Myanmar (Birmanie) : le bilan

 

Deuxième pays de notre voyage : le Myanmar (ex-Birmanie). Nous y sommes restés du 23 janvier au 10 février et pour être clairs dès le début : on a adoré ce pays !! Les paysages, la culture, les gens… tout nous a fait nous y sentir bien.

Nous avions vraiment hâte d’arriver au Myanmar, et nous nous y sommes plu dès notre arrivée à Yangon. Sûrement que le fait de venir d’Inde et le décalage que cela engendre n’y a pas été pour rien, mais nous avons adhéré dès notre premier jour à l’ambiance calme et sereine qui y règne (même à Yangon, la plus grande ville du pays souvent peu aimée des voyageurs).

Pendant quasiment trois semaines, nous avons vu des paysages très différents, tous plus beaux les uns que les autres : la plaine de Bagan, sèche et très plate; le trek dans les montagnes; le séjour au bord du lac Inle; la ville de Mandalay et ses capitales royales; les paysages karstiques du sud-est… Bien que toutes différentes, nous avons aimé chacune des étapes de ce séjour.

Malgré quelques zones commençant à être envahies par les bus de touristes (Bagan notamment, qui n’en reste pas moins superbe), le pays reste encore très authentique et préservé du tourisme de masse. Nous avons pu ressentir cela notamment au niveau de la population locale : les gens étaient toujours souriants et aimables envers nous, toujours prêts à rendre service, (presque) jamais intéressés par des questions d’argents et semblent accueillir les étrangers avec beaucoup de bienveillance. Nous ne comptons pas le nombre de sourires reçus de la part des birmans pendant notre séjour !

pagode_bagan6
Bagan, notre coup de coeur !

Nous avons cependant eu le sentiment d’être des « machines à sous » dans quelques coins, comme à Bagan et au lac Inle, les 2 principaux spots de tourisme du pays, où le billet d’entrée sur le site n’est payant « que pour les touristes » (et ce n’est pas une petite somme) et dont l’argent va directement dans la poche de l’armée (si encore cela aidé à la reconstruction du site, notamment à Bagan…). C’est aussi à ces deux endroits que nous avons croisé des vendeurs d’objets souvenirs un peu trop insistants, autrement nous n’avons jamais été embêtés avec ça du séjour !

 

Place maintenant au bilan :

 

Itinéraire

Notre itinéraire en Birmanie a été le suivant :

23/01 – Jour 1 : Arrivée à Yangon

24/01 – Jour 2 : Yangon

25/01 – Jour 3 : Yangon et bus de nuit Yangon -> Mandalaymap

26/01 – Jour 4 : Mandalay

27/01 – Jour 5 : Mandalay (Inwa, Sagaing & Amarapura)

28/01 – Jour 6 : Mandalay (Amarapura)

29/01 – Jour 7 : Trajet Mandalay -> Bagan

30/01 – Jour 8 : Bagan

31/01 – Jour 9 : Bagan

01/02 – Jour 10 : Trajet Bagan -> Kalaw

02/02 – Jour 11 : Trek Kalaw -> Lac Inle

03/02 – Jour 12 : Trek Kalaw -> Lac Inle

04/02 – Jour 13 : Trek Kalaw -> Lac Inle

05/02 – Jour 14 : Lac Inle

06/02 – Jour 15 : Lac Inle

07/02 – Jour 16  : Lac Inle et trajet de nuit Nyaung Shwe -> Yangon

08/02 – Jour 17 : Trajet Yangon -> Hpa-An

09/02 – Jour 18 : Hpa-An

10/02 – Jour 19 : Passage de la frontière entre Myawaddy et Mae Sot

 

Nous avions prévu à la base de rester encore 2 ou 3 jours dans la région du sud-est, mais les hébergements y étaient chers et nous avons donc passés la frontière un peu plus tôt que prévu ;).

Nous sommes restés selon nous le bon nombre de jours à chaque étape pour avoir le temps de faire le tour sans courir. Nous avons même rajouté un jour à Nyaung Shwe (lac Inle) car nous nous y sentions vraiment bien.

