Pucon, On Top Of The World !

Classé dans : Chili | 0

Du 04/11/17 au 09/11/17

 

Après presque une journée entière passée dans le bus depuis Castro sur l’île de Chiloé, nous arrivons dans la ville de Pucon sur les coups de 22h. A mi-chemin vers Santiago, cette ville est assez connue comme étant le point de départ de beaucoup de randonnées, d’activités en extérieur et surtout de l’ascension du volcan Villarrica !

A notre arrivée, nous ne tardons pas trop à trouver un logement près de la gare routière, là encore sous les conseils de nos copains de G&G Shake The World :).

 

Entre eau gelée du Rafting et eau brulante des bains thermaux !

Pour notre première journée, le programme n’est pas bien chargé : il pleut sur Pucon, ce qui limite beaucoup les activités possibles… Nous préférons prendre le temps de nous reposer, faire des courses, et surtout prendre un maximum d’informations sur toutes les activités à faire dans le coin, notamment sur l’ascension du fameux volcan Villarrica ! Pour les prochains jours, la météo ne s’annonce pas tip-top, et la montée requiert un temps parfait. Pour le coup, nous ne voulons pas laisser passer notre chance de faire ça sous les meilleures conditions possibles, et comme l’ascension représente un coût non négligeable, on attendra le temps qu’il faudra sur Pucon pour avoir une météo favorable !

En attendant notre journée « parfaite », nous ne restons pas à rien faire pour autant. Le surlendemain de notre arrivée, nous réservons une après-midi Rafting chez l’agence « Aguaventura ». Tenue par des français, elle propose toutes les activités possibles à faire autour du Pucon, et nous les avons trouvé très pros. On recommande ! Initialement, nous aurions souhaité faire du canyoning mais le niveau de l’eau était encore trop haut pour permettre de faire cette activité en toute sécurité. C’est donc parti pour le Rafting ! Une première pour moi et la 5ème fois pour Florian. La descente dure environ 1h et nous passons par des rapides bien sympas qui nous procurons quelques bonnes poussées d’adrénalines ! On veille tout de même tous à ne pas tomber de notre bateau : l’eau est biiien fraiche et ne donne pas trop envie de s’y baigner. Ceci dit au bout de quelques minutes c’est déjà tout comme : nous sommes tous trempés ! Nous n’avions jamais osé faire ce genre d’activités en vacances en se disant à chaque fois qu’on pouvait trouver la même chose en France, mais au final c’est quand même bien agréable et cela reste aussi un très bon moyen d’apprécier les paysages.

Le soir, nous profitons d’une jolie éclaircie et d’un temps assez doux pour aller nous faire un petit restaurant de burger bien sympa en terrasse. On sent que les températures remontent petit à petit, ça fait plaisir !

On change de registre le lendemain, et surtout de température d’eau ! Cette fois-ci nous nous rendons aux thermes Los Pozones, à environ 1h de bus de Pucon. Dans la région, on trouve de nombreux thermes, naturels ou non. Ceux de Los Pozones font partis des plus accessibles, des plus beaux et des moins chers. Un combo parfait pour nous ! On y trouve 4 ou 5 bassins à des températures différentes, allant du très très chaud (seul Florian a réussi à rentrer dedans, j’avais l’impression de rentrer dans une casserole d’eau bouillante !), au tiède. Nous sommes quasiment tous seuls à chaque fois et le cadre est vraiment sympa. Les bains sont limités à 3H, mais c’est largement suffisant selon nous. En milieu d’après-midi, il se met même à pleuvoir. Et pour le coup, quand on est dans un bain chaud naturel, ce n’est pas du tout dérangeant et ça rajoute même un petit plus à la baignade !

Pour cette nouvelle soirée pas de sorties : on se couche tôt, demain un réveil matinal et une grosse journée nous attendent…

 

Le volcan Villarrica : souffrance physique, satisfaction intense et amusement total !

Le début de la montée !

Ce matin le réveil sonne à 05h. Le temps de prendre un méga petit déj et de préparer nos sandwichs, nous retrouvons le reste du groupe à 06h30 devant l’agence Aguaventura. Après les derniers breifings et une séance équipement (chaussures de randonnées montantes, casque, équipement imperméable, piolet et sac de 8/9 kilos sur le dos pour porter tout ça + nos picnics et notre eau !)  nous voici  en partance pour le Volcan ! Notre groupe se compose de 12 randonneurs et 4 guides.

Pour la petite histoire, le volcan Villarrica est le volcan le plus actif du Chili. D’une hauteur de 2847m, sa dernière éruption date de 2014, n’avait fait aucune victime (l’éruption avait été anticipée et tous les habitants des environs avaient pu être évacués en avance).

A 07h l’ascension commence depuis le dernier parking (à environ 1400m). On nous prévient direct : ça risque d’être physique et des pauses sont prévues toutes les heures environs. Normalement, des télé-sièges sont disponibles pour faire la première partie de la montée, mais comme nous sommes entre deux saisons ceux-ci sont fermés. Et puis de toute façon, on n’est pas des tricheurs 😉 !

