Québec et ses alentours

Du 26/08/17 au 30/08/17

 

Après Montréal, c’est à Québec que nous continuons notre visite du Canada.

Jusqu’à la veille, nous n’avions plus vraiment de plan défini pour la suite du séjour.  Comme nous rendions notre Airbnb le samedi 26, nous avons donc décidé d’en profiter pour partir le même jour vers Québec, afin de ne pas avoir à trouver un logement en dernière minute pour la nuit à Montréal.

Pour aller à Québec, nous avons envisagé plusieurs possibilités :

  • Prendre le bus, mais beaucoup trop cher surtout en dernière minute (70$ à 2 l’aller)
  • Faire du covoiturage, envisageable mais comme pour le bus nous n’avions alors pas de moyens de nous déplacer sur place par la suite.
  • Louer une voiture dans une compagnie de location, mais là encore tout était pris pour le lendemain dans notre budget.
  • Dernière solution, et celle pour laquelle nous avons donc opté : louer une voiture, mais via un particulier. A la manière du site « Drivy » en France, le Canada et les USA possèdent également une plateforme de location de voiture entre particulier : « Turo ». Par chance, il restait encore pas mal de choix disponibles, et nous avons donc opté pour la location d’une Chevrolet Volt hybride pour la modique somme de… 20 euros par jour. Plutôt pas mal du tout !
    quebec_16
    Notre voiture pour 3 jours

Le samedi, nous nous sommes donc rendus au point de rendez-vous pour récupérer la voiture en question. Toute propre, grande, comme neuve et en plus hybride, on est assez bien tombés :). Une fois la question du moyen de transport réglée, il ne nous restait plus qu’à trouver le logement pour nos 3 prochaines nuits. Nous avons alors fait des demandes de Couchsurfing pour tous les appartements encore disponibles le soir même sur Québec, mais aucune n’a aboutie.

Comme nous arrivions trop tard sur Québec, nous ne pouvions pas non plus nous installer dans un des campings autour de la ville pour la nuit. Nous avons donc opté pour la dernière option : dormir dans la voiture ! C’est ainsi que nous nous sommes retrouvés à dormir dans notre Chevrolet sur le parking d’un parc dans la banlieue de Québec. C’est sûr, nous n’avons pas passé la meilleure nuit de notre vie, mais cela nous a quand même bien dépannés. Pour les prochaines nuits par contre, on optera pour la tente dans un des campings de la ville.

 

Visite de Québec

Fraichement réveillés de notre super nuit à l’arrière de la voiture, nous enchainons la journée par la visite de la ville de Québec. Beaucoup plus petite que Montréal (elle reste cependant la 2ème plus grande ville du Québec), elle n’en est pas moins touristique. Capitale de la province, cette ville fortifiée est une des plus anciennes d’Amérique du Nord. Nous commençons par un tour de la ville, du parlement québécois, des anciens remparts de la ville, mais surtout du fameux château Frontenac.quebec_2 Transformé en hôtel particulier, il n’est pas possible d’en visiter l’intérieur, mais l’extérieur reste cependant très impressionnant. Au pied du château, nous trouvons un stand de « tire d’érable » (et non pas « tir d’érable », ça ne serait pas le même délire…). Le principe consiste à faire couler du sirop d’érable sur de la neige / de la glace (c’est d’ailleurs plus une spécialité hivernale qu’estivale). Celui-ci se solidifie alors immédiatement,  et avec un petit bâtonnet de bois on en fait alors une sucette de sirop d’érable. Sans surprise cela a le goût du sirop d’érable, mais il fallait bien qu’on teste et que l’on fasse un peu nos touristes :).quebec_4

quebec_5
Ville basse de Québec

Nous continuons ensuite notre tour de la ville par la visite de la ville basse, située en contre-bas du château Frontenac (Québec, ça grimpe !). Évidemment, cette partie de la ville est principalement faites de restaurants et de boutiques de souvenirs, mais nous avons trouvé les rues très belles et très bucoliques. Nous finissons notre grand tour de la ville en milieu d’après-midi, et décidons alors de nous rendre au camping pour au moins monter la tente pour ce soir et surtout prendre une bonne douche !