Avis aux intéressés : 2 semaines en Birmanie c’est tout à fait faisable pour avoir une bonne vue d’ensemble du pays : il suffit juste de faire une croix sur la région de Hpa-An.

Il est également possible de rajouter facilement une semaine en Birmanie (voir deux, trois, quatre ou mille…) en passant un peu plus de temps dans la région sud (pour aller voir le rocher d’or ou Mawlamyine par exemple), ou également pour passer du temps sur les plages birmanes qui sont apparemment superbes.

 

Logement

bilan_1
Le super petit-dej de Bagan !

Ce fut le gros poids lourd de notre budget : les hébergements en Birmanie sont vraiment chers pour une qualité pas toujours au rendez-vous… Nous avons toujours cherché à prendre le moins cher (sauf au lac Inle où on s’est fait un peu plaisir !) et avons toujours payé environ 18 dollars la nuit. Sur un budget de 20 euros par jour et par personne ça fait un peu mal… Heureusement que le reste (nourriture, activité, transports) reste bon marché !

La qualité des logements était assez inégale suivant les endroits : pour 18 euros nous avons dormi en AirBnb chez Panda dans une chambre nickel, alors que pour à peu près le même prix notre guesthouse de Bagan étant vraiment médiocre.

bilan_6
A Mandalay avec notre hôte Panda et son mari Tim

Gros point positif cependant : dans tous les hôtels/guesthouse de Birmanie le petit déjeuner est inclus dans le prix de la nuit !! Et quand on s’y habitue, dur d’arrêter les toasts le matin ! D’ailleurs mon pot de Nutella a fini sa vie de cette manière au lac Inle : sur les tartines !

Autre point positif (là on rentre dans les détails un peu moins sexy): contrairement à l’Inde cette fois-ci nous avions du papier toilette à chaque fois ! En revanche, toujours pas de cabine de douche mais on commence à s’y habituer.

 

 

 

 

Transports

Entre chaque grande étape du trajet, nous avons toujours pris le bus : il y a un nombre impressionnant de compagnies proposant tous les trajets entre les grands spots du pays, et quasiment tous les bus sont confortables et neufs.

bilan_4
Tout en sobriété dans les bus !
bilan_5
Notre bus « normal » Yangon – Mandalay

Deux choix s’offraient à nous à chaque fois : les bus standards et les VIPs. La différence de prix va souvent du simple au double entre les deux catégories, alors que les bus normaux sont déjà vraiment confortables. Nous avons donc toujours opté pour les bus normaux et n’avons jamais été déçus : siège inclinable, bouteille d’eau et sac-à-vomi toujours fournis, couette et oreiller lors des trajets de nuit, et surtout TV dans le couloir avec téléfilm ou karaoké birmans !! Compter environ 10000 Kyats entre deux villes pour des bus normaux, et environ 20000 kyats pour les VIP.

Il est aussi possible de prendre le train, mais ceux-ci sont parait-il vraiment longs et pas hyper confort…

Dans les villes, nous avons parfois eu recours à des taxis pour nous rendre aux stations de bus souvent éloignées du centre. Mais notre moyen de locomotion préféré a été : le scooter ! Nous en avons loué un à Mandalay auprès de notre hôte AirBnb (notre cher scooter Samy), puis nous avons à nouveau utilisé des scooters électriques à Bagan. A chaque fois nous avons adoré la sensation de liberté que cela nous procurait : aller où on veut quand on veut c’est le top ! D’autant plus que le prix de la location était toujours bon marché (5000 par jour à Mandalay et 7000 à Bagan).

Nous avons aussi loué des vélos autour du lac Inle pour 1500 Kyats la journée et utilisé un pick-up pour faire le tour organisé à Hpa-An.

 

 

Nourriture

bilan_2
Le fameux « fried noodles » et « fried rice »!

