Copacabana, le lac Titicaca et l’Isla del Sol

Du 26/12/17 au 29/12/17

 

Entre Noël et nouvel an, on part se la couler douce à Copacabana ! Mais non, nous ne changeons pas de pays pour autant, et ce n’est pas tout de suite l’heure de se prélasser sur une grande plage au soleil… Il s’agit ici de Copacabana en Bolivie, sur les bords du lac Titicaca. Pour l’anecdote, c’est d’ailleurs de là que vient le nom de la fameuse plage de Rio (et non l’inverse !) qui a été nommée ainsi pour rendre hommage à la vierge de Copacabana de Bolivie, très importante dans les croyances sud-américaines.

Pour nous y rendre, nous prenons un bus de 4h depuis La Paz, avec une petite partie de bateau. Nous arrivons tous les 4 avec nos amis Tom et Leslie en début d’après-midi. Le temps de trouver un hôtel (un peu pourri, mais on ne reste qu’une nuit !) et de manger un bout, nous partons à la visite de la ville et la recherche d’un bateau pour aller sur l’Isla del sol le lendemain.

La ville de Copacabana n’est pas très grande, et on sent tout de suite que son activité principale est le tourisme. La rue principale n’est remplie que de boutiques de souvenirs, de restaurants, d’agences de voyage et d’hôtels. Ceci dit, cela n’enlève rien au charme de la ville que nous trouvons assez agréable.

Avant toute chose, nous partons acheter nos tickets de bateau pour le lendemain : nous ne comptons pas rester à Copacabana et souhaitons aller visiter l’isla de la luna et l’isla del sol, à 1h de bateau sur le lac Titicaca. L’aller-retour se vend normalement 35 BOB, mais dans ce cas il faut effectuer les 2 trajets sur la même journée. Comme nous souhaitons rester 1 nuit sur l’isla del sol, nous n’achetons que l’aller à 25BOB et prendrons le billet retour sur place.

Une fois nos billets achetés, nous prenons le reste de l’après-midi pour visiter la ville. Premier arrêt : la basilique de la vierge de Copacabana. Elle est immense, ce qui contraste vraiment avec la taille de la ville. Son architecture nous fait un peu penser à une mosquée. L’accès est gratuit mais les photos sont interdites à l’intérieur. Tous les jours et plus spécialement le dimanche, des dizaines de personnes viennent de toute la Bolivie et du Pérou devant le parvis de la cathédrale pour baptiser… leurs voitures ! Ils les décorent alors de fausses fleurs et faux billets, puis les arrosent de champagne ! Assez original…

Par la suite, nous nous attaquons à la montée jusqu’au sommet du cerro Calvario afin d’avoir une vue panoramique sur toute la ville. L’ascension n’est pas très longue (40min tout au plus), mais à 4000m d’altitude, ce n’est pas si évident ! D’en haut, nous profitons d’une vue superbe sur le lac Titicaca et sur Copacabana. La montée était difficile mais en valait la peine !

 

Le lac Titicaca

Jour 2 : c’est parti pour le lac Titicaca ! Pour le petit point information, c’est le lac le plus haut du monde (3812m), et le 2ème plus grand d’Amérique du sud (après le lac Général Carrera au Chili). Il est tellement grand qu’on n’en voit pas toujours la fin… On pourrait croire qu’on est au bord de la mer !

Les temples de l’Isla de la luna

Nous laissons une partie de nos affaires à l’auberge de Copacabana et partons seulement avec le nécessaire pour une nuit. Jusqu’aux îles, la traversée dure environ 1h/1h30. Elle n’est pas forcément mouvementée, mais les bateaux ne sont pas tous jeunes et les moteurs non plus… On tombe donc assez souvent en panne pendant le trajet, le tout avec une bonne odeur de gazole qui embaume tout le bateau… Ce qui est d’autant moins rassurant que les membres de l’équipage essayent de faire rentrer un maximum de passager à chaque fois. Et quand on leur demande quelle est la capacité maximale de l’embarcation, et bien nous avons le droit à un haussement d’épaule prouvant bien qu’ils n’ont jamais dû se poser ce genre de questions auparavant…

Arrivée vers le village de Yumani

Nous arrivons tout de même à notre première escale : l’isla de la luna. Nous ne faisons qu’une courte pause d’1h ici pour aller visiter les vestiges de temples incas (après s’être acquittés de la taxe d’entrée de 10BOB). Malheureusement, on ne profitera pas trop de cet arrêt. Mal de mer, altitude ou reste du petit coup de maladie de La Paz : Florian ne se sent pas bien et nous restons donc sur le côté pendant la durée de la visite. Ceci dit, d’après nos copains, nous n’avons pas loupé grand-chose, à part les explications assez loufoques de notre guide nous racontant qu’il lui arrive souvent de voir des sirènes dans le coin…. Hum…

On reprend ensuite le bateau pendant 1h jusqu’à l’isla del sol, où au lieu de nous déposer au port principal, nous nous faisons déposer à un restaurant à une trentaine de minutes de marche à pied. Double prise au piège, puisque notre « guide » (qui n’était pas du tout prévu à la base et à qui nous n’avions rien demandé), nous oblige à lui donner un pourboire assez conséquent par personne. On ne se laisse pas faire sur le coup, mais nous mangeons tout de même au restaurant auquel nous nous sommes faits déposés. Après tout, c’est l’heure de déjeuner !

