Bilan du Pérou

 

Après 29 jours passés au Pérou, il est temps de dresser un petit bilan de ce séjour au pays des incas. Ce mois est passé plutôt vite, et nous n’avons pas eu le temps de visiter tout ce que nous aurions voulu voir. Il faut dire aussi que nous avons choisi de passer un peu de temps dans la région de Cusco, en contrepartie d’autres coins du Pérou. La météo n’a pas forcément été de notre côté non plus car nous sommes tombés en pleine saison des pluies dans les Andes, et nous avons donc choisi de zapper quelques parties que nous aurions souhaitées visiter à la base, pour passer la dernière semaine sur la côte au soleil.

 

Itinéraire

Du 30/01 au 01/01 : Arequipa

Du 01/01 au 04/01 : Cabanaconde et le canyon del Colca

Du 05/01 au 07/01 : Cusco

Du 07/01 au 09/01 : Machu Picchu

Du 10/01 au 12/01 : Cusco (bis)

Du 13/01 au 20/01 : Sanctuaire animalier de Cochahuasi

Du 20/01 au 21/01 : Cusco (ter)

Du 22/01 au 26/01 : Trujillo et la côte nord-ouest

Comme dit plus haut, 1 mois c’est très court pour visiter tout ce que le Pérou a à offrir. Nous avons eu l’impression de n’avoir pas fait beaucoup d’étapes en 4 semaines, et si nous avions voulu « tout » faire il aurait fallu que nous rajoutions au moins 1 mois sur place. Nous avons donc dû faire des choix, mais nous aurions également beaucoup aimé visiter les régions de Ica et Nasca, de Huaraz, et pourquoi pas Lima où nous ne nous sommes pas arrêtés. Dans le temps que nous avons passé vers Cusco nous n’avons pas eu le temps de tout voir non plus : la montagne aux 14 couleurs, le Choquequirao, Ollaytantambo…. Tout ça ce sera pour une autre fois ! Mais ce mois passé au Pérou nous a quand même permis d’avoir un très bon « aperçu » du pays, et nous avons beaucoup apprécié passer un peu de temps à la fois dans les montagnes et au bord de la mer à Trujillo, coin du Pérou beaucoup moins fréquentés par les touristes.

 

Nourriture

Le ceviche

Par rapport à la Bolivie, la cuisine est beaucoup plus diversifiée. Notamment dans les grandes villes, il était facile de varier un peu les plaisirs et de changer un peu du riz/patate/frite/poulet. Cependant, beaucoup de gens nous avait un peu survendu le Pérou et sa gastronomie, que nous n’avons pas trouvé si exceptionnelle que ça. Nous avons bien sûr testé le fameux « ceviche » (poisson cru dans une sauce au citron très pimentée), le plat emblématique du pays, ainsi que le fameux cocktail « pisco sour » dont le Pérou se dispute la parenté avec le Chili.

Mis à part ces deux spécialités, nous avons également beaucoup mangé « Chifa » : la cuisine chinoise du Pérou, qui se base souvent sur du riz ou des nouilles sautées.

Autre découverte : l« Inca Kola ». Cette boissons gazeuse fluorescente se trouve partout, au même titre que le Coca-Cola, et les péruviens semblent en raffoler. De notre côté, on a plus eu l’impression de boire un truc hyper chimique (en même temps vu la couleur…) et nous n’avons pas du tout accroché.

Comme en Bolivie, nous y avons retrouvé les menus du midi, les « almuerzos », qui permettent de manger entrée/plat/dessert/boisson pour 3 fois rien.  C’est hyper pratique, économique, et souvent assez copieux ! Dans les marchés, nous avons également souvent mangé très bon pour vraiment pas cher, et nous avons également retrouvé les mêmes jus de fruits frais et salades de fruits qu’en Bolivie.

Salade de fruit du marché à Arequipa

Nous avons également souvent trouvé des restaurants végétariens pour vraiment pas cher, ce qui s’avérait plutôt pratique et la plupart du temps imbattable en rapport qualité/prix. Dans les petites gargotes du midi, il était souvent un peu difficile d’expliquer que non, je ne voulais pas le morceau de poulet sur mon tas de pâtes, mais dans l’ensemble je m’en suis toujours sortie. Fait assez marrant : un soir à Trujillo, un restaurateur à qui j’explique que je ne mange pas de viande me propose alors du poulet…. Oui mais non, je ne mange pas de poulet non plus… Du coup celui-ci m’a proposé… de l’agneau ! ^^

Bref, nous avons globalement bien mangé au Pérou, et souvent pour vraiment pas cher, mais nous n’avons pas été subjugués non plus par la qualité de la nourriture péruvienne.

Nous nous sommes quand même fait 3 gros craquages en 1 mois : le fondue du nouvel an, un très bon resto italien de Cusco pour nos 7 ans, et une raclette à Aguas Calientes, juste pour le plaisir de manger du fromage :).

