Moorea, l’île soeur de Tahiti

Du 06/09/17 au 08/09/17

 

Le paradis à 30min de Tahiti

Lors de notre semaine à Tahiti, nous en avons profité pour aller passer 3 jours sur l’île de Moorea. Pour s’y rendre, il est possible de prendre l’avion ou le ferry, la deuxième option étant bien moins chère à peine plus longue (30min de traversée). Deux compagnies proposent le trajet : Terevau et Aremiti. Nous avons opté pour Terevau, leurs prix étant légèrement moins chers, et les horaires de départ et d’arrivée nous arrangeant plus. A Tahiti, Michel et Maima nous avaient laissés à disposition une de leur voiture, et nous en avons donc profité pour la prendre avec nous pour ces 3 jours. C’est tout de même un confort non négligeable, surtout sur une île comme Moorea qui reste trop grande pour tout faire à pied et où il y a beaucoup de choses à voir (ceci dit, le stop doit très bien marcher).

Afin d’en profiter au maximum, nous avons choisi de partir avec la navette de 08h, avec une arrivée prévue à 08h30 sur Moorea. Premier stop sur l’île, le point de vue de To’atea. C’est le vrai paysage de carte postale comme on se l’imagine. Plage de sable blanc, eau turquoise et bungalow sur pilotis, on est dans la photo clichée mais qu’est-ce que c’est beau !! Nous en profitons alors pour descendre sur la plage du même nom et faire notre premier petit bain à Moorea. La plage est nickel et est assez bien ombragée, c’est parfait. En snorkelling, Florian verra sa première raie léopard, ça commence bien !

Nous continuons notre route en longeant les deux magnifiques baies de Moorea : la baie de Cook et la baie d’Opunohu. Ce sont elles qui donnent sa forme si particulière à l’île. Après une pause déjeuner (où nous découvrons le principe du « casse-croute Chaomen » : un sandwich aux nouilles sautées…), nous nous arrêtons à la plage de l’hôtel des Tipaniers. Cette plage est une des plus connues de l’île, et bien qu’elle soit en face d’un hôtel, elle reste accessible à tous. Elle est le point de départ de beaucoup d’excursions, et se situe juste en face d’un banc de sable dans le lagon où raies pastenagues et requins pointes noires se joignent quotidiennement aux baigneurs. Initialement, nous avions prévu de louer un kayak afin d’aller les voir (les raies, pas les baigneurs….), et en arrivant au kiosque de location, un des employés nous informe qu’une excursion s’apprête à partir afin d’aller voir les raies, les requins, et surtout… les baleines ! Apparemment le matin même, ils avaient pu admirer pleins de baleines, dauphins et globicéphales. Alors forcément quand on nous dit ça, nous on saute sur l’occasion, surtout que cela faisait partie dans tous les cas des activités que nous souhaitions absolument faire à Moorea.

Premier arrêt : les raies et les requins. Dès que le bateau s’approche, toute cette joyeuse compagnie s’approche rapidement de nous. Il faut dire que certaines excursions n’hésitent pas à les nourrir afin de les appâter…  Une façon de faire que l’on trouve vraiment très moyenne, sachant que cela reste tout de même des animaux sauvages, et qu’au fil des ans, de plus en plus de requins pointes noires se sont mis à rentrer dans le lagon, attirer par cette nourriture (aucune crainte à avoir, ces petites bêtes sont totalement inoffensives pour l’homme). Deuxième étape : nous sortons du lagon direction les baleines !! Après 4h de bateau, nous n’aurons au final aperçu que 2 dorsales à une centaine de mètres de nous. Alors c’est sûr, ce sont des animaux sauvages et il est impossible de prédire leur comportement, mais nous sommes tout de même plutôt déçus, surtout que le capitaine –assez froid-, n’avait pour seule technique que de suivre les autres bateaux, sans essayer de les repérer par lui-même.

C’est donc bredouille que nous rentrons sur la terre ferme en fin d’après-midi. Mais promis madame les baleines, nous n’en resterons pas là… ;).

Pour les 2 nuits que nous passerons à Moorea, nous logerons chez Franck, un ami de Michel, guide touristique sur l’île (cherchez « Francky Franck Tours » sur Moorea, il fait partie du top des excursions !). Celui-ci à très gentiment accepté de nous recevoir sur son catamaran (amarré au port de Vai’are) où il loge avec sa petite famille, une aubaine pour nous ! Nous passons une super soirée tous ensemble, reçus comme si nous étions amis de longues dates. Merci encore mille fois !

