Le nouvel an à Arequipa

Du 29/12/17 au 01/01/18

 

Après une journée entière de bus depuis Copacabana en Bolivie, nous voici enfin arrivés au Pérou, et plus exactement dans la ville d’Arequipa ! A notre arrivée il fait déjà nuit et il pleut, mais on sent que l’air est plus doux qu’en Bolivie : on se rapproche des côtes et on descend en altitude ! Comme nous avions prévu une arrivée tardive, nous avions réservé une chambre sur Booking la veille au soir. Nous ne faisons quasiment jamais ça, mais là nous ne voulions pas avoir à chercher de nuit et après 10h de bus, et nous souhaitions trouver un hébergement agréable pour la période de nouvel an. L’Hostal Bubamara San Lazaro est bien agréable, avec une grande chambre avec lit double, petit déjeuner, salle de bain privée propre et moderne, de vrais draps et une vraie couette : c’est le luxe, et ça fait du bien ! Pour 18 euros la nuit, c’est un excellent rapport qualité/prix… Ajoutez à ça un bon repas dans un restaurant de pâtes du coin, et nous voilà bien requinqués ! Parfois, il en faut peut pour nous remettre sur pied après une longue journée de transports.

 

Le monastère Santa Catalina et le centre d’Arequipa

Après une bonne nuit de sommeil dans un bon lit douillet, on se lève du bon pied pour attaquer notre première journée de visite à Arequipa. Très vite, on sent la différence avec la Bolivie : on retrouve des MacDos, des Starbucks, on sent que les influences nord-américaine et européenne sont bien plus installées ici. Un des must-see de la ville est le convento Santa Catalina, ce par quoi nous allons commencer la journée. L’entrée n’est pas donnée (40 soles par personne, soit 10 euros, beaucoup pour le Pérou), mais on nous a prévenu que cela valait vraiment le coup. En effet, c’est le plus grand couvent du monde, et un des édifices religieux les plus importants du Pérou. C’est véritablement une ville dans la ville. Les patios se succèdent, tous plus colorés les uns que les autres. L’endroit est vraiment hyper photogénique, et même sans guide nous prenons un vrai plaisir à nous balader entre toutes ses allées. C’est reposant, c’est calme, c’est beau : c’est un coup de cœur ! On comprend l’engouement autour de ce lieu.

Après ça, nous partons visiter le centre de la ville. Quelques blocs plus tard nous voici sur la « Plaza de Arma », la place principale d’Arequipa. On la distingue par son importante cathédrale d’une largeur impressionnante. Nous n’aurons jamais l’occasion d’y rentrer, mais elle reste vraiment très belle vue de l’extérieur. La place en elle-même est également joliment aménagée avec beaucoup de verdure et de jolis balcons.

Nous continuons ensuite avec le marché central de la ville. Comme tous les marchés que nous avons visités jusqu’à présent, tous les stands sont regroupés par type : les légumes, les chapeaux, la viande, le pain…. Bonus : ici à Arequipa, toutes les allées sont bien indiquées, et on ne met donc pas beaucoup de temps à trouver l’allée des jus de fruits :). Comme à Sucre en Bolivie, pour 3 fois rien nous obtenons de succulents jus de fruits frais et de magnifiques salades de fruits. Top !

Nous nous reposons un peu le reste de l’après-midi avant de ressortir manger chez El Buda Profano, un resto de sushi végétarien. Voilà pas mal de temps que Florian était en manque de sushis, et ça tombait donc à pique ! Rien à dire sur la qualité du resto, cependant niveau quantité/prix on aura connu mieux…

 

La momie Juanita et le dernier jour de l’année 2017 !

Nous voici au 31 décembre 2017 ! Dès le réveil, on sent rapidement l’euphorie dans les rues de la ville, et surtout au marché central. Tous les magasins et restaurants sont animés, et tous sont entièrement parés de jaune. En effet, les croyances populaires veulent que pour le nouvel an, il faut se couvrir un maximum de jaune pour se porter bonne chance sur le plan financier pour l’année à venir. En top des ventes, on trouve les sous-vêtements, puis les cravates, les chapeaux et les fleurs. C’est une explosion des tournesols et de pleins de décorations en tout genre dans le marché. En parlant d’explosion, les premiers pétards explosent déjà dans les rues pour fêter l’année à venir. Un joli brouahaha qui promet une sacrée ambiance pour le soir même.