Comparés aux campings australiens et néo-zélandais que nous avions eu l’occasion de tester, nous avons remarqué une grosse différence au niveau du rapport qualité/prix (à moins que cela soit spécifique au camping que nous avions choisi, nous n’en avons testé qu’un seul). 25 euros pour avoir le droit de planter sa tente, des douches vraiment pas très propres, et pas de cuisine pour se faire à manger le soir, ça change des supers campings australiens. Cela a tout de même très bien fait l’affaire, de toute façon c’est toujours mieux qu’une 2ème nuit dans la voiture !

Une fois douchés et le camp monté, nous sommes alors retournés dans Québec pour y passer la soirée. quebec_7La ville étant très connue pour ses spectacles de rues, nous souhaitions assister à quelques-uns d’entre eux. Tous les soirs d’été au pied du château de Frontenac, des artistes indépendants se produisent gratuitement le temps d’une petite heure. Les spectacles sont amusants, mais cela n’a rien de bien folichon comparé à ce qui nous attendait peu après… Dans ses souvenirs, Florian se rappelait avoir assisté il y a plusieurs années de ça à un spectacle gratuit d’une importante troupe de cirque dans la ville de Québec, avec un libre accès à tous. Après quelques recherches sur internet, nous nous rendons alors compte qu’il y a bien cette fois encore un spectacle financé par la ville de Québec vers le vieux port, avec un accès gratuit pour tous. Il est alors 19h45, le spectacle commence à 20h, c’est parfait ! quebec_8Nous pressons le pas et arrivons sur place pile pour le commencement. Le spectacle s’intitule « Crépuscule : vents et marées »,  de la troupe Flip FabriQue. Nous restons scotchés par la prestation artistique. Le show est incroyable et nous n’avons jamais vu des figures aussi impressionnantes, le tout accompagné d’une musique géniale composée spécialement pour le spectacle, et d’une mise en scène vraiment très bien ficelée. Du début à la fin, nous avons été totalement conquis.

Le couvre-feu du camping étant fixé à 22H, nous nous dépêchons ensuite de retourner à la voiture afin de rentrer passer notre première nuit du voyage dans notre petite tente. Nous avions déjà testé et approuvé notre matériel lors d’un séjour à Gap en mai dernier, et cette nuit nous a permis de confirmer tout cela : la nuit est bien meilleure que la précédente !

 

Chutes de Montmorency et Canyon Sainte-Anne

Deuxième jour dans le coin, nous partons cette fois-ci admirer les chutes de Montmorency, à 10 min de la ville. Avec leur 83 mètres de haut, celles-ci font 32m de plus que les chutes du Niagara. Une passerelle permet de passer juste au-dessus des chutes, ce qui rend la vue très impressionnante. Pour descendre tout au pied des chutes,quebec_9 il vaut mieux prévoir la bouteille d’eau et être prêts à faire un peu d’exercice.  Autrement, un téléphérique a été mis en place afin de passer du bas des chutes au sommet. Pour les amateurs, il est également possible de traverser en large les chutes en tyrolienne. De quoi s’en rapprocher au plus près et de prendre une bonne douche par la même occasion ;).

Tout comme pour la ville de Québec, c’est un peu un pèlerinage pour Florian, qui était venu ici en colo il y a presque dix ans. Mais ce qui l’avait le plus marqué dans le coin, ce ne sont pas les chutes ou le château de Frontenac, mais les glaces de la chocolaterie de l’île d’Orléans ! J’ai entendu parler de ces fameuses glaces un bon paquet de fois ces dernières années, il était donc impossible de ne pas y retourner cette fois-ci ! quebec_11Le principe se retrouve chez plusieurs glaciers du Québec : c’est une sorte de glace à l’italienne, plongée dans du chocolat fondu. Au contact de la glace, le chocolat se durci, créant ainsi une coque tout autour de la glace. Bien sûr, il est possible de choisir le parfum de sa glace (souvent vanille ou chocolat) ainsi que le nappage (chocolat blanc, chocolat noir, chocolat au lait, caramel beurre salé, chocolat au sirop d’érable…). Nous optons tous les 2 pour la petite version, que je serai en totale incapacité de finir : c’est délicieux, mais ça cale très vite ! Florian s’est donc fait la joie de finir les 2, et les photos ci-dessous permettent de juger de son bonheur d’avoir retrouvé ses glaces favorites ;).

