Cusco et ses environs (sans le Machu Picchu)

Du 05/01/18 au 21/01/18

 

Ville emblématique du Pérou, Cusco est le point de départ pour de nombreuses excursions dans la vallée sacrée, et surtout pour le Machu Picchu ! On vous raconte ici nos quelques jours passés dans cette jolie ville et les quelques ballades que nous avons faites dans le coin. Pour le récit du Machu Picchu, ce sera au prochain article.

De notre premier jour à Cusco à notre dernier, il se sera écoulé quasiment 2 semaines. Entre temps, nous avons pas mal bougé dans le coin entre le Machu et notre semaine de bénévolat au sanctuaire animalier de Cochahuasi (qui aura son article pour lui tout seul également !). Cusco a été notre point de repère nous permettant de graviter dans les environs.

 

Cusco partie 1 : visite de la ville

Vue sur la place d’armes depuis le rooftop de l’hôtel

Notre première arrivée à Cusco s’est faite depuis Arequipa, après un bus de nuit. Nous n’avions rien réservé comme hébergement, mais avions repéré à l’avance l’Hostel El Puma, où nous nous dirigeons directement à notre arrivée.

Le quartier de San Blas

Les prix sont un peu élevés, mais c’est propre, bien situé, il y a un rooftop avec une magnifique vue, et puis nous sommes à Cusco, LA ville touristique du Pérou (et cerise sur le gâteau : leur mascotte, un petit chaton de 2 mois, est bien trop mignon ! Même si cela reste une engeance démoniaque ! [Note de Florian qui j’espère ne sera pas vu par Jeanne lors de la publication]). Comme après chaque nuit de bus, on n’a pas trop la pêche de beaucoup bouger pour cette première journée et nous nous contentons donc d’aller faire une lessive, d’aller manger, et de faire un tour de la place d’Armes de la ville et de ses belles cathédrales (celles-ci peuvent se visiter de l’intérieur en payant un droit d’entrée, mais nous ne l’avons pas fait). La place d’armes est très agréable avec ses jolies maisons à balconnets et sa fontaine centrale. Petit bémol : on sent bien qu’on est dans une ville beaucoup plus touristique qu’Arequipa. Il y a des rabatteurs à chaque coin de rue qui essayent de vendre des tours au Machu Picchu, à la montagne aux 14 couleurs ou ailleurs dans le coin… ça devient soulant à force et nous n’y avions pas été encore trop confrontés en Amérique du sud.

Deuxième jour, on part visiter le musée/couvent Qorikancha. Ce lieu a une histoire vraiment particulière : initialement, c’était l’emplacement du temple Inca le plus important de toute la région. A l’arrivée des espagnols, un couvent a été construit par-dessus. Aujourd’hui, tout a été réhabilité pour faire apparaître les 2 aspects du lieu : le côté Inca et le côté couvent. Les 2 histoires se complètent bien entre elles, et la visite est vraiment très intéressante. Ce fut vraiment un endroit important de toute l’histoire de Cusco et de sa région. Nous faisons également un tour dans le joli quartier de San Blas, un peu dans les hauteurs de la ville. C’est plein de restos sympas et de petites boutiques et nous avons beaucoup aimé nous y balader. Nous passons le reste de la journée à préparer notre excursion au Machu Picchu : courses (tout est plus cher là-bas forcément, donc on fait le plein à Cusco), achats des tickets d’entrée et réservation du bus sont au programme. Le lendemain, réveil 07h pour le départ pour le Machu Picchu, mais ça, c’est une autre histoire.

Musée Qorikancha

 

Cusco partie 2 : retrouvailles avec les copains et les salinas de Maras

De retour de nos 3 jours mouvementés à Aguas Calientes et au Machu Picchu, nous retournons au même hôtel que précédemment où nous retrouvons de nouveau Ken et Nicole. Depuis la dernière fois que nous nous sommes vus, ceux-ci sont partis visiter la région de Nasca et Ica sur la côte, et nous passons donc une bonne partie de la matinée à nous raconter nos aventures respectives.

Après un repas au marché et un passage chez le cordonnier pour ENFIN réparer nos chaussures qui commençaient à montrer des signes de fatigue, nous visitons tous les 4 le Choco’museo, le musée au chocolat de Cusco. L’entrée est gratuite mais il s’agit plus d’une boutique que d’un vrai musée, bien qu’on y trouve quand même quelques panneaux explicatifs sur la façon dont est fabriqué le chocolat. Ceci dit, ça nous va très bien quand même, d’autant plus qu’il y a une dégustation de chocolat possible :D. On passera le reste de l’après-midi à faire nos petites courses respectives, puis nous nous retrouvons pour un dernier repas tous les 4 le soir-même. Eux partent le lendemain pour 8 jours de trek au Choquequirao, les courageux ! Nous ne sommes pas sûrs de nous recroiser en chemin après ça, mais en tout cas une chose est certaine : nous irons faire un tour en Suisse à notre retour pour aller les voir !!