 

Tour guidé VIP de l’île

Vue depuis la montage magique

Le lendemain, la gentillesse de Franck ne s’arrête pas là puisque celui-ci nous propose de le suivre avec notre voiture lors de son tour de l’île sur la matinée. Nous nous donnons rendez-vous au premier arrêt à la « montagne magique ». Grâce à son 4×4, Franck n’a pas de mal à emmener ses clients tout en haut, mais avec notre Twingo, quasiment impossible de le suivre ! Sur ses conseils, nous nous garons au parking en bas de la route, et montons à pied. L’ascension n’est pas facile (c’est surtout la chaleur qui la rend compliquée), mais nous sommes récompensés par la vue sur le lagon depuis tout en haut. Ici Franck nous raconte certaines des légendes de l’île, nous explique le fonctionnement des passes et l’histoire des baies de Moorea.

La deuxième étape de la matinée se fait au « Tropical Garden », où nous découvrons les fruits locaux de Polynésie (dont des immenses fruits de la passion !), les techniques de pollinisation de la vanille et où nous dégustons de bon jus de fruit fraichement pressés avec une vue magnifique sur Moorea. Un petit shop permet également d’y acheter de la vanille produite sur place, des confitures et autres délices de Moorea. Certes l’endroit est assez touristique, mais nous avons trouvé que cela valait quand même le déplacement (rien que pour siroter un jus devant la vue du lagon !).

Vanille du Tropical Garden

Pour la suite, nous irons faire une dégustation de jus à l’usine « Rotui » (marque de jus faits avec des fruits locaux, présentent partout en Polynésie), puis allons voir des plantations d’ananas avant de nous rendre au belvédère de Moorea. Situé dans les hauteurs, il offre un très beau point de vue pile entre les 2 baies et sur le mont qui les sépare. Superbe !

Mont Mou’a Puta

Sur la route, nous observons également le mont Mou’a Puta, ou « montagne percée ». Vue de profil, cette montagne ressemble à un profil de femme regardant le ciel. On dirait même que c’est cette montagne qui a inspiré le dessin animé Vaiana… En regardant plus attentivement, on peut également y voir le fameux trou qui perce la montage, juste en dessous du « nez ». La légende dit qu’une nuit, Hiro, dieu des voleurs, vint à Moorea dans le but de voler le mont Rotui pour l’amener à Raiatea. Mais le guerrier Pai de Tahiti fût alerté à temps, et pour empêcher cela, il jeta sa lance de combat qui traversa la mer et finit sa course en perçant le mont Mou’a Puta. Le choc de la lance fit un tel vacarme qu’il réveilla tous les coqs de l’île, qui se mirent à chanter, faisant fuir par la même occasion Hiro et ses complices. Depuis, le mont Mou’a Puta est percé en son sommet, et il parait que l’on retrouverait des morceaux de la lance de Pai jusque dans le lagon de Raiatea…

 

A la mi-journée, nous laissons Franck avec son groupe et continuons notre ballade de notre côté. Après une pause au snack Mahana (apparemment un des meilleurs de l’île, en tout cas on valide totalement leur poisson cru, et surtout la situation du snack, les pieds dans l’eau !), nous continuons dans la série des visites de plantations et de l’intérieur des terres avec le lycée agricole. Il est possible de faire une petite randonnée d’un peu plus d’1h à travers les plantations, avec à l’arrivée une petite pause à la boutique du lycée. Mention spéciale pour leur trop trop bonne glace à la Tiaré et pour celle au Corossol, ainsi que pour leurs succulentes confitures. Rien que ce petit shop vaut le détour, et en plus c’est sur la route du belvédère, jackpot !

Nous finirons notre journée par le tour de l’île (62km) afin d’admirer les paysages un peu plus sauvage de la côte ouest de l’île, puis par un nouveau repas en compagnie de Franck et sa famille à la Marina de Vai’are.

 

Baleines, le retour !

On l’avait dit plus tôt : on n’allait pas rester sur une défaite après notre première sortie avec les baleines ! Après tout nous ne sommes pas tous les jours à Moorea, d’autant plus pendant la saison des baleines, alors autant en profiter à fond ! Cette fois-ci nous avons suivi les conseils de Franck qui a réussi à nous trouver 2 places restantes sur un tour avec « Moorea Deep Blue », un de ses top 3 de l’île pour les sorties baleines (le numéro 1 étant apparemment « Moorea Boat Tour »).

