Los Angeles en 3 jours

Du 31/08/17 au 03/09/17

 

Après une courte nuit et un réveil très matinal pour prendre notre avion depuis Montréal, nous passons les 5h de vol qui nous séparent de Los Angeles à dormir. Quelques temps avant d’arriver, je me réveille tout de même afin d’admirer les paysages qui défilent en dessous de nous : des canyons immenses, des grands déserts… nous sommes bien dans l’ouest américain !

Notre avion se pose à midi à l’aéroport international LAX. Initialement, nous avions prévu de passer ces 3 jours à venir sans voiture, en utilisant uniquement les transports en commun. Mais notre petit road trip jusqu’à Québec nous a rappelé la liberté que cela pouvait offrir, et comme Los Angeles n’est pas du tout une ville faite pour les piétons, nous nous sommes décidés la veille de notre départ à finalement louer une voiture. Choix que nous n’avons pas regretté, car les températures lors de notre séjour étaient de 42°C l’après-midi, et avec nos sacs et les grandes distances à parcourir nous aurions bien souffert !

Notre logement se situe dans un quartier plutôt résidentiel de la ville, et nous bénéficions d’une chambre privée, donnant sur une petite cour privée bien agréable.  Surpris, nous constatons sur place que les portes sont toutes ouvertes et que la propriétaire (absente du logement), nous a tout simplement laissé les clés sur la table du salon. Apparemment nous n’avons pas trop à nous en faire côté sécurité dans ce quartier !

LA_1
Le quartier de Studio City

Après avoir pris nos marques, nous ressortons le soir même en voiture vers « Studio city », le quartier huppé d’Hollywood abritant toutes les maisons des stars. Nous nous faisons un petit trip sur la fameuse route de « Mulholland Drive » (d’ailleurs si quelqu’un a compris le film, je suis toujours à la recherche d’une explication 😉 ). Puis redescendons tranquillement la route en longeant des énormes maisons plus belles les unes que les autres. Après 10 jours de mal-bouffe au Canada, nous étions à la recherche de nourriture un peu plus saine, et malgré un nombre de chaines de fast-foods assez impressionnant, Los Angeles a la réputation de posséder aussi beaucoup de restaurants bio et « healthy », notamment dans le quartier de Studio City. Malheureusement, il semble que nous ne soyons pas arrivés à la bonne heure et que ce type de restaurants soit assez prisé dans le coin : après 30 min à tourner, nous ne réussissons pas à trouver de place pour nous garer, et abandonnons donc l’idée pour ce soir. Au final, nous réussirons à dénicher un petit Thaïlandais. C’est toujours mieux qu’un MacDo !

 

Visite des studios Warner Bros

Le lendemain matin, nous nous rendons aux alentours de Hollywood. Au programme de la journée : visite des studios de Warner Bros ! Nous avions réservé nos places quelques jours auparavant depuis Montréal, et la visite était fixée à 10h du matin.

Nous avions longuement hésité entre cette visite et celle d’Universal Studio. Au final, celle-ci nous paraissait être pluS axée « visite de vrais studios de tournages » que la deuxième (qui est en réalité plus un grand parc d’attraction sur le thème du cinéma). Nous avions donc initialement opté pour Warner Bros, qui avait aussi l’avantage d’être bien moins chère.LA_2

La visite est totalement guidée et se fait par groupe d’environ 10 personnes, tous assis dans une petite voiture à plusieurs wagons. Nous avons pris énormément de photos pendant ces 2h30, en revanche les films sont interdits durant toute la visite.

Le tour commence avec plusieurs plateaux « extérieurs » de tournage. Nous voyons ainsi beaucoup de bâtimentS filmés et utilisés pour les séries « Pretty Little Liars » et « Gilmore Girls », ainsi qu’un bout de forêt dans lequel a été filmée une scène de course poursuite du film « Jurassic Park ». Pour l’anecdote, le film donne l’impression que le dinosaure court après l’acteur pendant plusieurs centaines de mètres alors qu’en vérité, ils n’ont fait que passer en boucle la même petite portion de chemin !

Le tour se poursuit ensuite avec une visite de faux quartier de New-York et Chicago, régulièrement utilisés pour des besoins de tournage. On apprend que même les scènes « d’hiver » sont tournées ici avec de la fausse neige et 40°C au thermomètre. Nous passons ensuite dans un bâtiment entièrement dédié aux costumes des films Batman et Harry Potter, où l’on peut d’ailleurs voir une réplique du choixpeau magique qui peut vous dire à quelle école vous appartenez (j’ai d’ailleurs eu la bonne nouvelle d’apprendre que je suis bien de Gryffondor, comme je l’ai toujours senti au fond de moi).