 

Logement

Hostal El Puma à Cusco

Côté auberges et hôtels, les prix étaient légèrement plus élevés qu’en Bolivie, pour une qualité également supérieure. En moyenne dans les grandes villes nous avons payé 15 à 20 euros pour une chambre double avec salle de bain privative. Nous avons eu de très bonnes surprises notamment à Arequipa où le rapport qualité/prix était excellent, et de moins bonnes comme à Trujillo où  nous avons eu l’impression de payer très cher pour ce que nous avions. Assez souvent, le prix incluait également le petit déjeuner, souvent composé de pain, confiture, beurre, omelette, thé et jus.

Nous avons toujours eu de l’eau chaude (excepté dans notre logement pendant notre semaine de bénévolat) et assez de couettes pour ne pas avoir froid la nuit (là encore comme en Bolivie les chambres ne sont jamais équipées de chauffage).

A part à Trujillo où nous tombions en pleine période du festival de la marinera, et à Arequipa où nous arrivions tard le soir, nous n’avons jamais réservé nos logements à l’avance. Ceci dit, nous n’avons pas souvent réussi à négocier et les prix affichés sur place n’étaient pas très différents de ceux annoncés sur Booking.com.

 

Transport

Comme à notre habitude, nous avons très souvent utilisé les bus entre chaque ville. De la même façon qu’en Bolivie, nous faisions très attention à nos affaires personnelles pendant les trajets, les vols n’étant pas rares… Les quelques bus de nuit que nous avons pris étaient toujours de bonne qualité, et nous avons toujours veillé à prendre des bonnes compagnies pour les longs trajets. Il faut dire que peu après notre arrivée au Pérou, un grave accident a eu lieu au nord de Lima faisant beaucoup de victimes, et nous avions beaucoup entendu parler de problèmes de sécurité sur les routes… On a donc préféré mettre un peu plus à chaque fois pour être sûrs d’avoir des compagnies convenables. Seule exception à la règle : le trajet entre Cusco et Aguas Calientes (la ville du Machu Picchu), où nous avons eu assez peur sur le trajet à cause d’un chauffeur complétement imprudent et de mauvaises conditions des routes…

Enfin, pour la première fois depuis notre vol Santiago-> Punta Arenas début octobre, nous avons pris l’avion pour aller plus vite ! En effet, le trajet Cusco-Lima prenait 24H en bus contre 1h30 en avion, pour à peine plus cher… La décision a donc été vite prise. Une exception à la règle pendant notre voyage, mais nous étions bien contents d’avoir gagner toute une journée de transport !

A noter donc : sur les longs trajets pensez à regarder les vols, cela peut être assez intéressant !

Dans les villes, nous avons parfois utilisé les taxis (pas de compteurs donc bien pensé à négocier au début de la course…) et les collectivos, toujours aussi pratique et peu cher !

 

 

Météo

Au niveau de la cordillère des Andes (Arequipa et Cusco) pas de surprise : nous étions bien en période des pluies ! Ceci dit, c’était mieux que ce que nous craignions. Nous n’avons jamais été gêné pour nos activités ou nos randonnées, et nous avons même eu plutôt beau temps au Machu Picchu (ou disons que ça aurait pu être bien pire !). Une fois arrivés sur la côte, le temps était totalement différent : nous avons pu abandonner les doudounes et ressortir les shorts ! Nous avons même eu très chaud par moment à Trujillo.

Pour l’altitude, nous étions déjà bien habitués depuis la Bolivie et n’avons jamais eu aucun soucis.

 

Sécurité

Là non plus pas de problème. Nous avons été vigilants à chaque fois et évitions de nous balader avec tous nos biens de valeurs sur nous. Le Pérou peut parfois avoir mauvaise presse, et il est vrai que dans certains coins il convient d’être assez prudents une fois la nuit tombée, notamment dans les grandes villes, mais pas de soucis pour nous de ce côté là !

 

Visas

Pas besoin de visas pour les ressortissant français. A notre arrivée nous avons eu le droit d’emblée à 3 mois sur place. On ne nous a pas demandé non plus de preuve de sortie du territoire.

 

Argent

La monnaie officielle du Pérou est le nouveau Soles (S). Le conversion lors de notre passage était de 1 euros = 3,8 Soles. Nous n’avons jamais eu de frais de retraits aux ATMs, et pouvions retirer maximum 700S à chaque fois (400 parfois).

 

Bilan

 

Nos dépenses ont été réparties de la façon suivante, sur une base de 1 euro = 3,8 S :

  • 4,84 euros de transports par jour et par personne
  • 5,89  euros de logements par jour et par personne
  • 9,5 euros de nourriture par jour et par personne
  • 4,7 euros d’activités par jour et par personne
  • 3,7 euros d’autres (lessives, souvenirs, colis…) par jour et par personne

 

Nous avons donc dépensé 6318 Soles pendant nos 29 jours sur place, soit 28,7 euros par jour et par personne, contre les 27 euros prévus. On s’en sort donc plutôt bien en étant quasiment dans le budget ! Nous nous sommes pas mal craqués en bons restaurants pendant notre séjour au Pérou, et avons eu quelques gros postes de dépenses comme le colis envoyé en France. Tout ceci s’est retrouvé bien équilibré avec la semaine passée au refuge de Cochahuasi où nous n’avons pas dépensé grand chose.