En tout cas c’est un sacré trek qui les attend, et nous sommes admiratifs de leur détermination et de leur courage ! Nous avions initialement envisagé de faire ce trek nous aussi, mais la météo assez pluvieuse de ces derniers temps nous en avait dissuadé… Après les 4 jours de marche sous la pluie au Torres del Paine au Chili, nous n’avions pas trop envie de réitérer l’expérience d’une rando longue sous la flotte. Pourtant, le trek semble magnifique, d’autant plus que les ruines du Choquequirao ne sont aujourd’hui accessibles qu’après 2 jours de marche, et qu’il paraitrait qu’elles sont tout aussi belles que celles du Machu Picchu ! Un projet est en cours de discussion pour construire un téléphérique qui permettrait d’y arriver plus rapidement, permettant à la région du Cusco d’ouvrir au grand public un nouveau lieu touristique majeur et de désengorger un peu le Machu… C’est donc vraiment le moment pour y aller avant que tout ça ne se concrétise ! Mais bon tant pis, ce ne serait pas le cas pour nous cette fois-ci, et puis nous avons d’autres projets tout aussi sympas pour les jours à venir !

En effet, des français que nous avions rencontrés dans le canyon del Colca nous avaient parlé d’un sanctuaire animalier dans la région de Cusco, qui s’occupe de recueillir, soigner, puis libérer des animaux sauvages issus du braconnage ou du trafic illégal. Et il paraitrait que le refuge recherche des volontaires pour venir les aider sur des périodes allant de 1 semaine à bien plus… Nous qui souhaitions vraiment faire une petite pause « volontariat » pendant notre voyage, c’est l’occasion rêvée !! D’autant plus que j’ai toujours rêvé de travailler dans une infrastructure comme celle-là, c’était donc parfait. Après une prise de contact avec le gérant du parc, nous nous donnons rendez-vous dans quelques jours pour commencer la semaine de volontariat.

 

Les Salinas de Maras

Avant de repartir de Cusco, on en profite tout de même pour faire une petite excursion dans le coin. Il y a beaucoup de choses à voir et à faire dans la vallée sacrée, mais la plupart des visites sont assez chères et nécessitent d’acheter un billet global comprenant toutes les entrées aux sites. Comme nous ne souhaitons pas tout visiter (et que de toute façon nous n’en avons pas le temps), et que cela représente un petit budget, nous préférons nous concentrer sur les visites qui ne nécessitent pas d’avoir le pass global. Et ça tombe bien, les Salinas de Maras font parties de ces sites là ! Vieilles de l’époque Incas, ces salines ont été construites sous forme de bassins en escalier, se superposant les uns les autres (les photos de l’article en parleront mieux ^^). C’est vraiment très joli à voir et très impressionnant, même si ça doit l’être encore plus pendant la saison sèche quand l’eau des pluies ne salit pas les bassins.

Petite astuce pour s’y rendre : la plupart des tours en partance de Cusco propose l’expédition pour un peu plus de 60S, mais en y allant par ses propres moyens on peut s’en sortir pour 3 fois moins cher, avec 50 fois moins de touristes sur place ! Pour ça, il faut prendre un collectivo pour environ 8S en direction de Ollantaytambo depuis l’avenue Pavitos de Cusco (un peu au sud du marché), et demander à être déposé à « Tunupa », à 5km après Urubamba (normalement, les chauffeurs de collectivos connaissent). De là, passer le pont, payer l’entrée 10S par personne et après 30min de petite grimpette, on arrive aux Salinas. L’avantage, c’est qu’on arrive de l’autre côté des Salinas par rapport à là où vont tous les touristes. On était donc tous seuls sur place ! Pour le retour, nous avons intercepté un collectivo qui nous a déposé à la gare d’Urubamba, d’où nous avons pris un autre bus pour rejoindre Cusco.

