La côte Caraïbes : Cahuita et Puerto Viejo

Du 14/03/18 au 16/03/18

 

Après le parc national de Tortuguero dans le nord-est du pays, nous redescendons la côte en direction de Cahuita et Puerto Viejo. Connu comme étant un repère de hippie, nous ne sommes pourtant pas ici pour adopter le mode de vie rastaman, mais pour le parc national de Cahuita et les belles plages de la côte.

Mirador El Mercedes

Après une bonne journée de route nous arrivons à notre auberge « El Colibri Rojo », très mignon petit havre de paix, tenu par un couple de français, anciens tourdumondistes. Arrivés au Costa Rica, ils y ont posé leurs valises et ont depuis ouvert cette très jolie guesthouse. Piscine, hamacs, barbecue, et le tout à 5 min à pied de l’entrée du parc, on s’y sent bien (seul petit point négatif : c’est un petit peu bruyant la nuit…).

Afin de profiter du reste de la journée, nous montons au « mirador El Mercedes » sous les conseils de notre hôte. L’endroit est tenu par un « tico » (le surnom des habitants du Costa Rica), qui guide les touristes à travers sa propriété en échange d’un petit pourboire. A notre arrivée, le propriétaire est déjà occupé avec d’autres touristes et nous montons donc jusqu’au belvédère par nous même. La vue sur toute la baie est très belle, et on voit vraiment loin ! Le long du chemin, nous apercevons également un paresseux et une toute petite grenouille rouge.

 

Dans le parc national de Cahuita

Le parc national de Cahuita ne se visite pas en « boucle » : les 2 entrées sont à 5 ou 6 kilomètres d’écart. En entrant d’un côté et en ressortant de l’autre, il faut donc prévoir une façon de rejoindre le point de départ une fois la randonnée finie. On profite d’être tout proche d’une des 2 entrées pour partir directement à pied. On avisera plus tard pour le retour. Premier gros point positif pour le parc : contrairement à beaucoup d’autres au Costa Rica, l’entrée n’est pas chère du tout ! Suivant l’entrée choisie, il faut payer entre 5 et 6 dollars par personne.

Comme partout, les animaux sont matinaux et il faut partir tôt pour avoir la chance d’en apercevoir. La première partie de la promenade se fait sur des passerelles en bois qui traversent la forêt. On entend très rapidement tout plein de singes hurleurs autour de nous, et on sent qu’ils ne sont vraiment pas loin. Nous parcourons très doucement les 2km de passerelles, le but étant ici de prendre son temps pour voir le plus d’animaux possibles. Finalement, nous apercevons bien plusieurs groupes de singes (hurleurs, araignées et capucins) autour de nous, dont un gros groupe qui passe juste au-dessus de nos têtes ! On se sent un peu observés ^^. A un moment donné, nous croisons également la compagnie de 2 ratons-laveurs tout près de nous, en quête de nourriture dans la forêt. Une fois arrivés au niveau de la plage, nous longeons un peu la mer avant de faire demi-tour : il est déjà presque midi et il sera plus rapide pour nous de revenir sur nos pas.

 

Ambiance Caraïbes à Puerto Viejo

L’après-midi nous partons en direction de Puerto Viejo, LA ville touristique du coin, repère de hippies et de backpackers, le tout dans une odeur d’ambiance pas très légale… Florian se fera d’ailleurs très très souvent proposer de la marijuana pendant toute notre après-midi dans le coin. Ça doit être l’effet barbe ^^.

On profite d’un bon repas du midi les pieds dans l’eau puis partons voir le parc de Manzanillo, tout au bout de la route en partant vers le sud. Le parc est gratuit et les plages y sont vraiment très tranquilles et très belles. On ne regrette pas notre petite promenade dans le coin ! Depuis la plage, il y a également pas mal de chemins qui partent dans les terres. De quoi bien s’occuper toute une après-midi. Attention cependant, certains coins peuvent être bien boueux et nous avons un peu galéré en tongs par moment.

On finit l’après-midi en retournant à Puerto Viejo pour y prendre un petit apéritif au bord de la mer et se balader dans les boutiques de souvenirs. Nous avons beaucoup aimé l’ambiance « à la cool » du coin. On sent que tout le monde est en détente, et qu’il suffit juste de profiter du parc, des belles plages et du soleil.

Le lendemain matin, on replie déjà bagages pour une longue journée de route jusqu’à la région du volcan Arenal. Au programme : changement de décor et d’ambiance !

 

 

Coin pratique

1 euro ~ 680 CRC (colon costaricain)

 

Trajet Tortuguero – Cahuita  : environ 3 à 4h de route en voiture.

Trajet TCahuita – Arenal  : environ 4 à 5h de route en voiture.

Parc national de Cahuita : 5 à 6$ l’entrée (suivant de quel côté vous entrez)

 

Logements :

El Colibri Rojo : tout proche de la 2ème entrée du parc. Super sympa, piscine, jardin, barbecue. Seul bémol : le bruit des camions sur la grande route à côté.

Laissez un commentaire