Puerto Rio très-Tranquillo et passage à Coyhaique

Du 27/10/17 au 01/11/17

 

Les aléas des transports !

Depuis le départ d’Hélène et Yohann, nous nous retrouvons à nouveau tous les 2 pour la suite de notre périple. Depuis El Chalten, nous avions pour projet de nous rendre en bus un peu plus dans le nord et de retourner au Chili à Puerto Rio Tranquillo pour aller voir les fameuses cathédrales de marbre.

Après une nuit entière plutôt confortable dans le bus (sièges bien larges, inclinables, et plateau repas dans le bus !), nous arrivons à 07h30 du matin dans la ville de Los Antiguos à la frontière avec le Chili. Afin de continuer notre trajet, nous souhaitons nous rendre à Chile Chico, la ville chilienne située de l’autre côté de la frontière. Seulement voilà : entre Los Antiguos et Chile Chico, il n’y a pas de transports ! Nous sommes donc contraints de faire à pied les 15km (dont 7 dans le « no man’s land ») qui séparent les 2 villes avec nos gros sacs sur le dos. Nous essayons le stop dès le début mais cela ne rencontre pas un franc succès. Apparemment beaucoup d’automobilistes seraient frileux de prendre des gens dans les zones de frontières afin d’éviter les problèmes potentiels aux douanes. Du coup, c’est parti pour une petite ballade matinale ! 1h30 de marche plus tard, alors que nous sommes entre les 2 postes de frontières, une voiture accepte quand même de nous prendre en stop jusqu’à la prochaine frontière, nous faisant quand même pas mal économiser de temps de marche.

Nous arrivons à Chile Chico vers 10h, et tombons directement sur une petite agence proposant des bus pour Puerto Rio Tranquillo, notre destination finale. Nous avons beaucoup de chance sur le coup car aujourd’hui étant un jour férié au Chili, il n’y a qu’un bus par jour, et il part 20min plus tard… Le temps de faire quelques courses pour avoir de quoi manger dans le mini-bus, et nous voici donc partis ! Dès la sortie de la ville, la route est en très mauvais état. On comprend mieux les 4h de trajet annoncés pour faire 160km ! Nous longeons pendant une bonne partie le lac General Carrera, deuxième plus grand d’Amérique du sud après le lac Titicaca. Nous profitons de la superbe vue quand tout à coup le van s’arrête : suite à un problème mécanique, toute l’essence a coulé sur la route et nous ne pouvons plus repartir. La conductrice appelle alors rapidement la compagnie qui envoie une voiture de remplacement. Les 2 autres passagères étant assez pressées, celles-ci se font embarquer en stop par une voiture passant par là. De notre côté, nous attendons l’arrivée de l’autre voiture avec la conductrice. Pendant un peu plus d’une heure, nous avons droit à pleins de bons conseils sur les choses à faire dans le coin, le tout devant un très beau point de vue sur le lac. La couleur est vraiment surprenante : comme l’eau provient principalement des glaciers alentours, le lac est bleu turquoise à certains endroits ! Une fois l’autre voiture arrivée, nous changeons les sacs de coffre, laissons le van en panne entre les mains du garagiste et reprenons la route.

 

Visite des cathédrales de marbre

Nous arrivons vers 17h à Puerto Rio Tranquillo, et nous nous faisons même accompagner en voiture par la conductrice du mini-van pour trouver une guesthouse pas trop chère pour passer la nuit. Grâce à elle et à ses contacts sur place, nous obtenons également une réduction sur notre sortie en bateau du lendemain. Finalement, cette panne aura eu du bon 😉.

Vue sur le lac depuis Puerto Rio Tranquillo

Nous posons nos sacs pour la nuit à l’auberge La Paz, puis allons faire un -mini- tour de Puerto Rio Tranquillo. Cette ville porte très bien son nom : c’est tranquiille ! 5 ou 6 rues, quelques auberges et restaurants : on a vite fait d’en faire la visite complète ! L’attraction principale du coin est le tour en bateau pour aller voir les cathédrales de marbre sur le lac. En dehors de ça, (et de la vue superbe sur le lac !) il n’y a pas grand chose à faire ici, ou alors il faut prendre des excursions pour s’éloigner un peu (il est possible à partir d’ici d’aller faire des randonnées dans le Cerro Castillo ou d’aller voir le Lac Rafaël et ses glaciers).