Le lendemain, la journée est consacrée à des petits aspects « administratifs » : on étudie la suite du trajet au Pérou et du voyage, on va manger au marché (comme tous les midis d’ailleurs, c’est devenu notre repère, on y mange bien et pour pas cher du tout !), et surtout on va ENFIN envoyer notre colis vers la France. Voilà plusieurs semaines que nos sacs étaient devenus vraiment trop lourds et qu’on se trimballait beaucoup d’affaires que l’on n’utilisait plus. Au final, tout s’est idéalement goupillé puisque nous avons prêté une partie de nos affaires de campings à Ken et Nicole qui allait en avoir besoin pour le Choquequirao, puis nous avons renvoyé le reste par colis, avec pas mal d’autres choses accumulées au fur et à mesure. Notre colis pesait quand même plus de 15kilos, on espère donc qu’il arrivera bien à destination ! Un vrai soulagement puisqu’en tout nous nous sommes délestés de près de 18kilos à deux : nos sacs ne pèsent « plus que » 10kg pour moi et 12kg pour Florian, le rêve ! Maintenant, il s’agirait de ne pas trop les remplir à nouveau sur les 2 mois restants.

Le soir, nous nous faisons une petite séance « nostalgie de la gastronomie française » dans une crêperie française de Cusco, La Bo’M. Les crêpes sont succulentes et le service impeccable, on recommande !

Le lendemain, nous partons pour le sanctuaire animalier de Cochahuasi où nous passerons 8 jours.

 

Cusco, partie 3 : retour du volontariat et départ vers Lima

Au retour du volontariat nous ne passons qu’une petite journée à Cusco, qui ne s’avère pas hyper palpitante. On en profite quand même pour retourner chez « Green Point », un resto vegan de Cusco où le menu du midi est hyper complet, varié et bon, pour seulement 15S. Florian en profite également pour tester (et approuver) les massages péruviens pendant que j’en profite pour mettre un peu à jour le blog.

Le soir, dernier repas à Cusco où nous testons un restaurant « Chifa » (l’association de la cuisine chinoise et péruvienne, très répandu dans le pays).

Vu comme ça, on pourrait penser qu’on a passé la journée à manger… c’est… à peu près vrai :D.

 

Le lendemain matin, après plus de 2 semaines passées dans la région, nous mettons le cap vers une autre partie du Pérou : la côté nord-ouest avec la ville de Trujillo !

 

Coin pratique

1 euro ~3,8S (Soles)

Bus Arequipa – Cusco : 60S par personne pour 10h de trajet en bus de nuit « cama ». Mais on ne se souvient plus de la compagnie (à part que ça ressemblait à « Transamerica »… hum… l’info en carton !).

Entrée musée Qorikancha : 15S par personne. Guide possible en supplément.

Choco’museo : entrée gratuite.

Bus Cusco – Salinas Maras : à prendre sur l’avenue Pavito (voir descriptif plus haut), Environ 8S par personne l’aller.

Entrée Salinas : 10S par personne.

Avion Cusco – Lima : trouvé à 55$ par personne, à peu près le même prix que le bus pour 1h de trajet contre 24h….

Taxi centre – aéroport : 10S la course.

 

Logements :

Hostal El Puma: 70S la chambre double avec sdb privative, 50S sans salle de bain. L’hôtel est grand, propre, et le staff est hyper disponible. A chaque fois le petit dej est compris dans le tarif. Rooftop avec vue sur la place d’Armes. ATTENTION : on vous conseille les chambre 19 et 20 : elles sont beaucoup moins bruyantes que les autres et plus spacieuses.

 

Restaurants :

Mercado Central San Pedro : pour manger bien et bon pour 5S le midi, puis aller se prendre un petit jus en dessert 😉 ! Nous y sommes retournés 4 ou 5 fois.

Qosqo Maki Panaderia : pour les pains au chocolat, croissants et pains aux raisins du matin. Nous y étions allés en fin d’après-midi et tout était un peu sec… Préférés peut être le matin. La boulangerie emploie des jeunes en difficultés pour les aider à s’insérer dans le milieu professionnel.

La Bo’M : Crêperie française au top !

Organika : Restaurant bio qui ne travaille qu’avec des produits frais du coin. Très bon mais un peu onéreux.

Green Point Vegan : restaurant végétalien qui propose des menus à 15S le midi hyper complets (buffet de salade, soupe, boisson, plat principal et petit dessert). Super bon, mais attention de ne pas arriver trop tard pour qu’il reste des menus ! On a aussi testé à la carte, mais nous avons moins aimé…

Qucharitas : des glaces trop bonnes et faites « sur le moment ».

Incanto : restaurant italien un peu chic, mais c’était pour fêter nos 7 ans en couple, et qu’est ce que c’était bon !!

Le restaurant de raclette « Le Buffet Francés » a malheureusement fermé il y a peu… Ne faites pas comme nous à perdre 20mn à chercher un resto qui n’existe plus ^^

 

Laissez un commentaire