l’étape entre Jodhpur et Udaipur où comme aucune ligne de train n’existe, nous avons dû louer une voiture avec chauffeur, en profitant ainsi pour passer à Ranakpur (il est fortement déconseillé de louer une voiture tout seul en Inde. Une fois qu’on a vu l’état de la circulation on comprend vite pourquoi !).

train agra
Dans le train entre Agra et Delhi en haut des classes Sleeper

Pour réserver nos billets de train, nous avions créé un compte sur le site de « Cleartrip ». La procédure peut être un peu longue car un numéro de téléphone indien est requis, mais une solution de contournement est possible et si on suit bien les étapes indiquées par le site une par une il est possible de s’en sortir assez facilement. Nous avons pu ainsi réserver tous nos trajets légèrement à l’avance à chaque fois (environ 3 ou 4 jours) ce qui nous a toujours permis d’avoir des places en classe Sleeper à un prix vraiment bas (environ 4/5 euros le trajet par personne)!

Concernant le train en lui-même, nous avons donc toujours voyagé en classe « Sleeper », sauf lors du trajet Jaipur -> Ajmer où nous étions en « Second Class ». A moins de vraiment être sensible à la saleté et au bruit, la classe « Sleeper » est parfaite pour des courts/moyens trajets. Quant au long trajet en Sleeper, ça se fait aussi mais mieux vaut avoir de bonnes boules quiès et un duvet !

 

Dans les villes, nous avons essayé de nous débrouiller au maximum par nos propres moyens en marchant ou en utilisant les transports en communs (le métro à Delhi par exemple, très propre et climatisé). Nous n’avons utilisé les services des rickshaws que de rares fois. Ce qui n’est pas plus mal, ils ont eu tendance à nous prendre un peu la tête à chaque fois. Les prix sont souvent gonflés à bloc pour les touristes donc c’est négociation obligatoire, les conducteurs ne connaissent pas toujours le chemin (par contre ils connaissent très bien celui de l’hôtel de leur frère/cousin/ami/oncle) et ils ont la fâcheuse tendance à embarquer en route un pote à eux… histoire que vous payiez la course pour lui!

 

 

Nourriture

plat udaipur
Le riz citronné de Millet of Mewar.. un délice !!

Nous avons toujours été assez prudents sur l’hygiène concernant la nourriture. Nous avons toujours mangé dans des restaurants qui nous paraissaient assez propres et n’avons jamais tenté de manger de la nourriture vendue dans la rue (à l’exception d’un chaï pour Florian à Bundi).

Idem pour l’eau : jamais de glaçons (pouvant être fait avec de l’eau du robinet), toujours de l’eau minérale en bouteille (en ayant soigneusement vérifié que la bouteille était bien fermée à la base), et nous nous brossions toujours les dents avec de l’eau en bouteille.

Cela nous a sûrement permis de réduire grandement les chances d’attraper la fameuse tourista ! On croise les doigts pour la suite du voyage !

 

crepe bundi
La fameuse crêpe Nutella/banane.. j’en rêve encore !

Pour la nourriture en elle-même, on avoue ne presque jamais avoir fait l’impasse sur les « Nan » ou les « Chapati » (galettes de blé cuites au four) et les lassis (yaourt mélangé souvent à des fruits). Trop bons ! Les plats quant à eux étaient bien souvent épicés, mais jamais non plus à nous arracher la mâchoire ! En revanche nous n’avons presque jamais mangé de viande en 20 jours, la plupart des restaurants étant quasiment tous végétariens.

Nos coup de cœurs de nourriture indienne: les « malaï kefta » (kefta végatarienne), tous les types de riz aux légumes (mention spéciale pour le riz citronné de chez « Millet of Mewar » à Udaipur), le lassi-banane d’Agra, et les crêpes au Nutella de chez « Tom And Jerry » à Bundi .

 

 

Argent

Quasiment tous nos paiements ont été effectués en liquide. Beaucoup d’établissements ont un lecteur de carte visa mais ne les acceptent pas pour autant.

Les retraits maximums dans les ATM (distributeur automatique) sont de 10000 Roupies (140 euros environ).

