Sucre, la ville blanche

Du 11/12/17 au 21/12/17

 

Un peu de douceur à Sucre

Notre maison pendant 10 jours à l’Hostal Pachamama !

Tout le monde nous l’avait dit : Sucre (prononcer « Soucré ») est une ville très agréable ! On avait donc plutôt hâte d’y poser nos bagages et de découvrir ce nouvel endroit ! Ce que nous n’avions pas prévu, c’est que cette ville nous a tellement plu que nous y sommes restés 10 jours ! Un séjour qui nous a fait beaucoup de bien et nous a permis de faire un petit break bien appréciable après déjà plusieurs mois de voyage. En plus de ça, nous avions trouvé une auberge vraiment très sympa, Hostal Pachamama, pas chère, propre, avec salle de bain privée et terrasse, une grande cuisine commune et tenue par une famille vraiment très accueillante ! Nous avons donc bien pris notre temps pour nous reposer, nous balader, faire de belles rencontres et apprendre l’espagnol. Dernier point moins sympa : Florian et moi avons été bien malades pendant ces 10 jours (première tourista du voyage !), ce qui explique aussi pourquoi nous sommes restés un peu plus longtemps ici histoire de nous remettre sur pied.

 

Visite de la ville

Rien qu’une ballade dans les rues de Sucre est déjà très agréable. Ce n’est pas pour rien qu’on l’appelle « la ville blanche » : tous les bâtiments sont peints en blanc, ce qui donne l’impression d’une ville très lumineuse et propre. Ça change de Potosi où nous avions l’impression d’étouffer entre l’altitude, les rues étroites et tous les pots d’échappement !

En tant que capitale constitutionnelle et ancienne grande ville coloniale, Sucre offre un grand nombre de visites très intéressantes. Nous ne les avons pas toutes faites, mais nous en avons quand même vu les principales et les avons trouvées très instructives.

Dès les premiers jours, nous avons visité la « Casa de la libertad ». Ce musée retrace toute l’histoire de l’indépendance de la Bolivie, la vie de Simon Bolivar (le libérateur du pays), ainsi que l’importance qu’a joué la ville de Sucre dans la révolution. On y apprend aussi comment la Bolivie s’est fait « voler » une partie de ses terres par le Chili, le Pérou et le Brésil, et comment son statut est passé de « pays parmi les plus riches d’Amérique du sud » à « pays avec une des économies les plus faibles du continent ». Une visite très intéressante, dans un bâtiment à l’architecture colonial vraiment très belle!

Couvent de la Recoleta
La tour Eiffel du Parque Bolivar !

Avec nos copains Tom et Leslie que nous avions retrouvé depuis Potosi, nous sommes également montés dans les hauteurs de la ville au Mirador du quartier Recoleta, d’où la vue sur la ville est magnifique, surtout au soleil couchant, avec un jus de fruit frais dans la main. Dans ce quartier, nous avons visité le couvent et musée de la Recoleta. La visite était moins intéressante que pour le couvent de Potosi, mais ses cloitres avaient un charme fou, et on y trouve un cèdre vieux de plus de 1500 ans !! Nous souhaitions également visiter le musée des arts indigènes mais le prix de l’entrée nous en a dissuadé…

En plus de déambuler tranquillement dans les rues, nous sommes aussi allés voir le Parque Bolivar et sa fausse tour Eiffel orange. Bien moins imposante que la notre, il y a quand même une petite ressemblance, et puis le parc est assez joli pour se balader.

Enfin, last but not least : le marché central ! Nous y sommes passés pratiquement chaque jour et avons adoré nous balader à travers toutes ses allées. Tout est rangé par catégories : le coin des légumes, de la viande, des pâtes en vrac, des affaires de beauté, des fruits secs, le « comedor » à l’étage avec toutes ces petites gargotes pour y manger sur le pouce… On y trouve absolument tout ! Notre coin préféré ? L’allée des fruits ! Toutes ces couleurs, ces différentes variétés de fruits… on a fait le pleins de vitamines pendant notre séjour à Sucre ! Il faut dire qu’à 1 euros les 4 mangues ou bien 2 euros les 24 bananes, on n’a pas su se retenir… Le top du top restant tout de même les stands de jus de fruits, où l’on pouvait trouver pour même pas 1 euro des succulents jus faits à la minute ! Cerise sur le gâteau : une fois le verre fini, les vendeuses nous proposaient systématiquement de nous en resservir gratuitement « un peu plus » : c’est à dire un deuxième verre complet ! On n’aurait pas pu imaginer meilleur argument de vente ^^.

Bref vous l’aurez compris, le marché a fait partie intégrante de nos visites à Sucre, et on a adoré venir y faire nos courses tous les jours pour ensuite nous concocter de bons petits plats faits maisons à notre auberge.

