Roadtrip dans la région de Salta

Du 26/11/17 au 03/12/17

 

Arrivée à Salta

24h de bus après notre départ de Puerto Iguazu, nous arrivons enfin dans la ville de Salta en fin de matinée, dans la région du Nord-Ouest du pays. Nous tentons de trouver rapidement une auberge pour nous poser, mais nous sommes vite surpris par les prix assez élevés qu’on nous propose. Nous qui pensions qu’on allait enfin pouvoir faire baisser un peu notre budget en arrivant dans le nord, ce n’est pas encore gagné… Finalement nous posons nos sacs à l’auberge « Ferienhaus », tout proche du centre et qui reste encore abordable. Comme nous ne pouvons pas avoir de chambre avant 14h, nous en profitons pour sortir manger un bout. Les repas dans les bus c’est pratique, mais ce n’est pas toujours top qualité… Nous nous arrêtons dans un des restaurants les plus typiques de la ville, « Don Salta », où les prix de la carte sont franchement corrects, et où nous tombons sous le charme de l’ambiance et de la décoration.

Comme nous sommes dimanche tout est fermé en ville. Nous souhaitions démarrer notre roadtrip dans la région directement le lendemain, mais il n’y a que très peu d’agences ouvertes et il est donc difficile de faire jouer la concurrence pour négocier les prix. Nous choisissons donc de rester une nuit de plus à Salta, le temps d’organiser les jours à venir, faire une machine et d’en profiter pour visiter la ville.

Le lundi, nous passons donc une journée « à la cool ». Dans la matinée nous trouvons notre location de voiture auprès de l’agence « Arodacar ». Après avoir comparé 5 ou 6 agences, c’est celle-ci qui nous semblait la moins chère et où le feeling était le mieux passé.

Pour le reste de l’après-midi, nous faisons le tour des jolies églises colorées de la ville, surnommée « Salta la linda » (la belle en espagnol). Des roses, des rouges, des bleues.. nous les avons trouvé vraiment belles et nous en avons beaucoup aimé l’architecture. Comme nous sommes lundi, tous les musées sont fermés et notre tour de la ville touche rapidement à sa fin. On en profite donc pour se reposer avant d’attaquer nos 5 jours en voiture !

 

Jour 1 : de Salta à Cafayate en passant par Cachi – 320km

Notre tuture pendant 5 jours!

Mardi matin, nous récupérons notre super Chevrolet dernier cri tout manuel auprès du loueur (verrouillage des portes, fenêtres… tout manuel à l’ancienne !). C’est parti pour 5 jours de roadtrip ! Nous mettons le cap vers la route 33 afin de faire un premier arrêt au mirador « Pedra del Molino ». Là, nous sommes déjà à 3348m d’altitude, de quoi offrir un magnifique point de vue sur les environs. Sauf qu’une fois arrivés en haut…. Nous sommes totalement la tête dans les nuages et nous ne voyons pas à 2 mètres ! Tant pis pour le point de vue, on continue la route vers le Parque Nacional Los Cardones : le parc national des cactus ! Heureusement au fur et à mesure que nous nous éloignons du col, le brouillard se dissipe et nous retrouvons à nouveau un magnifique ciel bleu.

La plaine sur laquelle nous débouchons est immense, et le décor vraiment beau : désert de cactus sur fond de montagnes colorées, et guanacos sauvages se promenant tranquillement. On est fans ! Les cactus sont étonnamment hauts, et certains ont des formes vraiment marrantes. On se croirait presque au Mexique ! Comme nous avons gagné pas mal de temps avec la mauvaise météo de la matinée, nous arrivons assez tôt dans la ville de Cachi où nous avions envisagé de passer la nuit. Du coup nous décidons de continuer jusqu’à Cafayate, à encore 3h de route de là. C’est là que nous retrouvons la fameuse routa 40, que nous avions laissé 1 mois plus tôt en Patagonie ! Plus de grand axe goudronné cette fois-ci : la route ressemble plus à de la piste caillouteuse. Sur le chemin, nous prenons en autostop une étudiante qui fait le trajet tous les jours entre 2 villages du coin. Elle a loupé la seule navette de l’après-midi, donc forcément pas facile pour faire les 17km qui la sépare de chez elle. Nous échangeons quelques mots en espagnol et apprenons que dans le coin, il ne pleut qu’un seul mois dans l’année !