 

Quelques cas de tentatives d’arnaques

Quelques tentatives d’arnaques auxquelles nous avons pu échapper (si ça peut aider de futurs voyageurs !) :

  • Certaines personnes vous font croire que la traversée de la gare de New Delhi pour se rendre dans le quartier des routards de Pahar Ganj nécessite un billet de train. C’est totalement faux, la traversée est libre. D’ailleurs comme par hasard ces soit-disant contrôleurs n’interceptent que les touristes…
  • Il nous est arrivé 2 fois à Jodhpur d’être interpellés dans la rue par des habitants souhaitant nous montrer leur collection de billets étrangers. Ceux-ci proposent alors de nous échanger nos euros contre des roupies (faux évidemment).
  • A l’entrée de la grande mosquée de Delhi, des personnes font croire que l’entrée est payante (300 INR par personne) alors que celle-ci est censée être gratuite. Seule le droit de photo serait payant… Et encore nous avons trouvé cela assez louche..
  • Vérifier les prix sur les denrées achetées dans les petites échoppes car certains vendeurs ne se gênent pas pour augmenter le prix une fois en caisse (les prix maximums de vente sont imprimés directement sur le produit).
  • Bien négocier le prix du rickshaw avant le trajet.
  • Attention aux soi-disant prêtres (et même aux vrais parfois…) dans les lieux de cultes qui essayent d’imposer de faire des offrandes en vous faisant payer en retour…
  • Toujours vérifier l’état des chambres avant de l’accepter et de payer… Nous en avons fait les frais à Agra !

 

 

Photo-time !

Hormis les tentatives d’arnaques, nous avons trouvé les indiens très accueillants et généreux. Toujours ravis de nous aider lorsque nous cherchions notre chemin ou de partager de la nourriture avec nous.

Cependant, les indiens étant tous très curieux, nous avions très souvent l’impression d’être observés comme des extraterrestres !

Fait assez marrant : dans chaque lieu touristique, plusieurs enfants ou même adultes nous ont demandés de prendre une photo avec eux. Apparemment cela servirait un peu à « crâner » auprès de leurs amis…flo_indiens_groupe

La plupart du temps cela nous était demandé assez gentiment, mais il nous est arrivé beaucoup de fois que les photos soient prises à notre insu. Leur technique consistant à faire semblant de prendre leur ami en photo puis de tourner l’appareil photo vers nous au dernier moment… Et on doit avouer que cela ne nous plaisait pas du tout. Quand nous arrivions à les repérer, nous faisions en sorte de nous retourner rapidement de dos. Du coup quand leurs photos étaient ratés, ces derniers venaient alors nous voir pour refaire la photo… Florian s’est toujours prêté au jeu avec beaucoup d’amusement :). J’étais personnellement un peu plus frileuse… et puis leur petit stratagème commençait parfois à m’agacer un peu!

 

Incredible India

En quelques exemples, voici pourquoi le slogan de l’Inde correspond parfaitement à ce pays :

  • leurs chèvres ont des PULLS (concept absolument génial !!)
  • rouler à contre sens sur une grande avenue n’est pas un soucis 😉
  • ni descendre/monter d’un bus ou d’un train en marche
  • à 4 sur un scooter, c’est large (mais ça ce n’est pas propre qu’à l’Inde !)
  • leurs chiens aussi ont des pulls !!
  • on croise de temps en temps des photos de messieurs tout nus dans la rue (cf la vidéo de Bundi!)
  • les bébés ont souvent les yeux fortement maquillés et les cheveux très courts
  • les chaussettes sont prévues pour mettre des tongs : gros doigt de pied séparé! A quand l’importation en France ??
  • c’est l’anarchie totale des câbles électriques dans les rues
  • dans chaque chambre on trouve 20 interrupteurs pour 2 lumières
  • les vaches sur l’autoroute ne surprennent personne… et ne sont pas surprises par les voitures non plus!

 

 

Budget

budget_inde

 

Nos dépenses ont été reparties comme suit:

– 13655 INR de nourriture, soit environ 5,27 euros par jour et par personne.

– 7092 INR de transport, soit environ 2,74 euros par jour et par personne.

– 13184 INR de logement, soit environ 5,09 euros par jour et par personne.

– 8735 INR de visite, soit environ 3,37 euros par jour et par personne.

– 1715 INR « d’autres » (comprendre bouteille d’eau, souvenirs etc) soit environ 0,66 euros par jour et par personne.

 

Notre budget en Inde s’élève donc à 617,34 euros à deux (44381 INR) pour 18 jours, soit 17,15 euros par jour par personne.