 

Des cours d’espagnol

Autre grande occupation de notre séjour à Sucre : les cours particuliers d’espagnol. Ce n’était pas prévu à la base mais comme nous nous sentions bien dans la ville, nous avons choisi de prolonger et par la même occasion de prendre des cours particuliers d’espagnol pour améliorer un peu nos niveaux respectifs. Il faut dire qu’à 5 euros l’heure de cours particulier, les prix étaient plutôt attractifs… Nous avons tous les 2 optés pour 20h de cours chacun (bien que Florian n’en ait fait que 16h car il était bien malade un matin) avec l’école « Me Gusta » en 5 fois 4h. Nous avions chacun notre prof particulier, nos devoirs à faire à la maison, et 10min de recrée au milieu de la matinée. Un vrai retour à l’école. Cela a bien occupé nos journées, et nous a beaucoup aidé à progresser ou à renforcer nos bases déjà existantes. C’est qu’on serait presque bilingues maintenant.

 

Et des belles rencontres !

Derniers faits marquants de notre séjour à Sucre : les rencontres ! Dès notre arrivée nous avons très vite retrouvé nos amis Tom et Leslie avec qui nous avons passé de très bonnes après-midi, on se retrouvera même à La Paz quelques jours plus tard !

A notre auberge, nous avons également fait pleins de belles rencontres avec d’autres voyageurs passant par là. Deux jours avant notre départ, nous avons eu une arrivée massive de voyageurs en van/voiture/camping-car : Raised On The Road, une famille de 4 (Jill, Clément, Rose et Martin) voyageant avec leurs 2 golden retriever en 4×4 pendant 2 ans (je les suivais déjà depuis un petit bout de temps sur FB, j’étais donc très contente de pouvoir les rencontrer « en vrai ») ; les « combivert », un couple de français Vincent et Sandrine qui voyagent en combi Volkswagen avec leurs 2 chiens trop mignons ; et les « papyboom-globetrotters », Joëlle et Gérard, et leur super camping-car tout équipé ! Nous avons très vite tous sympathisé, et on a adoré écouter leurs aventures à 4 roues à travers l’Amérique du sud !

Pour notre dernier jour, Gérard et Joëlle ont même organisé une grande Paëlla que nous avons partagé tous ensembles ! Une sorte de grand repas de famille avant Noël en quelque sorte. Bref, de très bons moments passés entre voyageurs que l’on a adoré !!

 

Au risque de se répéter : nous avons adoré notre petit séjour à Sucre ! Nous n’avions encore jamais pris le temps de nous poser autant de temps dans un même endroit pendant tous nos voyages. Et ça fait vraiment du bien de retrouver un « chez-soi », des habitudes, de juste prendre le temps de se balader tranquillement, de faire ses courses au marché, de prendre des cours, de rencontrer d’autres voyageurs…. C’était un peu comme reprendre de nouvelles habitudes, avoir un nouveau chez-soi loin de chez-soi ! Malgré le fait que nous ayons été un peu malades pendant ces 10 jours, cela nous a donné un nouvelle bouffée d’oxygène et un nouvel élan pour la suite du voyage. Certes en restant aussi longtemps dans une même ville, nous avons du faire une croix sur d’autres choses que nous voulions voir en Bolivie (le parc Torotoro par exemple), mais nous ne regrettons rien, et puis cela nous aura permis de vivre un peu la vie à la bolivienne pendant un cours laps de temps.

 

 

 

Coin pratique

1 euro ~ 8,3 bolivianos (BOB)

Casa de la libertad : 15 BOB par personne avec visite guidée (obligatoire).

Musée de la recoleta : 15 BOB par personne avec visite guidée (obligatoire).

Une course en taxi : 5 BOB par personne quelque soit la destination en ville.

Bus Potosi – Sucre : départ du nouveau terminal de bus (un peu excentré, mais des collectivos partent du centre et s’y rendent en une petite demi-heure pour 1.5 BOB par personne). 20 BOB par personne. 5H de route. Départ le matin, vers 13H ou le soir.

Bus Sucre – La Paz : trajet de 10H en bus de nuit. Nous avons payé 180 BOB par personne en full-cama mais nous en avons vu d’autres à 120BOB. Nous avons juste préféré choisir une compagnie qui nous inspirait plus confiance quitte à payer un peu plus cher.

 

Logements :

Hostal Pachamama : 100 BOB la nuit en chambre avec sdb privée. Petit balcon privatif pour chaque chambre. Cuisine. Famille très accueillante. Propre et lumineux, un sans faute ! Possibilité de rentrer sa voiture ou son 4×4 dans la cour.

 

Restaurants :

Le marché central : meilleur rapport qualité/prix possible au comedor de l’étage. Environ 10 BOB le plat.

Biennesabe : restaurant vénézuélien qui fait de supers menus le midi. Très copieux et très bon !

Pleins de bons petits restos en ville, dont on n’a pas forcément noté l’adresse…. oups !

 

 

 

Laissez un commentaire