Le lendemain matin, nous partons donc avec l’agence Silvana (celle dont notre conductrice la veille nous a obtenu des tarifs préférentiels) pour aller faire un tour de 1h30 vers les cathédrales de marbre. En général, il est conseillé d’attendre un jour de beau temps pour faire cette excursion (les couleurs se reflètent mieux dans le lac), et nous sommes chanceux car nous avons droit à de jolies éclaircies dans la matinée ! Au fil des ans, l’eau du lac qui a creusé les falaises de marbre, créant des grottes magnifiques tout le long de la côte. Le marbre n’est pas exploité ici, car encore trop jeune donc trop friable. Avec le soleil, le marbre et l’eau turquoise du lac, les couleurs sont vraiment superbes. Apparemment, certains couples payent très chers pour venir se marier sous les cathédrales lorsque la marée est basse. De notre côté, on préfèrera la ballade en bateau… Pendant notre sortie, nous faisons la connaissance d’Antoine, un français en vacances au Chili, avec qui Florian trouvera même certaines connaissances communes. Le monde est vraiment petit !

A la fin de l’excursion, nous nous dépêchons d’aller attraper notre prochain bus pour Coyhaique. Nous avons décidé de ne pas rester plus longtemps à Puerto Rio Tranquillo. Les autres excursions du coin nous auraient bien plu, mais étaient soit totalement hors-budget, soit la météo des prochains jours ne nous auraient pas permis d’en profiter pleinement.

 

La poisse des transports, et arrivée à Coyhaique

Entre Puerto Rio Tranquillo et Coyhaique, nous en avons pour encore environ 4/5h de route… mais c’est sans compter les pannes ! Eh oui, chanceux comme nous sommes, nous avons droit à une deuxième panne, 2 jours de suite ! Sur le coup, on avoue qu’on n’y a pas cru. Ok la poisse des transports c’est notre truc, mais là quand même c’est assez fort ! Cerise sur le gâteau, notre voisine de devant s’est mis à chanter « Despacito » de sa plus belle voix et celle d’à côté est sortie ramasser des cailloux… Où est la caméra cachée ?? Pour tout avouer, tout ça nous a quand même bien fait rigoler…

Ici pas de bus de remplacement : le chauffeur essaye de tout réparer sur place, avec l’aide de 3 camionneurs qui se sont arrêtés pour nous aider. Au final, nous avons cru comprendre qu’en plus de ne plus avoir d’essence, il semblait y avoir un petit problème mécanique sur le moteur. Une heure plus tard nous repartons, et arrivons à destination vers 18h.

Coyhaique est une des plus grandes villes du coin, mais pour autant elle n’est pas du tout touristique : c’est plus une « ville-étape » vers d’autres destinations. Du coup, il n’y a pas forcément énormément d’hôtels ou d’auberges. Nous trouvons tout de même de quoi poser nos sacs à l’Hostal Aire Patagonia, une petite auberge bien sympathique où nous nous sentons directement comme à la maison !