Une bonne nouvelle puisqu’on reste donc dans le budget prévu tout en ayant pu se faire plaisir niveau nourriture et quelques hébergements sympas !

De manière générale, le coût de la vie est légèrement plus élevé qu’en Bolivie, mais reste tout de même largement abordable pour des petits budgets de backpackers.

 

Quelques exemples de prix au Pérou de la vie de tous les jours :

  • Une lessive : 5 Soles le kilo en moyenne (~1,20 euros)
  • Un trajet en taxi : environ 5 à 10 Soles pour de courtes distances (~1,20  à 2,5 euros)
  • Un menu « almuerzo du midi » : de 7 à 15 Soles (~1,5 à 3 euros)
  • Un colis de 15kg vers la France : 506 Soles en avion (~125 euros)
  • Un timbre vers la France : 8 Soles (~2 euros)
  • 1 jus de fruit au marché : 7 Soles environ (~1,5 euros)
  • 1 bouteille d’eau de 2,5L : 5 Soles (~1,2 euros)
  • 1 bouteille de coca d’1,5L : 9 Soles (~2,2 euros)

 

Bilan en chiffres

29 jours

6 villes

1 randonnée

8 bus dont 3 de nuit

1 avion

1 raclette et 1 fondue 😀

1 Machu Picchu !!

 

 

 

Tip-top et Flip-Flop

Meilleurs paysages :

  • Florian : le Machu Picchu évidemment !
  • Jeanne : idem, évidemment 🙂

Meilleurs souvenirs :

  • Florian : le Machu Picchu
  • Jeanne : la première fois qu’on a vu le Machu ! et la rencontre avec le marguay du sanctuaire de Cochahuasi 🙂 et le canyon de Colca avec les copains !

 

La plus belle ville :

  • Florian :  Cusco
  • Jeanne : Arequipa, moins touristique à mon goût

Pire souvenir :

  • Florian : le trajet en bus jusqu’à Hydroelectrica (aller et retour)
  • Jeanne : pareil

 

Meilleure chose mangée :

  • Florian : les lasagnes au restaurant italien de Cusco
  • Jeanne : le ceviche aux pois chiches de Trujillo et la fondue d’Arequipa !!

Pire chose mangée :

  • Florian : Le trop plein du mélange riz-frite-patate !
  • Jeanne : certainement encore une boisson étrange où on y trouve à boire et à manger

 

Bilan

Assez étrangement, nous avons l’impression d’avoir passé très peu de temps au Pérou. Sûrement parce que le pays est tellement grand que nous avons le sentiment de n’en avoir vu qu’une petite partie ! C’était tout de même une très belle découverte, nous qui ne savions pas trop ce que nous allions voir et comment nous allions organiser notre séjour sur place (à part le Machu Picchu bien sûr) ! Nous avons pu voir que les paysages du Pérou peuvent être très variés d’une région à l’autre, et nous avons eu parfois l’impression de changer complétement de saison entre 2 étapes ! Nous avons également été très contents de pouvoir vivre des expériences un peu différentes de ce que nous avions l’habitude de vivre, en faisant notre semaine de volontariat au sanctuaire de Cochahuasi. Ce n’est pas quelque chose que nous aurions fait lors de vacances de 2 semaines « normales », et c’était donc une très belle expérience !

Autre gros point positif de notre séjour au Pérou : nous avons adoré passer une bonne partie avec Ken et Nicole que nous avions rencontré un peu plus tôt en Bolivie. Nous avons passé de très bons moments tous les 4, et c’est vraiment une très belle rencontre de voyage que nous avons fait !

Le Pérou nous a aussi permis de reprendre un peu du poil de la bête après nos quelques épisodes de maladie en Bolivie. Nos estomacs ont pu doucement se remettre, et ça fait du bien ! C’est également au Pérou que nous avons commencé à avoir à nouveau de la chaleur et du soleil, et nous n’étions pas forcément mécontent de quitter l’altitude et le froid après plus de 2 mois passés dans les Andes.

Évidemment, le Pérou est bien plus touristique que la Bolivie, et nous avons ressenti ça dès notre arrivée à Arequipa (plus d’agences de tourisme, des rabatteurs dans les rues, des grandes chaines de magasins/restaurants occidentales ou américaines), mais on s’y attendait un peu de la part du pays abritant une des 7 nouvelles merveilles du monde !

Nous qui n’avions rien prévu à l’avance de notre passage au Pérou, il a été très facile de tout organiser « au jour le jour », et nous avons su en tirer profit en vivant des expériences atypiques et très enrichissantes, tout en profitant des beaux paysages et surtout en y faisant de très belles rencontres.

 

One Response

  1. Bravo il faudra donc y retourner ….quand on y sera.

Laissez un commentaire