Par la suite, nous visitons un des grands studios intérieur où est actuellement tournée une série produite par Netflix. C’est assez impressionnant de voir une reconstruction entière de maison, meublée et décorée comme une vraie, avec juste le toit manquant ! Cela permet aux caméramans de filmer d’en haut, et également de faire de la place pour les spots de lumière et la climatisation. Apparemment, on ne voit que rarement les plafonds dans les films du coup. La guide nous explique aussi qu’afin de donner plus de profondeur à certaines scènes, certaines murs de la maison peuvent également être totalement retirés afin d’y faire passer les caméras. Nous n’avons pas eu le droit de faire des photos dans ce bloc de studio, mais même sans jamais avoir entendu parler de la série en question, la visite était impressionnante.

Après encore plusieurs tours dans toute l’enceinte de Warner Bros (l’ensemble est immense, c’est comme une ville dans la ville ! Ils ont même leur propre station essence pour tous les véhicules circulant sur place !), et une vue sur la fameuse citerne d’eau floquée du logo des studios, nous nous arrêtons ensuite dans la salle qui en aura fait rêver plus d’un : la Batcave ! Ici sont exposés tous les vrais modèles de voitures ayant servis pour tous les derniers films de DC Comics… Un vrai bonheur pour Florian !LA_3

En avant-dernière étape, nous nous arrêtons dans la caverne d’alibaba des studios : l’entrepôt des objets. On y trouve toutes sortes d’objets de décoration et de meubles ayant servis (ou servant encore) dans les films. Nous y voyons des statues japonaises utilisées pour le film Inception, les fauteuils rouges de Matrix, une réplique du « Trône de Fer » de la série « Games of Thrones » et des milliers d’autres babioles, entreposées ici au cas où celles-ci servent dans des productions futures. A savoir, les différents studios de tournage d’Hollywood (Warner, Universal, Paramount…) s’échangent volontiers des objets et partagent parfois même leurs studios si nécessaires.

Enfin, nous faisons une dernière halte dans le musée, où nous y trouvons beaucoup de costumes et d’objets ayant servis dans des films et séries en tout genre, ainsi que le fameux canapé du Central Perk dans « Friends », où la file se presse pour aller faire une photo dessus.

Trois heures après, nous ressortons de la visite totalement enchantés. Même si nous ne connaissions pas une partie des séries et des films dont la guide nous a parlé, cela nous a tout de même permis de réaliser l’ampleur d’un studio de production d’Hollywood, et on conseille la visite à tous les fans de cinéma ! A la sortie nous n’avions qu’une envie : regarder tous les films Warner Bros dont nous avions vu des références !

 

Hollywood Boulevard et Observatoire Griffith

LA_5
TLC Chinese Theater

Pour rester dans le thème, nous enchainons ensuite avec un petit tour sur le fameux « Hollywood Boulevard ». Malgré la chaleur vraiment écrasante (apparemment Los Angeles atteignait ces jours-ci des records de températures, notamment dû à un géant feu de forêt, bien visible à seulement quelques kilomètres de la ville…), nous avons fait une petite ballade d’environ 1h30 sur le « Walk of Fame ». Évidemment nous n’avons pas coupé aux photos souvenirs devant les étoiles que nous reconnaissions, et sommes également passés devant la salle de cinéma « TCL Chinese Theater » où l’on trouve toutes les empreintes et les dédicaces d’un grand nombre de stars dans des pavés cimentés posés sur le parvis.

LA_4

LA_6

LA_7

Une fois notre balade finie, nous sommes ensuite retournés à la voiture pour continuer vers notre prochaine étape : aller voir le coucher de soleil depuis l’observatoire Griffith.

LA_10

Représenté dans beaucoup de films d’Hollywood (dont le récent La La Land), l’observatoire offre une vue imprenable sur tout Los Angeles et sur la montagne où est posé le géant panneau « Hollywood » (pour la petit histoire, à la base ce panneau n’avait rien à voir avec le cinéma, mais avait été mis là par des promoteurs immobiliers afin de faire la publicité des logements du quartier).

L’entrée dans le planétarium est ouverte à tous, et à la tombée de la nuit, des employés mettent également à disposition de tous de grands télescopes afin d’admirer de plus près la lune. Après avoir profité d’un superbe coucher de soleil, nous sommes donc redescendus à la voiture (garée quelques km plus bas) pour aller nous coucher les étoiles d’Hollywood pleins les yeux.LA_9

 

Universal Studio : finalement pourquoi pas ?