Après notre habituel jus de fruits au marché, on se décide à faire une autre visite assez réputée de la ville : le Museo Santuario Andino. Ce musée est consacrée à la momie Juanita, une des plus anciennes et mieux conservées au monde. Cette momie est celle d’une jeune fille de 15 ans, sacrifiée il y a 500 ans sur le volcan Misti à quelques centaines de km de là. Le musée retrace son histoire, et on peut découvrir la momie dans une des salles, conservée dans une caisse placée à très basses températures. Les photos sont interdites donc on ne pourra pas vous montrer à quoi ça ressemble, mais en tout cas, nous avons trouvé ça à la fois très glauque et fascinant. La momie est encore vraiment bien conservée, et ça fait plutôt bizarre de s’imaginer une jeune fille d’il y a 5 siècles… Du coup, on ne sait pas trop si on conseille la visite. C’est intéressant, mais en même temps il se dégage une atmosphère vraiment particulière et nous n’étions pas très à l’aise…

 

Bonne année !

Après ça, on change d’ambiance totale et pour rebondir sur des notes un peu plus joyeuses, nous rejoignons nos amis Ken et Nicole, rencontrés quelques jours plus tôt sur l’isla del sol au lac Titicaca en Bolivie pour boire un verre. Nos chemins vont être à peu près similaires sur les prochains jours à venir, et nous prévoyons donc de partir tous les 4 dès le lendemain pour le canyon del Colca.

Vers 20h, Florian et moi partons en direction du restaurant Zig-Zag, où nous avions fait une réservation pour le soir-même pour le diner du réveillon. Nous n’avons pas choisi ce resto par hasard : il propose des fondues !! Avec du vrai fromage de chez nous ! Après 4 mois sans, quoi de mieux qu’une occasion comme celle-ci pour rattraper tout notre retard ?? Ça commence dès l’entrée avec un plateau de dégustation de fromages, puis avec la fameuse fondue tant attendue. Le fromage était trop bon, le tout avec tous les bons accompagnements qu’il faut (même l’oeuf qui va bien, les experts savent) : on ne va pas le cacher, on s’est complétement explosés le bide ! A tel point que la digestion en est devenue difficile, et qu’au lieu de rejoindre Ken et Nicole sur la place d’armes pour le décompte de minuit, nous sommes rentrés à l’hôtel et avons regardé les feux d’artifices depuis le rooftop de l’hôtel. Il ne semble pas qu’il y ait eu un gros feu d’artifice pour la ville, mais plutôt des dizaines dans le ciel tout autour de nous. La plupart certainement fait par des amateurs, mais le spectacle était magique :).
Happy New Year 2018 !!! Ou Feliz Año Nuevo !

 

Le lendemain, nous rejoignons Ken et Nicole à leur auberge et partons tous les 4 en direction de Cabanaconde pour quelques jours de trek dans le canyon del Colca, le 2ème plus profond du monde ! De quoi commencer l’année en beauté !

 

 

Coin pratique

1 euro ~3,8S (Soles)

 

Bus Copacabana – Arequipa : 50S pour 9h de trajet avec la compagnie CIVA.

Bus Arequipa – Cabanaconde : 17S par personne pour 6h de trajet. Il y a environ 4 ou 5 départs par jour depuis le terminal d’Arequipa, dont certains en fin de matinée (ce qui permet une arrivée vers 17h sur place).

Convento Santa Catalina : 40S l’entrée par personne. Possibilité de faire une visite avec un guide en supplément. Comme c’était déjà notre 3ème couvent depuis la Bolivie nous nous en sommes passés, et on trouve des panneaux explicatifs un peu partout.

Museo Santuario Andino : 20S l’entrée par personne. La visite commence avec un film de 20min sur la découverte de la momie, puis on passe dans la salle pour voir la momie et les différents objets trouvés à ses côtés. Un peu court à notre goût. Possibilité là aussi de prendre un guide en supplément.

 

Logements :

Hostal Bubamara San Lazaro : hyper bien situé, moderne et propre, petit déj inclus pour 70S la nuit en chambre double avec sdb privée. Rooftop agréable et cour intérieure très jolie.

Restaurants :

Pasta Canteen : pâtes fraiches pour environ 16S par personne avec du bon pain !

La petite française : crêpes pour environ 10S

El Buda Profano : resto de sushis vegan. Un peu cher pour la taille des sushis…

Le mercado central San Camilo, pour manger sur le pouce pour moins de 10S !

Zig-Zag : notre craquage du nouvel an. 90S pour 2 personnes pour la fondue, mais vaut complétement le coût ;).

 

Laissez un commentaire