On va sûrement en décevoir plus d’un dans ce paragraphe, mais la nourriture birmane c’est pas trop trop ça. Disons que c’est bon, mais pas hyper varié. 70% du temps nous avons mangé des nouilles ou du riz sautés aux légumes et au poulet. D’autres plats à base de viande sont souvent proposés sur les cartes, mais les prix montent alors assez vite. De plus les birmans ont la mauvaise habitude de mettre du gras partout. Ok le gras c’est la vie, mais les nouilles qui baignent dans de l’huile c’est pas hyper tiptop. Le moment où nous avons le mieux mangé du séjour (le plus sainement du moins) fut pendant le trek entre Kalaw et le lac Inle ! Un peu paradoxal au final, mais il faut dire que notre guide Wai-Wai était très bonne cuisinière :).

En dehors du salé, nous avons commencé notre épisode « besoin de sucre » en Birmanie. Nous n’avions pas trop ressenti ce besoin en Inde, alors qu’ici nous étions en manque de sucre tout le temps ! A tel point que notre consommation était d’environ 2 paquets de biscuits par jour. Pas sûr qu’on ait perdu beaucoup de poids en Birmanie !

 

 

Argent

Nous avons effectué tous nos paiements en liquide en Birmanie. Attention, la monnaie officielle est le kyats, mais le dollars est encore souvent utilisé pour payer les hôtels. Certains établissements acceptent les kyats mais ces derniers pratiquent alors un taux de change à eux pas toujours avantageux. Nous avions donc du changer une partie de l’argent retiré en dollars dès le début du séjour.

Les distributeurs automatiques se trouvent de partout dans les lieux touristiques, mais tous appliquent une commission de 5000 kyats à chaque retrait, quelque soit le montant retiré. Mieux vaut donc retirer le maximum à chaque fois (300 000 kyats), ou bien calculer son coup et retirer ce qu’il faut. Nous nous sommes fait avoir sur les derniers jours de notre voyage : nous n’avions retiré à Nyaung Shwe que 250 000 kyats en pensant que cela serait suffisant et nous nous sommes retrouvés sans rien la veille du départ en Thaïlande. Nous avons donc fait un petit retrait la veille du départ, trop important cette fois-ci : nous avons du rechanger notre argent en baths une fois arrivés en Thaïlande. C’était très mal joué de notre part pour ce coup là, surtout qu’entre la commission de la banque et les frais de change cela fait un peu d’argent de perdu…

 

 

Sécurité

Malgré sa mauvaise réputation, la Birmanie nous a paru comme un pays vraiment sûr pour les touristes. Nous ne nous sommes jamais senti en insécurité, même en marchant dans les rues le soir. On peut vraiment sentir que les birmans ont un fond très honnête et très bon. Nous avions tout de même été surpris à Mandalay de voir des barbelés au dessus de toutes les clôtures des maisons. Quand nous en avions demandé la raison à notre hôte Panda, celle-ci nous avait dit que c’était plus par habitude que toutes les maisons avaient ça. Les cambriolages sont très rares, même si la petite délinquance commence à augmenter avec l’assouplissement du régime (et donc des sanctions moins dures à l’encontre des voleurs).  Pourtant, nous avons toujours laissé nos casques sur les scooters ou même nos vélos non attachés sans avoir un seul soucis.

Nous étions pourtant très méfiants à notre arrivée en Birmanie : nos réflexes d’Inde ont mis un peu de temps à nous quitter ;). A Mandalay par exemple, un soir en arrivant en scooter dans un restaurant (celui avec le buffet illimité !!) un jeune garçon (employé du restaurant) a demandé à Florian les clés du scooter pour aller le garer à un endroit plus approprié. Assez méfiants nous avons dit vouloir le faire nous même, mais avons réalisé rapidement que ce n’était que pour rendre service ! Heureusement cette mauvaise habitude nous a vite quitté pendant notre séjour, et même s’il faut toujours être prudents, nous avions beaucoup plus de facilités à faire confiance aux birmans par la suite.

