Medellín et Guatapé

Du 27/02/18 au 02/03/18

 

Après Salento et la région du café où nous avons retrouvé notre copine Sara venue tout droit de Paris pour passer quelques semaines de vacances avec nous, nous nous dirigeons tous les 3 vers Medellín, 2ème plus grande ville du pays et nouvelle étape que nous attendions avec impatience !

Il y a encore quelques années, Medellín avait très mauvaise réputation et était même considérée comme étant une des villes les plus dangereuses au monde. Maintenant, l’image de la ville a bien changé et nous avons hâte de découvrir ce qu’elle nous réserve.

 

Medellín : des quartiers superbes aux endroits moins fréquentables…

La Plaza Botero et le Palacio de la Cultura

Premier jour dans cette grande ville : on y va tranquillement sur les visites. Ma cheville me fait encore mal et je ne peux pas marcher très vite. On fait donc une petite ballade tranquille le matin dans le centre historique. Nous passons par des rues très animées, grouillant de multiples magasins de vêtements, kiosques, snacks divers et vendeurs en tout genre. Nous débouchons enfin sur la grande place « Plaza Botero », tenant son nom des multiples sculptures de l’artiste éponyme qui décorent toute la place. Les statues, toutes en bronze, vaudraient pour certaines un joli petit pactole ! C’est assez particulier comme style (toutes les silhouettes sont complétement disproportionnées), mais c’est original. On y trouve également le « Palacio de la Cultura » avec son style « mi-gothique » « mi-moderne » « mi-molette ».

La cathédrale de Medellín
Vue sur la ville depuis le funiculaire

Un peu plus haut nous débouchons sur la grande cathédrale de Medellín. A partir de là l’ambiance devient un peu différente dans les rues et nous nous sentons un peu moins à l’aise… On rencontre plusieurs fois des gens étalés par terre semblant être sous l’emprise de produits pas très légaux, et autres madames pas très habillées attendant devant des hôtels en plein jour (et à côté d’une église ! c’est du propre !). Bref, on ne fait pas long feu dans le quartier et nous partons prendre le funiculaire pour prendre un peu de hauteur sur la ville et monter jusqu’au parc Arvi. Sur tout le trajet la vue sur la ville est magnifique. On se rend vraiment compte de son étendue, et le trajet vaut le coup rien que pour ça. Le parc quant à lui a l’air sympa, mais nous n’avons ni le courage ni le temps de faire une longue ballade, donc nous restons proches de l’entrée. Depuis le parc on ne voit pas Medellín, mais le trajet en funiculaire vaut le coup à lui tout seul.

Après ça nous redescendons et nous nous dirigeons dans le quartier du Poblado pour aller manger un bout. C’est LE quartier animé de la ville, et là où logent une bonne partie des touristes. Forcément tout y est donc plus cher, et on a un peu de mal à trouver un restaurant avec des prix abordables pour notre budget. Après un petit tour dans le quartier, on profite d’un grand centre commercial dans le coin pour faire quelques emplettes, puis retournons prendre un verre le soir dans un « bar caché » branché de la ville.

 

El Peñol : on fait travailler les cuisses !

Depuis Medellín, on peut accéder en 2h de bus au village de Guatapé et au fameux rocher « El Peñol ». Nous décidons donc de faire l’aller retour dans la journée, en partant tôt le matin. Nous nous faisons directement déposé au niveau du rocher, où nous devons marcher pour en rejoindre le bas (on peut aussi prendre un tuk-tuk, mais ça se fait vraiment bien via le raccourci des escaliers). El Peñol, c’est un énorme monolythe de 220m de haut escaladé pour la première fois en 1954. Après nous êtres acquittés des droits d’entrée, on commence doucement la montée. Au final, ce ne sont « que » 700 marches et ça se fait assez facilement. D’en haut la vue sur les alentours est magnifique. C’est d’ailleurs sûrement LA raison pour venir ici. On a une vue sur tout le lac et ses nombreux canaux.

Au final, la redescente s’avère presque plus pénible que la montée… ça tire encore plus sur la cheville et les genoux, et on est bien contents d’arriver en bas !

Pour rejoindre le village de Guatapé, nous attrapons un tuk-tuk en bas du rocher qui nous y dépose en une dizaine de minutes.