Après cette petite pause sucrée, nous continuons l’après-midi par la visite du canyon Sainte-Anne, à une trentaine de minutes en voiture de Québec. Merci à ma cousine Hélène pour le bon plan, nous serions certainement passés à côté autrement ! L’environnement du canyon est beaucoup plus naturel que celui des chutes Montmorency, et il est possible d’y faire un grand nombre d’activités du type via ferrata, tyrolienne… Durant tout le circuit, on passe d’un côté à l’autre grâce à plusieurs ponts et passerelles. C’est assez impressionnant et il ne vaut mieux pas avoir trop le vertige. Par beau temps, le canyon est connu pour son arc-en-ciel quasi-permanent au pied des chutes (forcément, ça ne rend pas trop sur la photo…). Nous avons beaucoup apprécié cette visite, qui nous a donné des envies de grands espaces et de nature. Il va falloir qu’on revienne passer un peu plus de temps pour explorer tout ça !

quebec_12

quebec_13

quebec_15

Le soir, nous retournons à Québec où nous mangeons dans un restaurant un peu plus haut-de-gamme que nos fast-food habituel : « Chez Rioux & Pettigrew ». Salade améliorée pour moi et tartare de bison pour Florian : ça fait du bien de manger un peu plus sainement après toutes les poutines précédentes. Cependant, nous nous sommes ensuite bien rattrapés sur le dessert en goûtant à la « Queue de Castor » : une sorte de beignet bien gras recouvert de pleins d’autres trucs bien gras (nous avons fait « soft » en optant pour seulement du Nutella). Encore une bonne spécialité québécoise qui doit bien tenir au corps lors du froid hivernal !

 

Le lendemain, nous rembarquons notre tente et nos affaires et rentrons en direction de Montréal où nous rendons notre voiture de location à son propriétaire en fin d’après-midi.

Nous passerons les 2 dernières nuits chez nos amis Alix et Alaric qui ont accepté de nous héberger pour ces dernières soirées à Montréal 🙂 . Notre dernière journée à Montréal quant à elle est un peu spéciale : Florian fête ses 29 ans aujourd’hui ! Après avoir organisé un peu notre séjour à venir à Los Angeles, nous sommes tous les deux sortis fêter ça en mangeant notre dernière poutine du séjour au restaurant le Dirty Dogs auquel nous nous étions déjà rendus la semaine précédente.

Le soir, nous refêtons ça sur Montréal à 4 cette fois-ci. La nuit a été courte (notre avion pour Los Angeles décollait à 07h du matin, donc réveil à 03H30), mais ce n’est pas tous les jours qu’on fête sa dernière année de la vingtaine de l’autre côté de l’Atlantique !

 

Première étape de notre voyage déjà finie : au revoir Canada ! Bien évidemment, nous avons adoré notre séjour, et nous avons désormais un petit goût de reviens-y pour aller visiter d’autres coins de cet immense pays. Et puis nous n’avons pas vu de Caribous : on sera donc obligés de revenir !

On vous garde nos impressions pour le bilan à venir, en attendant : direction la West Coast !

Coin pratique

1 euro ~ 1,48 dollars canadiens

Attention : 90% des prix canadiens sont affichés SANS les taxes. Il faut donc les prendre en compte avant de payer, et surtout ne pas être surpris de voir le prix augmenter sur la note. Dans les restaurants, il est également d’usage de rajouter entre 15% et 20% de la note en pourboire. Au final, en comptant tout cela, nous ne faisions plus la conversion de dollars à euros : le compte total revenait sensiblement à la même chose.

Location de voiture via Turo : 86$ pour 3 jours avec les assurances, soit 58 euros.

Prix de l’essence : 1,11$ le litre. On est bien loin des prix français…

Parking des chutes de Montmorency : 12,15 $ pour toute la journée.

Canyon Sainte Anne : 13,5$ l’entrée par personne, parking gratuit.

 

Logement :

Camping de la Joie : 76$ pour 2 nuits, sans électricité. assez rustique, mais pas loin de la ville et des chutes Montmorency. Pas de coin cuisine et douches assez sales et sommaires.

 

Restaurants :

Tim Hortons: le Starbucks local, où nous avons pris tous nos petits déjeuners ! On en trouve à chaque coin de rues.

Chocolaterie de l’île d’Orléans : pour les succulentes glaces plongées dans du chocolat.

Chez Rioux & Pettigrew : Notre petit craquage resto du séjour pour l’anniversaire de Florian (avec quelques jours d’avance)

 

Laissez un commentaire