 

 

Rencontres

Dans l’ensemble, nous avons eu moins de contacts avec les birmans qu’en Inde: les birmans sont assez réservés et en dehors des bonjours et des sourires, nous n’avons pas eu l’occasion de faire de vraies rencontres à l’image de ce que nous avions pu faire dans le train en Inde par exemple. De plus, le niveau d’anglais n’est pas très bon dans l’ensemble dans ce pays, ce qui rend les échanges avec les locaux un peu compliqués…

Nous avons tout de même fait de très belles rencontres avec d’autres voyageurs :). Nous avons d’ailleurs été assez impressionnés par le nombre d’étrangers rencontrés (français surtout!) qui venaient en Birmanie dans le cadre d’un voyage au long cours (ou alors qui en avaient fait un l’an dernier 😉 ).

Forcément ce genre de rencontres permet de créer des liens et des sujets de conversations bien plus rapidement :).

 

 

Budget

budget

Nos dépenses ont été réparties de la façon suivante :

– 171 300 Kyats de nourriture, soit environ 3,39 euros par jour et par personne.

– 176 100 Kyats de transport, soit environ 3,49 euros par jour et par personne.

– 372 883 Kyats de logement, soit environ 7,40 euros par jour et par personne, sachant que deux de nos nuits ont été passées dans les bus (donc pris en compte dans le budget « transport »).

– 186 250 Kyats de visite, soit environ 3,70 euros par jour et par personne.

– 101 340 Kyats « d’autres » (comprendre bouteille d’eau, gâteaux, souvenirs etc) soit environ 2,01 euros par jour et par personne.

 

Notre budget en Birmanie s’élève donc à 719,91 euros à deux (1 007 873 Kyats) pour 18 jours, soit 19,99 euros par jour par personne. Le cours du Kyat ayant beaucoup évolué pendant notre séjour, nous avons pris la moyenne soit environ 1 euros = 1400 Kyats.

Nous respectons donc notre budget prévisionnel de 20 euros par jour et par personne, ce qui n’était vraiment pas gagnée d’avance vu les prix très élevés des logements à cette période en Birmanie… En revanche, la nourriture vraiment peu chère et le peu d’activités payantes nous ont permis de faire contre-poids dans la balance. Même si nous avons dormi dans les logements les moins chers à chaque fois, nous ne nous sommes pas privés pour autant sur le reste, donc nous sommes assez contents d’avoir réussi à tenir le budget sans pour autant se serrer la ceinture ! Le fait de n’avoir pas payé les droits d’entrée à Bagan nous a fait aussi beaucoup de bien : 40 dollars en plus à compter dans le budget nous aurait fait un peu mal…

 

Quelques exemples de prix en Birmanie dans la vie de tous les jours :

  • Une bouteille d’eau : 300 kyats (~0,2 cts d’euros)
  • Un « Fried rice » / « Fried noodles » : 1500 Kyats (~1,07 cts d’euros)
  • Un paquet de biscuits : 1000 Kyats (~0,71 cts d’euros)
  • Un coca : 1000 Kyats (~0,71 cts d’euros)
  • Un litre de « Myanmar beer » : 1500 Kyats (~1,07 cts d’euros)
  • Un litre d’essence : 1000 Kyats (~0,71 cts d’euros)
  • Un pot de Nutella : 11000 Kyats (~7,1 euros)

 

 

Bilan en chiffres

18 jours

0 jour de pluie 😀

5 bus et 1 taxi

42h de bus et 3h de taxi

1 scooter dévoué et 1 scooter électrique

6 hôtels/guesthouse/Airbnb

1 mini tourista (elle n’a duré que 2/3 jours alors on va dire mini !)

3 jours de trek

3 vraies douches chaudes en 3 semaines

Des milliers de pagodes (Bagan fait exploser les scores !)

Des milliers de bouddhas

Des centaines de sourires

Pleins de « fried noodles » et « fried rice« !

 

 

Tip-top et Flip-Flop

Dans la catégorie du meilleur paysage, les gagnants sont:

  • Florian : Bagan
  • Jeanne : Bagan (je sais, on ne copie pas sur son voisin mais là pour le coup c’est unanime !)

 

Meilleur restaurant :

  • Florian : le buffet à volonté à Mandalay
  • Jeanne : idem (décidément… on va finir par penser qu’on est faits l’un pour
    bilan_1
    Le buffet de Mandalay !

    l’autre!)