Après l’avoir déposée nous arrivons dans les quebradas de las flechas. Les falaises que nous longeons sont superbes, et on ne s’attendait pas à voir de tels paysages ici. Certaines sont en forme de flèches, c’est vraiment surprenant. Forcément on s’arrête toutes les 5 minutes pour faire des photos et nous arrivons sur les coups de 18h dans la ville de Cafayate. Nous dénichons une superbe petite auberge toute mignonne avec un jardin ensoleillé pour se poser. On décide alors rapidement de rester ici 2 nuits. Plutôt que de déjà remonter vers le nord le lendemain, nous profiterons de la 2ème journée pour visiter les environs de Cafayate et des vallées Calchaquiès.

On commence fort le soir même en allant manger à la « Casa de las Empanadas », réputé comme étant un des meilleurs restaurants d’empanadas de la région ! Forcément, on n’allait pas rater ça ! Accompagné d’un petit vin blanc de la région (Cafayate est réputé nationalement pour ses vignobles), on se fait une plâtrée d’empanadas pour à peine 11 euros à deux…

 

Jour 2 : Cafayate et ses environs – 110 km

Deuxième jour de notre roadtrip, nous partons visiter les ruines de Quilmès, à 55km plus au sud. Ce site archéologique présente les vestiges de la cité sacrée du peuple Quilmès, qui a vécu ici au 17ème siècle. L’endroit est immense, très aride et les vestiges sont encore assez bien conservés. Cela manquait un peu d’explications selon nous, mais il est possible de prendre un guide pour en faire le tour (en espagnol seulement). Nous avons tout de même beaucoup apprécié prendre un peu de hauteur sur les montagnes avoisinantes afin d’avoir une vue de haut de toutes les ruines. D’en haut, on se rend compte encore plus de la taille de cette ancienne cité !

Les ruines de Quilmès

 

En bas à gauche : vin rouge , et en bas à droite : vin blanc !

Nous profitons ensuite de la tranquillité de Cafayate en journée pour manger un petit bout en terrasse au soleil, puis pour aller manger une glace… au vin ! Au choix deux parfums : vin rouge (tannat) et vin blanc (torrontés). On sent bien le goût du vin, mais c’est tout de même assez spécial… Nous n’en ferons pas notre nouveau dessert préféré !

On reste dans le thème l’après-midi en enchainant par la visite d’une Bodega (un vignoble local, et non pas un bar de la féria de Nîmes 😉 ), où nous faisons une courte visite des caves puis une petite dégustation des différents types de vin locaux. Nous avons bien apprécié le blanc, et nous repartons donc avec une petite bouteille pour notre apéritif du soir :). Nous passons ensuite le reste de la journée à chercher un supermarché ouvert dans la ville (il se trouve qu’il en existait bien un, mais qu’il ouvrait à 19h30 « l’après-midi »), puis à cuisiner et à discuter avec le propriétaire de notre guesthouse. Une bonne soirée très sympa accompagnée d’un petit vin bien agréable et d’un bon petit plat cuisiné par Florian !

 

Ruines de Quilmés : à 50km au sud de Cafayate, 50 pesos l’entrée par personne.

Logement Cafayate : Hostal del Suri, 450 pesos la chambre double avec sdb. Très calme avec un petit jardin, petit déj inclus.

Restaurants :

  • La casa de las empanadas. Large choix et menu vin + 12 empanadas très sympa.
  • El Zorrito : sur la place centrale, carte végétarienne assez fournie
  • Heladeria Miranda : réputée comme étant la meilleure de la ville pour ses glaces au vin (nous n’avons pas pu la tester car elle était fermée lors de notre passage).

 

 

Jour 3 : de Cafayate à Tilcara en passant par les Quebradas de las Conchas – 375 km

Troisième jour, le beau temps est toujours de la partie malgré les prévisions météos, et nous en profitons donc pour aller visiter les Quebradas de la conchas lors de notre remontée vers notre prochaine étape.

Seulement quelques kilomètres après la sortie de Cafayate, nous tombons sur des paysages tout droit sortis du Farwest américain : des grandes formations rocheuses rougeâtres, des canyons, de larges étendues, c’est superbe ! Nous nous arrêtons de nombreuses fois sur la route pour faire le plein de photos et nous profitons d’être à chaque fois quasiment tous seuls ! Seuls les 2 derniers arrêts, l’amphithéâtre et la gorge du diable (les plus connus forcément) sont un peu plus fréquentés que les autres. Bref, une très belle route où nous passons quasiment toute la matinée. Nous sommes bien contents d’avoir une voiture pour pouvoir nous arrêter quand bon nous semble !