 

Le joli village coloré de Guatapé

Dès notre entrée dans la ville, nous sommes tout de suite sous le charme des belles couleurs de Guatapé. Toutes les maisons sont colorées et décorées, et chacune d’entre elle est unique. Nous nous y promenons dans toutes les ruelles avant de nous arrêter manger un bout et de prendre un dessert sur une des places principales. On découvre ainsi les « obleas » , 2 tuiles croustillantes entre lesquelles on y met ce que l’on veut : confitures, crème, dulce de leche.. C’est gras mais c’est bon !

Sara et Florian en profiteront également pour faire une grande tyrolienne qui passe au dessus du lac, puis après une pause « empanadas » super méga trop bons dans une petite ruelle de la ville, nous reprenons le bus pour Medellín.

Guatapé était une étape vraiment très sympa et très photogénique que nous avons beaucoup aimé. Certes le village est assez touristique, mais ce n’était pas trop bondé lorsque nous y étions, et nous avons pu profiter des jolies ruelles tranquillement. Décidément, on est fans des couleurs des maisons colombiennes !

 

Le Free Walking Tour de Medellín

Le lendemain nous profitons de notre dernière journée à Medellín pour faire le free-walking tour de « Real City Tours ». Nous avions voulu le faire le premier jour mais il n’y avait plus de places la veille pour le lendemain : mieux vaut réserver dès que les places sont mises en lignes ! Notre guide, Carolina, est originaire de la ville, et nous embarque pour un tour de 3h dans le centre historique. Bien que nous ayons déjà visité par nous-même ce quartier le premier jour, c’était très intéressant d’avoir toutes les explications de notre guide, et de voir aussi de jolies choses que nous avions loupées.

Carolina s’est également longuement attardée sur l’histoire politique de la Colombie, et sur la période noire de Medellín avec la forte présence des cartels de drogues du temps de Pablo Escobar. Ce sujet est d’ailleurs encore assez sensible dans le pays, et notre guide employait le surnom « P.E. » afin de ne pas se faire remarquer dans la rue. En effet, à cause de la série Netflix « Narcos » qui a eu un énorme succès, Pablo Escobar est devenu une sorte de personnage de Pop Culture, ce qui est évidemment assez mal vu en Colombie, et beaucoup de personnes n’apprécient pas trop que l’on parle de lui. Cet épisode de l’histoire est encore assez récent, et beaucoup de locaux ont souffert directement ou indirectement des cartels de drogues. C’est une plaie que la Colombie essaye encore de refermer et on nous l’a souvent répété lors de notre séjour : la Colombie essaye vraiment de montrer une autre image du pays et d’en finir avec les clichés d’un pays dangereux gouverné par les cartels de drogue comme on nous le montre dans les médias.

 

Après cette matinée très instructive, nous partons prendre notre vol en direction de Carthagène. Nous avons choisi de ne pas faire ce trajet en bus car cela nous faisait perdre beaucoup de temps, pour au final une différence pas énorme dans le prix des billets.

Medellín était une bonne surprise pour nous. Au delà de sa réputation de ville dangereuse, nous y avons découvert une ville animée, avec beaucoup de choses à y faire. Dommage que notre planning ne nous ait pas permis d’y rester 1 ou 2 jours de plus, car c’est une ville où nous aurions beaucoup aimé nous poser quelques jours pour pouvoir l’explorer plus en détail !

 

Coin pratique

1 euro ~ 3500 COP (colombian pesos)

 

Ticket de métro dans Medellin : 2400 COP.

Ticket du funiculaire pour aller au Parque Arvi : 5550 COP.

Entrée El Peñol : 18.000 COP par personne.

« Real City Tours » : le free-walking tour de Medellin. Les places ouvrent sur internet 1 ou 2 jours avant. Mieux vaut les prendre dès leur mise en ligne !

Bus Medellin – Guatapé : 13.000 COP. Départs réguliers depuis le terminal de Transporte Norte. Il est possible de demander au bus de s’arrêter directement au Peñol, puis de prendre un tuk-tuk entre El Peñol et Guatapé pour 8.000 COP.

Avion Medellin – Carthagène : acheté 50 euros deux jours avant avec la compagnie Avianca. 1h de vol au lieu de 17h de bus.

 

Logements :

Hostel Plaza Mayor : proche du centre et à 200m du métro Alfajarra. 40.000 COP par personne la chambre triple avec salle de bain. Hyper clean et classe (le meilleur qu’on est fait de notre voyage !), mais manque une fenêtre dans la chambre… Petit déjeuner compris.

 

Restaurants :

Empanadas à Guatapé : au croisement de la carrera 28 et de la calle 31, à partir de 15h. Pas chers et troooop bons.

Laissez un commentaire