 

Meilleur hôtel :

  • Florian : Primrose Hotel au lac Inle
  • Jeanne : … bon on ne va mettre plus qu’une réponse maintenant !

 

Meilleur truc mangé :

  • Florian : les brochettes « A Thar Tu Khim« … à vrai dire on ne sait toujours pas ce que c’est… mais c’était trop bon ! Mangé sur un stand de rue à Yangon
  • Jeanne : mes tartines de Nutella au petit déj’ :D. Ou alors le riz à l’ananas du lac Inle.

 

Plus belle pagode :

  • Florian : la 117ème
  • Jeanne : la pagode dorée Shwedagon de Yangon, sans hésitation

 

Pagode Yangon
Pagode de Shwedagon Yangon

 

 

Meilleur souvenir :

  • Florian : le trek Kalaw Lac Inle (des très beaux paysages, une super équipe et une déconnexion pendant 3 jours qui fait du bien! Et puis la qualité de la douche exceptionnelle 😉 !)
  • Jeanne : les deux jours passés à Bagan à déambuler en scooter à travers les pagodes :)

 

Pire souvenir :

  • Florian : le trajet en bus avec tous les virages de montagne…
  • Jeanne : la petite visite de la tourista pendant le trek.

 

 

Conclusion

On se répète, on se répète… mais on a adoré ce pays ! Pendant presque 3 semaines, nous avons été totalement dépaysés, tout en nous nous y sentant toujours bien. Tout semble calme et apaisant en Birmanie, et il est sûr que si nous avons autant apprécié notre séjour, c’est aussi en très grande partie grâce aux birmans eux-mêmes, toujours très aimables et très accueillants envers les étrangers.

Si c’était à refaire, nous n’enlèverions aucune des étapes que nous avons faites : toutes avaient leurs différences et leur charme, et nous avons apprécié chacune d’entre elles. Chacun des paysages que nous avons vu étaient superbes, et on ne se doutait pas avant d’arriver ici qu’on en prendrait autant plein les yeux !

Et puis l’attrait du voyage c’est aussi les rencontres qu’on y fait, et de ce point de vue là comme nous l’avons dit plus haut, nous avons aussi été ravis de notre séjour.

Bref, la Birmanie on ne peut que le conseiller à tous les amoureux de nature, de beaux paysages, de belles rencontres, de pagodes ;), d’édifices superbes… et de voyage tout simplement :).

 

 

Tous nos articles sur la Birmanie :

 

Pour voir toutes nos photos de la Birmanie–> c’est ici !

 

Pagode Yangon

pont_ubein

pagode_bagan2

pagode_bagan4

trek_10

lac_inle_5

lac_inle_15

hpaan_5

4 Responses

  1. Francine et Michel

    Une fois de plus, un grand MERCI pour ce joli résumé bien détaillé de votre séjour en Birmanie. Pour nous la plus jolie de vos photos fut celle de la 118 ième pagode de Birmanie et comme vous pouvez vous l’imaginer, les portraits les plus beaux furent ceux de nos globetroopers préférés. Nous vous souhaitons autant de bonheur en Thaïlande qu’en Birmanie et vous embrassons très très fort.

  2. La Birmanie, on en a beaucoup parlé ces derniers temps dans la presse mais tout restait assez caché. Grâce à vous nous en savons bien plus et l’envie d’y faire un tour (un grand tour) est maintenant encore plus forte.
    On retiens donc qu’il faut pratiquer l’anglais au mieux, que ce n’est pas utile d’emporter du savon mais du Nutella.
    De grosses bises.

  3. Bonjour,
    Nous sommes des amis de Stéphane et de Barbara. Nous allons visiter le Myanmar (ex-Birmanie) en avril prochain.
    Votre compte rendu est très bien fait et bien écrit.
    Il fait rêver et donne envie de découvrir cette destination.
    Les divers renseignements sont détaillés et précis. Cela va nous rendre service pour établir notre budget;
    Bravo pour votre travail et la façon dont vous décrivez ce pays.
    Joël et Sylvie PERONO

Laissez un commentaire