Nous passons le reste de la journée à tracer sur la route : nous souhaitons être dès le soir même dans la ville de Tilcara afin d’être dans le coin dès le lendemain matin. Au final, nous arrivons à destination sur les coups de 19h et dénichons une petite auberge pas trop chère après plusieurs tentatives non concluantes. Le cadre de l’auberge est assez sympa avec une petite cour intérieur bien mignonne, mais les chambres sont assez sommaires et pas forcément propre. Heureusement pour nous, nous serons les seuls dans notre dortoir de 6 pendant les 2 nuits, ce qui n’est pas plus mal au vu de la petite taille de chaque chambre…

 

Jour 4 : mirador del Hornocal et les Quebradas de Humahuaca – 130km

Au réveil, on se lance à la découverte du coin. Tilcara est située dans la zone des Quebradas de Humahuaca, classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Là encore les paysages sont superbes, et on reste bluffés devant les énormes montagnes qui nous entourent. Nous décidons de faire notre premier arrêt au « mirador El Hornocal », à une petite heure de route de là. Après une montée de 30min sur une route bien caillouteuse, nous arrivons à notre destination avec devant nous la magnifique « montagne aux 14 couleurs ». On distingue clairement les différentes couches colorées qui constituent la montagne, c’est trop beau. A cet endroit, nous sommes tout de même à 4350m d’altitude ! Nous n’avions pas eu l’impression d’être montés si haut en roulant, et nous sommes donc assez surpris de nous retrouver à une telle altitude, pour la première fois de notre vie :). On se sent assez bien, pas de mal de tête à l’horizon, et nous décidons donc de parcourir le petit sentier afin de s’approcher un peu plus du site. On reste bien une bonne vingtaine de minutes à admirer le paysage, presque tout seuls et sans aucun bruit autour de nous. Le retour vers la voiture en sens inverse est un peu moins aisé. Ça grimpe un peu et à une telle altitude on se sent rapidement essoufflés!

« El Hornocal »
« La palette du peintre »

Après une pause midi dans un restaurant de Humahuarca, nous nous dirigeons vers « la palette du peintre », une autre formation de montagne colorée vers la ville de Maimara. Pour l’observer, on s’arrête à un mirador sur la route principale. Certes c’est moins grand et moins impressionnant que « El Hornocal », mais les dégradés de couleurs sont tout de même superbes.

Petit coup de mou et mal de tête qui commence (les effets de l’altitude à retardement ?) : nous rentrons par la suite à l’auberge nous reposer pour le reste de la journée.

 

Jour 5 : Pumamarca et les Salinas Grandes – 348 km

Pumamarca et la montagne aux 7 couleurs

Dernier jour de roadtrip, nous quittons Tilcara avec pour objectif d’être de retour à Salta pour 19h afin de rendre la voiture. Mais avant cela, nous choisissons de faire un « petit » détour par les Salinas Grandes, à 100km de là en direction de la frontière chilienne. Sur le chemin nous nous arrêtons cette fois-ci voir la montagne aux 7 couleurs de Pumamarca. Là encore nous sommes bluffés par les dégradés de couleurs que la montagne nous offre. Nous trouvons même que les différences entre chaque teinte se remarquent encore plus que sur les 2 sites de la veille. Afin d’avoir une vue d’ensemble sur les montagnes, nous nous acquittons des 5 pesos de droit de passage pour passer sur un petit mirador dans une propriété privée. Malheureusement pour nous, nous y montons en même temps qu’un groupe très bruyant de touristes chiliens, mais la vue vaut quand même le détour !