Concours de danse à Coyhaique

Dans les jours à venir, nous avons l’objectif de nous rendre sur l’île de Chiloé via le ferry. Comme il n’y en a que 2 par semaines (le lundi et le jeudi), nous sommes donc contraints d’atteindre à Coyhaique pendant 2 jours. Même s’il n’y a pas grand chose à faire sur place, nous ne nous sommes pas ennuyés pour autant. Repos, grasse mat et petit tour dans la ville : on a quand même réussi à bien s’occuper. Coup de chance, nous sommes tombés pendant la fête annuelle de la ville, où s’organise tous les ans un concours de danse sur la place centrale. Le but est simple : danser le plus longtemps possible ! Les participants sont par couples et la musique et les danses sont typiquement chiliennes. Nous avons vraiment beaucoup aimé regarder tout ça, même si on avoue ne pas avoir tenu jusqu’au bout (les danses commencent vers midi et certains danseurs ont tenu jusqu’à 23H les années précédentes!). L’ambiance y est vraiment bon enfant, et certains stands tout autour sont chargés de ravitailler en eau et en nourriture les participants pendant toute la journée ! Nous nous faisons même inviter par des dames à venir prendre un bol de maté et gouter leur « pebre » fait maison, un simple et efficace mélange de tomates/oignons/coriandre.

 

38H de Ferry…

Notre couchette improvisée

Le lundi après-midi, nous partons donc en direction de Puerto Chacabuco où nous attend le ferry en direction de Chiloé. Au programme : 38h de bateau ! Le trajet n’est pas si long, mais le ferry est assez lent et prévoit plusieurs arrêts en chemin. Heureusement pour nous le bateau n’est pas plein et nous pouvons nous étaler sur toute notre rangée. Sur place, nous retrouvons également Antoine avec qui nous ferons tout le trajet.

Finalement ces 38h ont été plutôt rapides. Nous avons passé 2 nuits pas très confortables et assez bruyantes (les chiliens ne semblent pas trop avoir de notions de « discrétion » quand tout le monde dort), mais nous avons réussi à bien nous occuper entre bouquins, films, et longues séances de bavardages avec Antoine. Nous avons même eu la chance de voir des pingouins, des pellicans et des dauphins à certains arrêts ! Niveau paysage, cela semblait très beau mais nous n’avons pas eu un super temps, ce qui nous a empêché de vraiment en profiter. Côté nourriture nous n’avons pas fait dans la diversité : sandwich midi et soir (nous avions acheté de quoi les faire avant de partir).

Au 2ème matin, nous débarquons à Quellon sur l’île de Chiloé à 04H30 du matin. Nous attendons au terminal du ferry que le jour se lève afin d’aller acheter nos billets pour Castro, où nous poserons nos sacs pour les quelques prochains jours.

C’est également ici que nous quittons véritablement la Patagonie, cette immense région du Chili et de l’Argentine de plus de 1.000.000 de km² que nous parcourons maintenant depuis 1 mois ! On remonte petit à petit le continent, et les températures avec !

 

Coin pratique

1 euro ~ 750 Pesos Chiliens

Excursion pour les cathédrales de marbre : 10000 pesos par personne, le prix est le même partout (nous avons payé 9000).

Bus Chile Chico – Puerto Rio Tranquillo : 15000 pesos par personne avec l’agence Martin Pescuador. Départ tous les jours à 10h30. 4h de trajet.

Bus Puerto Rio Tranquillo – Coyhaique : 10000 pesos par personne. Deux bus par jour à 09h30 et 11h30 devant le camping Silvana. 4h30 de trajet.

Bus Coyhaique – Puerto Aysen : 2400 pesos par personne avec les bus Ali. Départ toutes les heures, tous les jours sauf le dimanche. Trajet 1h.

Bus Puerto Aysen – Puerto Chacabuco : 500 pesos par personne. Départ toutes les 15minutes devant le grand Unimarc.

Ferry Puerto Chacabuco – Quellon : 17350 pesos par personne avec la compagnie Naviera Austral. 38h de trajet. Petit snack à bord mais mieux vaut prévoir sa nourriture. Une douche sur le bateau (au fond du carré VIP). Départ les lundis et jeudis vers 18h. Possibilité d’acheter les billets sur internet.

 

Logements :

Hotel La Paz à Puerto Rio Tranquillo : 25000 pesos la chambre double avec sdb privée. Cuisine accessible.

Hotel Aire Patagonia à Coyhaique : 26000 pesos la chambre double, sdb partagée. Cuisine accessible. Propre. Proprios super sympas !

Laissez un commentaire