La première heure et demie reste assez facile, puis nous attaquons les choses sérieuses et enfilons les crampons. A partir de là, ça commence à grimper dur ! Des dizaines de groupes nous accompagnent. Nous ne serons pas seuls au sommet ! Au bout d’une heure, nous perdons 3 personnes de notre groupe qui préfèrent abandonner la montée. L’un d’entre eux à des problèmes à la cheville et les 2 autres n’arrivent pas à tenir physiquement. Après 2H, j’avoue que je me suis demandée ce que je faisais là : mes jambes étaient lourdes (mine de rien les grosses chaussures de randos et les crampons ça pèse) et l’effort physique à fournir était vraiment difficile. Florian quant à lui est plutôt à l’aise. Après une longue pause salvatrice, nous reprenons tous des forces et nous nous efforçons tous de suivre un rythme très régulier sous les conseils de notre guide. Un pied, le deuxième, puis un plantage de piolet : on se met en mode « automatique » pour finir la montée. Au bout de 5h30, nous arrivons presque au sommet. Lors de cette dernière pause nous sommes autorisés à laisser nos sacs que nous retrouverons en redescendant, et nous sortons nos masques à gaz de nos sacs que nous emportons avec nous. Sans les gros sacs et tout le poids, la dernière demi-heure s’avère plus facile ! Et voilà, après 06h de montée intense nous voici enfin arrivés en haut du cratère du volcan Villarrica !! On enfile rapidement nos masques car les dégagements de fumée restent tout de même assez importants. La beauté des alentours ET la fumée nous piquent les yeux ! On se sent vraiment au-dessus de tout alors que nous ne sommes « que » à 2837m. La neige encore bien présente sur tous les sommets environnants rend le tout encore plus impressionnant. Le clou du spectacle reste quand même de réussir à apercevoir de la lave au fond du cratère ! C’est d’un rouge/orange tellement pétard qu’on a du mal à croire que c’est réel. Ceci dit, on ne s’approche pas trop du bord non plus : on parie que ça ne doit pas être très agréable de tomber dedans. On en aura bavé pour arriver là-haut, mais on l’a fait ! On est très fiers de ne pas avoir baissé les bras et d’avoir tenu jusqu’au bout. Cela restera certainement un des plus durs efforts physique de notre voyage, mais la vue une des plus belles récompenses !

La vue sur les alentours depuis le cratère

Au bout de 15minutes le temps de faire plusieurs photos, il est déjà l’heure de redescendre. Il faut assurer une certaine rotation des groupes et la fumée commence à fortement piquer les yeux. On récupère nos sacs laissés plus bas, et nous voilà partis pour la descente ! Au vue de l’inclinaison de la pente lors de la montée, beaucoup d’entre nous redoutaient déjà cette partie. Heureusement, les organisateurs ont trouvé LA solution : descendre en luge ! Pas tout schuss dans la pente car ça pourrait assez vite mal tourner, mais dans des sortes de « toboggans » formés au fur et à mesure des passages des luges. On enfile nos super combinaisons imperméables et notre « couche culotte » de glisse, et nous voilà partis ! Au début, nous glissons directement sur les fesses (les pelles en plastique nous feraient trop prendre de vitesse), et nous apprenons à freiner avec le piolet. En 2h de glisse, nous voici tous arrivés quasiment en bas !! La descente était GENIALE !! On aurait presque envie de remonter tout en haut pour se la refaire.

Encore 1h de marche et nous voici enfin arrivés à la camionnette. Encore 30min plus tard nous voici au centre. C’est fini ! Quel bonheur de pouvoir enfin enlever les grosses chaussures et tout l’équipement ! En guise de récompense nous avons même le droit à une bière sur le rooftop de l’agence, avec une vue panoramique magnifique sur le volcan. Dur de réaliser qu’on était tout là haut il y a encore quelques heures.

Pour fêter ça, Florian et moi nous offrons un petit restaurant en ville le soir-même. Ceci dit, nous sommes tellement KO que nous enfilons notre repas en peu de temps et rentrons nous coucher… à même pas 21h !

10h plus tard… nous sommes de retour à Pucon !

 

Dernière journée à Pucon

Initialement, nous avions prévu d’aller faire une randonnée dans le parc Huerquehue pour notre dernier jour dans le coin. Mais cela aurait impliqué de devoir mettre le réveil à 07h, et nos jambes en ont très vite décidé autrement ! Assez courbaturés et surtout bien crevés, on s’offre une petite grasse matinée à la place. Pour le reste de la journée, nous sommes un peu bloqués car nous avons notre bus le soir même. Nous passons donc la journée à nous balader, nous reposer et à manger.

A 19h30 nous montons dans notre bus de nuit en direction de Pucon. La nuit trèèès longue et très inconfortable ne nous aura pas fait regretté d’avoir choisi l’option grasse matinée la veille…

A 08h le lendemain, changement d’ambiance totale : nous voici arrivés à Valparaiso pour les 3 – 4 prochains jours !

 

 

Coin pratique

1 euro ~ 750 Pesos Chiliens

Canyoning chez Aguaventura : 23000 pesos par personne. Compter 3h en tout. 3 départs dans la journée.

Ascension du volcan Villarica chez Aguaventura : 80.000 pesos par personne. Comprend la location du matériel, la montée, le transport et une bière à la fin.

Thermes Los Pozones : Bus à peu près toutes les heures depuis le terminal Pullman. 3000 pesos A/R. 8000 pesos l’entrée aux thermes, limitée à 3H sur place.

Bus Puerto Montt – Pucon : 9800 pesos par personne. 5h de route. Deux bus par jour à 09h et 17h avec la companie JAC.

Bus Pucon – Valparaiso : 14.400 pesos par personne avec Pullman en semi-cama. Départ 19h30 arrivée 07h30.

 

Logements :

Hospedje Victor : 20000 pesos par nuit la chambre double avec salle de bain. Cuisine et salon accessibles. Un peu sombre mais tranquille et à côté des terminaux de bus.

 

Restaurants :

Ecole : restaurant végétarien bon et pas cher.

Beers&Burgers: environ 4000 le burger, et menu avec bières disponibles.

Empanadas à côté de Aguaventura : les meilleurs !! Mention spéciale pour le végétarien. 2000 pesos par empanadas.

 

Laissez un commentaire