Nous sommes en dessous du budget prévisionnel estimé pour l’Inde : nous avions prévu 20 euros par jour et par personne. Nous avons donc fait l’économie de 102 euros ! Pas négligeable étant donné que la Birmanie se révèle pour le moment plus chère que prévu… Nous ne nous sommes pourtant pas privés on vous rassure : on a mangé à notre faim, fait toutes les visites que nous souhaitions faire et toujours dormi avec un toit au dessus de la tête! On a juste évité les palaces, pris au maximum les transports en commun et mangé dans des petits restaurants à chaque fois :).

De plus, nous avons dépensé presque 200 euros de moins en 18 jours en Inde qu’en 5 jours à Dubaï… Ça fait un peu bizarre vu comme ça.. Encore plus quand on pense que 17 euros en France ne représente pas une si grosse somme, alors qu’il est possible de vivre avec seulement ça en Inde.

 

Bilan en chiffre

17 nuits passés en GuestHouse et 1 dans le train

8 villes différentes

6 trains différents, 1714 km parcourus pour 31h50 de voyage

5 forts de Maharajas

1 merveille du monde

Pleins de superbes temples!

0 infection, ouf ! Mais 1 bon rhume chacun.

36 Nan et 36 Lassis 😉

6 Chaï

1560 photos

Des dizaines de singes

1 éléphant dans la rue

Des centaines de vaches et d’écureuils

Pleins de belles rencontres

 

Conclusion

L’Inde a été un vrai choc culturel pour nous. Pendant 3 semaines, nous avons parfois eu l’impression de passer pour des extra-terrestres… ou alors au contraire d’arriver sur une autre planète ;). Les vaches dans la rue, les vieilles charrettes, les coupures d’électricité, les raccordements électrique à l’arrache : on se sent totalement déconnectés de ce qu’on connait. L’avantage est que personne n’a l’air de se prendre la tête : rien ne paraît bizarre en Inde ( « Incredible India »!) et chacun est libre de faire ce qu’il veut sans craindre d’être regarder de travers par les autres (c’est en tout cas le sentiment que nous avons eu). De plus les indiens ont tous le contact très facile, on a toujours l’impression que tout le monde se connaît et cela donne un côté conviviale très appréciable.

 

Malgré toutes nos peurs,  nos appréhensions et malgré les différentes galères que nous avons eu pendant ces 3 semaines, nous avons tout de même réellement apprécié notre séjour en Inde du Nord. Se sentir déconnectés n’est pas toujours évident,  mais nous sommes contents d’avoir vécu cette aventure. Un voyage en Inde est selon nous une expérience à part entière, à faire et à vivre non seulement pour la beauté de son patrimoine mais aussi pour sa culture et pour ce côté « autre planète ». Ce n’est pas pour rien que beaucoup de personnes sont accros à ce pays, et y retourne presque tous les ans! L’Inde a un vrai charme qui lui est propre et qui envoute ses voyageurs.

Bref on ne peut que vous le conseiller,  mais soyez préparés au vrai choc des cultures !

 

Reviendrons-nous en Inde ?

Disons que ce n’est pas notre priorité… Pourtant il reste encore tellement de choses à voir. Nous aurions souhaité aller à Varanasi, Khajuraho, Jasailmer, Bikaner, Chittaurgarh, Calcutta, Mumbai, le Bengale… Beaucoup de raisons pour revenir ! Nous serions également tentés par l’extrême Nord de l’Inde (le Ladakh) où les randonnées à faire sont parait-il superbes. Bref il n’est pas exclu que nous y retournions un jour!

 

Tous nos articles sur l’Inde :

 

Pour voir toutes nos photos de l’Inde –> c’est ici !

10 Responses

  1. Article génial !! J’adore la façon dont vous faites le bilan!! Trop heureuse pour vous! Le +important c’est d’en profiter à fond!!!! Vous nous manquez!! Bisous

  2. C’est super complet et précis. On reconnait bien la formation de base……
    Malgré les quelques péripéties, cela donne envie de voir de ses propres yeux.
    Les témoignages personnels et votre ressenti nous permettent de voyager avec vous.
    Bises

  3. Profitez bien! Amusez vous…le temps passe tres vite en voyage!
    « Le grand saut et la petite coupelle » c est la douche indien! 🙂
    Bon voyage!

  4. Merci pour ces beaux récits et pour le partage de vos aventures. C’est tellement bien écrit que ça donne l’impression d’y être, un peu, de loin, mais quand même ! Hâte de lire la suite !

  5. L’inde est sur ma liste !
    Nous revenons tout juste du Sri Lanka, ce n’est pas loin 🙂

    La bise,

    Emilie / clichesdailleurs.com

Laissez un commentaire