Le lendemain matin au réveil, nous décidons que nous n’avions pas encore eu notre dose de l’univers hollywoodien. Et puis, on n’est pas à Los Angeles tous les jours. Ni une ni deux, nous réservons nos billets d’entrée pour Universal Studio, nous nous préparons en 10 min et partons dans la foulée.LA_12

Sur place, à 10h, le parc est déjà bien rempli de monde. Obligés, nous prenons notre photo souvenir devant le grand logo tournant du parc, symbole mythique des studios Universal. Le parc est divisé en deux parties comprenant plusieurs univers : la partie haute avec la zone de Springfield, Pré-au-lard de « Harry Potter », les attractions des « Minions » et de « The Walking Dead » , les spectacles et le tour des studios en voiturette ; puis la partie basse avec les attractions « Jurassic Park », « la Momie » et « Transformers ». La partie concernant « Harry Potter » est tellement bien faite qu’on s’y croirait totalement : tout le village de Pré-au-lard ainsi que les magasins ont été reconstruits (Ollivander, le bar des Bières-au-beurre, le magasin de farce et attrape), et surtout, on y trouve une version (presque) grandeur nature de Poudlard !! Inutile de dire que c’est un peu comme un rêve de gosse de se retrouver dans cet univers qu’on a tant imaginé à travers les livres et les films !

Évidemment on a envie de tout faire tout de suite, et tout à l’air tellement cool qu’on ne sait pas vraiment bien par quoi commencer. On sent tout de suite qu’on ne va pas regretter d’être venu.  Les attractions sont principalement en intérieur dans des simulateurs et face à des écrans 360°C. Pour autant cela n’enlève rien à l’adrénaline : on s’y croirait vraiment, et on n’oublie rapidement que nous ne sommes pas vraiment en train de faire tous ces loopings ! Une mention spéciale pour l’attraction dans le château de Poudlard, bluffante de réalisme : on a vraiment l’impression d’être avec Harry, Ron et Hermione sur des balais volants, et de survoler Poudlard, le terrain de Quidditch et d’essayer d’échapper aux détraqueurs ! Même la file d’attente vaut le détour :LA_15 à l’intérieur du château, tout a été reconstruit, de la salle des classes aux cachots, ce qui donne l’impression de vraiment se balader dans Poudlard !

Petite astuce pour éviter les très longues files d’attente : passer dans la queue des « Single Riders ». Cette file spéciale permet de remplir les wagons lorsqu’il reste 1 place vacante. Évidemment, il y a de fortes chances de se retrouver séparer (et encore, nous nous sommes retrouvés à un moment l’un derrière l’autre), mais cela à l’énorme avantage de faire passer l’attente de 1h20 à 5min…

En dehors des attractions (que nous avons toutes faites et franchement on les conseille toutes 😉 ), le parc propose aussi plusieurs spectacles à des horaires réguliers, dont celui de Waterworld, plein d’effets spéciaux et de très belles cascades réalisées en live. On a adoré !LA_13

Enfin à ne pas louper : le tour d’1h dans les studios de tournage. Un peu à l’image du tour de Warner Bros, celui-ci est bien plus court et plus accès « attractions » que le précédent. On y voit quand même la ville de Wisteria Lane dans « Desperate Housewives », et rien que cela valait totalement la visite !

Arrivés à 10h du matin, nous décidons d’en profiter jusqu’à la dernière heure, quitte à refaire une seconde fois l’attraction d’Harry Potter. Une fois la nuit tombée, nous avons également eu droit à un très beau spectacle de sons et lumières projetées sur la façade de Poudlard.

 

Certes, Universal Studios est bien plus un parc d’attraction qu’un studio de cinéma à visiter, mais nous n’avons absolument pas regretté notre journée. Nous nous sommes énormément amusés et avons pris plaisir à nous balader dans tous ces décors de cinéma.

Du coup à choisir entre les deux on vous conseillerait… les 2 ! Voilà comme ça on vous facilite bien la tâche ;). Après question budget, Universal est quand même 2 fois plus cher que Warner, ce qui peut aider aussi à faire un choix…

 

Dernière journée à LA : sea, skate and sun

Avant de partir, nous décidons d’aller tout de même faire un tour sur la côte pacifique, histoire de voir une autre facette de la ville.