Là encore nous faisons un premier arrêt aux raies et aux requins, histoire de se rafraichir une première fois et afin que le capitaine puisse voir si tout le monde est à l’aise dans l’eau avant de nous jeter dans le grand bleu. 30 min après nous repartons, et passons la barrière de corail. La mer est calme, il est encore tôt : des conditions parfaites pour repérer ces gros mammifères. D’ailleurs, notre capitaine mettra moins de 20 min pour repérer les premiers individus. Nous attendons 5/10 min sur le bateau afin d’étudier leur comportement (sont-elles calmes, en station fixe ou sont-elles en mouvement ?). Les conditions paraissent parfaites, c’est le moment pour nous de nous mettre à l’eau ! Le bateau doit respecter une distance minimum de 100m avec les animaux, et nous faisons donc les derniers mètres à la nage, quand tout à coup elles apparaissent devant nous : 2 baleines femelles adultes, se reposant tranquillement à la surface de l’eau. La première rencontre fait quand même un sacré choc. Difficile de réaliser que nous sommes effectivement bien en train de nager avec deux immenses baleines à bosses à quelques dizaines de mètres de nous ! Sous l’eau, la distance à respecter avec les baleines en tant que nageurs est de 50m, mais il est assez difficile de bien évaluer la distance, d’autant plus quand celle-ci décide d’elle même de se rapprocher de nous. Alors que Florian filme l’une d’entre elles, la deuxième, partie quelques instants dans les profondeurs de l’océan, remontent tout doucement à quelques mètres de lui ! Occupé à filmer la première, ce n’est qu’en voyant tout le monde lui faire de grands signes qu’il se rendra compte de la présence de la baleine à ses côtés. Une sacrée rencontre !

Nous restons un bon moment avec les 2 baleines, qui ont l’air de très bien accepter notre présence et d’assez bien s’en accommoder. Au bout d’une demi-heure, certainement lassées de nous, les 2 énergumènes décident de partir : 3 coups de nageoires et les voilà déjà totalement hors de notre portée. Elles nous gratifient quand même de quelques sauts hors de l’eau en partant !

Nous remontons alors sur le bateau, mais n’en restons pas là : 10 minutes plus tard, nous tombons cette fois-ci sur une maman et son bébé ! Là encore leur comportement est très calme, ce qui nous permet une mise à l’eau. Le bébé, assez joueur, s’amuse plusieurs fois à nous tourner autour sous l’œil attentif de la maman, partie se reposer à quelques dizaines de mètres de profondeurs. Il parait aussi curieux de nous que nous le sommes de lui, et ne se lasse pas de nager autour des différents groupes de nageurs. Chose apparemment assez rare : nous le verrons même ouvrir la gueule pour attraper du plancton. Même pour un bébé, l’envergure de sa mâchoire ouverte est vraiment impressionnante !

Maman et bébé ne semblent pas se lasser, et c’est le capitaine du bateau qui nous demandera même de revenir au bout de presque 1h dans l’eau. Sans ça qui sait, nous y serions peut-être restés toute la journée.

 

Conclusion : c’était une excellente idée de reprendre le risque de faire une sortie en mer. Nous avons réalisé un de nos rêves, et nous pouvons maintenant dire que nous avons nagé avec des baleines ! Une matinée qui restera gravée à jamais dans nos mémoires.

 

Nous finissons en beauté ce séjour à Moorea avec une pause déjeuner au « Tropical Garden », où est organisé un repas typiquement local tous les vendredi et samedi midis, accompagné d’un délicieux jus de fruits frais. Après un dernier petit tour à la plage, nous repartons avec la navette en direction de Tahiti.

 

Moorea c’est déjà fini, mais il est certain que cela restera une de nos plus belles étapes en Polynésie ! La beauté de l’île, sa faune et sa flore formidables nous ont définitivement charmés. Pour ceux de passage sur Tahiti et qui n’auraient pas le temps d’aller plus loin dans les îles, prenez au moins le temps de vous arrêter dans ce petit bout de paradis, vous aurez même sûrement du mal à en repartir.

 

Coin pratique

1 euro ~ 120 Francs polynésien

Excursions avec les baleines : Sur les 2 prestataires que nous avons testé, on vous conseille Moorea Deep Blue. 8000 CFP par personne (les prix sont sensiblement les mêmes partout).

Parking de la Magic Montain : 200 CFP par personne. A payer à la dame de la propriété en bas de la route.

 

Restaurants :

Snack Rotui : dans la baie d’Opunohu, 200 CFP le sandwich

Snack Mahana : proche des Tipaniers. Très bon et très bien situé au bord de la mer.

Tropical Garden : Ma’a (repas) tahitien tous les vendredi et samedi midi. Plat unique composé de plusieurs spécialités polynésiennes et jus de fruits frais pour 1500 CFP par personne.

2 Responses

  1. On dirait un film ton récit !! C’est complètement dingue tout ce que vous vivez! Mention spéciale pour Florian qui se retrouve nez à nez avec la baleine. On est dans un film style L’odyssée, qui retrace la vie de cousteau.

Laissez un commentaire