Après cela, nous quittons tout le reste du groupe et partons tous les 4 nous balader sur l’île et trouver un logement pour la nuit.

 

L’isla del sol

Initialement, nous avions prévu de traverser toute l’île du nord au sud à pied, ce qui nous aurait fait faire une jolie balade de 4 ou 5h. Malheureusement, le sentier principal de l’île était coupé peu après le village du sud, ce qui nous obligeait à rester dans le village de Yumani et ses alentours. Apparemment, cela était dû à des conflits entre les différents villages de l’île, mais nous n’avons pas trop réussi à comprendre pourquoi. A chaque fois que nous avons demandé, les habitants de l’île sont restés assez évasifs. Tant pis pour la traversée, on se contentera de quelques balades autour du village du sud.

Nous trouvons rapidement un logement pour la nuit, puis décidons de monter jusqu’au belvédère, à 20min à pied du village. Sur le chemin nous rencontrons des ânes, des moutons, et même des lamas et des alpagas ! Cependant ces derniers ne sont jamais seuls, et il y a toujours quelqu’un à côté pour demander de l’argent en échange d’une photo. On comprend que les habitants essayent de tirer profit au maximum du tourisme, mais on trouve ça tout de même dommage. Ça enlève un peu ce côté « authentique » d’une île comme celle-là.

Au belvédère, nous faisons la connaissance de Ken et Nicole, 2 suisses en plein voyage autour du monde. On sympathise assez rapidement avec eux (Tom et Leslie les avaient déjà croisés auparavant), et on continue la balade tous les 6 jusqu’à un prochain belvédère. Les vues sur les alentours sont magnifiques. Le lac est d’un calme plat, et en plus le soleil est de la partie ! En fin d’après-midi, tous les groupes venus sur la journée sont repartis, et nous avons l’impression d’avoir l’île pour nous tout seul. C’est calme et reposant : on adore ! On se retrouve à nouveau tous les 6 en fin d’après-midi pour un apéro face au coucher de soleil, puis un bon repas tous ensembles, toujours quasiment tous seuls dans le village. Le top !

Le lendemain, nous choisissons de prendre le bateau de retour vers Copacabana à 15h, ce qui nous laisse encore pas mal de temps pour nous promener sur l’île. On entame bien la journée avec un petit déj’ de roi avec vue sur le lac, puis partons voir les vestiges du temple Inca situés plus au sud. Les ruines sont un peu laissées à l’abandon, mais il fait beau et la marche est bien agréable.

Au retour au village, nous déjeunons tranquillement en attendant notre bateau qui nous ramène à Copacabana.

De retour en ville, nous passons la fin de journée à acheter nos tickets de bus respectifs pour le lendemain : Leslie et Tom vont passer la journée au Pérou pour faire renouveler leur visa bolivien et continuer après leur trip en Bolivie, tandis que Florian et moi quitterons définitivement la Bolivie en direction du Pérou.

Après de nombreuses fois à se croiser au Chili, en Argentine et en Bolivie, et après avoir passé une super semaine et fêté Noël ensemble, nous passons une dernière soirée tous les 4 à Copacabana. Pour le moment, nos chemins ne se recroiseront pas en Amérique du Sud, mais nous nous reverrons à notre retour en France c’est certain (on a une revanche à prendre au Yanniv 😉 ) !

 

Le lendemain matin, nous quittons la Bolivie après 3 semaines passées ici. Avec nos 10 jours à Sucre, ce séjour est passé à une vitesse grand V, mais il est l’heure pour nous de découvrir un nouveau pays : le Pérou !

 

Nos articles sur la Bolivie : 

 

Coin pratique

1 euro ~ 8,3 bolivianos (BOB)

 

Bus La Paz – Copacabana : départs toutes les heures environs à côté du grand cimetière de La Paz. 20BOB le trajet par personne pour une durée de 4h. Les rabatteurs ont essayé de nous vendre les tickets à 25BOB, ne vous laissez pas faire !

Bus Copacabana – Arequipa : 10h de trajet avec transit via Puno. 100BOB par personne.

Bateau vers l’Isla del Sol : 35BOB si aller-retour sur la journée (incluant l’Isla de la luna). 25BOB l’aller et 25BOB le retour si pris sur des jours différents. Dans ce cas, l’aller inclus également l’isla de la luna. Les bateaux aller partent vers 08h30. Le retour depuis l’Isla del Sol vers Copacabana se fait à 08h, 10h30 ou 15h. Le trajet dure environ 1h30. Attention, il y a pleins d’agences qui vendent les tickets en ville, mais il n’y a véritablement que 3 compagnies qui font le trajet !

Logements :

Hôtel WARA à Copacabana : près du port, pas forcément très propre et chambre assez vieilles. 40BOB par personne la chambre avec sdb partagée.

Sur l’Isla del Sol, on ne se souvient plus du nom de notre logement, mais on en trouve pleins vraiment pas cher dans le village.

 

Restaurants :

Nous n’en avons pas à conseiller en particulier à Copacabana ou l’isla del sol, mais on en trouve pleins avec des menus pas chers pour le midi et/ou le soir.

Laissez un commentaire