LA_17
Canaux de Venice

Nous partons donc nous balader à Santa Monica et Venice Beach, les 2 places les plus connues de Los Angeles. A Venice Beach, nous nous arrêtons prendre un Brunch au restaurant « The Butcher’s Daughter », que nous avions vu sur la page Facebook des bloggeurs « Best Jobbers ». Nous y faisons un repas bien copieux. Le restaurant est également spécialisé en jus faits maison, et tous leurs plats sont végétariens.

Par la suite, nous nous promenons vers les canaux de Venice, un quartier très résidentiel du coin avec des maisons qui doivent valoir un bon petit prix…

Nous continuons notre ballade vers la plage, où nous retrouvons tous les clichés de la côté ouest californienne : postes de secours à pilotis sur la plage, maître-nageurs en maillot rouges genre « Alerte à Malibu », skate-park, terrain de basket, body-builders, surfeurs, animations dans les rues, shop de tatouage. On ne nous aurait pas dit où nous étions, on aurait quand même deviné tout de suite !

 

En fin d’après-midi, nous prenons la route de l’aéroport. Notre prochain avion décolle à 23h45 en direction de LA destination que nous attendions depuis le début : Tahiti et ses îles.

 

 

Bilan rapide de Los Angeles :

Parce que nous n’y avons passé que 3 jours, voici un bilan assez rapide sur Los Angeles.

Initialement, cette courte escale ne devait être qu’un tremplin vers la Polynésie. Florian connaissait déjà la ville, et nous n’avions vraiment défini de plan de visite sur place. Finalement, nous avons passé un très bon séjour, et nous ne nous sommes jamais ennuyés.  1 ou 2 journées de plus n’auraient même pas été de trop pour visiter les autres quartiers de la ville (Downtown, Beverly Hills…) ou pour faire des musées. Le fait d’avoir une voiture nous a grandement facilité le séjour, et cela aurait été quand même bien moins facile de faire sans.

En revanche, nous avons un peu explosés le budget : contre les 50 euros par jour et par personne prévus, nous avons dépensé 138 euros…  De quoi bien rattraper l’avance que nous avions prise au Canada. Heureusement que ce n’est que sur 3 jours ! Cet écart de budget est principalement dû à la location de la voiture (pas prévue à la base) et à la visite des studios Universal (216$ l’entrée à deux tout de même…). Ceci dit, si c’était à refaire nous ne changerions rien à tout cela, donc pas de regrets !

budget_US

Pour conclure, si vous êtes en voyage sur la côte ouest des US, n’omettez pas de passer  quelques jours à Los Angeles. Même si la ville est immense et n’a pas vraiment l’image d’une ville très touristique à l’instar de New-York ou San Francisco, on ne s’y ennuie pas et cela permet d’avoir un bon aperçu de la vie « à l’américaine » et de la vie sur la West Coast !

LA_16

 

Coin pratique

1 euro ~ 1,19 dollars


Location de voiture : chez Avis, nous avons dégoté une super Mazda automatique pour 100 euros les 3 jours, toutes assurances incluses. Nous avons dû bénéficier des prix « last minute » car lorsque nous avions regardé par curiosité quelques semaines plus tôt, les prix étaient souvent doubles.

 

Parkings : très souvent payants dans les rues. Attention à bien regarder tous les panneaux car le stationnement peut être interdit certains jours ou bien limité à quelques heures. Vers Venice Beach, nous avons trouvé des rues gratuites vers le restaurant « The Butcher Daughter’s ». Vers Hollywood, plusieurs parkings sont proposés tout autour du boulevard. Après comparaison rapide, nous avons opté pour celui du centre commercial Hollywood Center, où les 2 premières heures sont gratuites si l’on consomme dans un des restaurants ou magasins du centre (nous avons juste pris un jus de fruit et cela nous a permis d’avoir la réduction). Autrement, les prix des parkings peuvent vite s’envoler dans le coin…


Entrée Warner Bros : 42$ l’entrée par personne. Réservation à faire à l’avance sur internet.

Entrée Universal Studio : 108$ l’entrée par personne pour la journée.

Logement :

Airbnb dans le North Hollywood pour 65 euros la nuit. A 20 min à pied du métro, mais mieux vaut tout de même avoir sa voiture…

Restaurants :

The counter : chaîne de burgers où l’on peut composer son burger soi-même du début à la fin. C’est toujours plutôt gras mais au moins on choisit ce qu’on met dedans !

The Butcher’s Daughter : restaurant végétarien, spécialisé dans les jus et smoothies. Brunch le dimanche.

Pour le reste, nous avons essentiellement mangé dans des chaines (Panda Express, Tacos, et un restaurant thaïlandais).

Laissez un commentaire