Après cette petite pause, nous reprenons la route vers les Salinas Grandes. Mine de rien, il nous reste encore du chemin à parcourir si nous voulons être de retour à Salta en début de soirée ! La route qui nous sépare des Salinas n’est pas très longue (une centaine de km tout au plus), mais elle serpente à travers la montagne (et passe même un col à plus de 4000m), ce qui rallonge pas mal notre temps de trajet. Nous arrivons en fin de matinée aux Salinas Grandes, 3ème plus grand désert de sel du monde, situé à plus de 3000m d’altitude ! Pour le visiter, nous n’avons pas le choix que de prendre un guide (en espagnol), qui embarque avec nous dans notre voiture et nous guide à travers le Salar. Bien que notre faible niveau en espagnol ne nous ait pas permis de tout comprendre dans les détails, nous avons trouvé la visite de 45 min très intéressante. La guide nous montre autour de nous tous les sommets de plus de 6000m qui nous entourent, nous explique l’histoire de la formation du salar (qui était il y a des millions d’années avant la séparation des continents… le fond de l’océan !), nous montre les techniques de ramassage du sel, et s’avère même être une pro des photos. Le salar n’était pas aussi blanc que ce à quoi nous nous attendions, mais il faut dire que les forts vents des dernières semaines avaient ramené plein de terre depuis les montagnes. Après la saison de pluies en février/mars, celui-ci devrait redevenir blanc comme neige !

Beaucoup de personnes nous avaient déconseillés d’aller aux Salinas Grandes, pour la simple raison que comme nous avions prévu le Salar de Uyuni quelques jours plus tard, cela ne valait apparemment pas la peine (Uyuni étant 100 fois plus impressionnant que les Salinas Grandes). Cependant, nous n’avons pas regretté d’avoir fait ce détour. La visite était complète et intéressante, et nous avons pu y voir les lacs naturels turquoises qui parsèment le salar (ce qui n’existe pas dans le salar de Uyuni). Une visite bien sympa qu’on vous conseille si vous passez dans le coin !

Une fois la visite finie, on trace jusqu’à Salta où nous arrivons vers 18h30. Et voilà, notre roadtrip dans la région de Salta est déjà terminé ! Du Sud au Nord, nous y avons vu des paysages très différents et tous plus beaux les uns que les autres. Il faut bien sûr s’attendre à devoir faire beaucoup de route (nous avons fait tout de même 1280km en 5 jours…), et avec quelques jours de plus cela doit permettre d’un peu moins courir. Cependant, nous avons réussi à voir tout ce que nous souhaitions voir en 5 jours, et le fait de privilégier 2 nuits au même endroit à chaque fois nous a permis d’avoir moins l’impression d’enchainer les kilomètres.

En bref, un joli roadtrip qu’on conseille à tout le monde de faire en voiture afin de pouvoir profiter au maximum de chaque arrêt et de chaque paysage (on n’imagine pas comme il aurait été frustrant de juste passer à côté en bus…).

 

Salinas Grandes : 100 pesos par personne avec guide obligatoire. Compter 45 à 50 minutes de visite.

MIrador de Pumamarca : 5 pesos par personne

Logement Tilcara : Hostal Waira, 180 pesos le lit en dortoir avec sdb dans la chambre. Calme mais pas forcément très propre… Petit déj inclus.

Notre itinéraire en voiture

 

Dernière soirée à Salta et départ pour le Chili !

Après avoir rendu notre petite voiture à l’agence et reposé nos bagages dans la même auberge qu’avant de partir, nous profitons de notre dernière soirée à Salta, qui s’avère être également notre dernière soirée en Argentine !

Pour fêter ça et finir en beauté, nous sortons manger à « La Casona del Molito », une véritable institution ici à Salta ! Ce restaurant, un peu excentré, offre apparemment les meilleurs « parillas » et « asados » (les barbecues nationaux) du coin, pour un prix franchement raisonnable. L’ambiance y est très agréable avec ses nombreux patios où l’on s’installe pour manger, et à partir d’une certaine heure des groupes de musique viennent y jouer de la musique locale. Florian y dégustera sa dernière viande argentine (du moins pour le moment !), tandis que je me remplirai le bide d’empanadas et de fromage :D. Une très bonne dernière soirée pour conclure notre passage dans ce beau pays !

Le lendemain matin, notre bus pour San Pedro de Atacama part à 07h du matin. Après un sixième coup de tampon argentine sur notre passeport, nous sortons définitivement de l’Argentine.

 

De la Patagonie à Salta en passant par Buenos Aires et Iguazu, nous avons été enchantés par notre passage dans ce pays, qui s’est avéré être une très belle découverte ! On garde les détails pour le bilan à venir, mais on peut vous dire déjà une chose : on y reviendra volontiers !!

 

Tous nos articles de l’Argentine :

 

Coin pratique

1 euro ~ 20 Pesos Argentins

Location voiture : 700 pesos par jour cher Arodacar, dans la rue Buenos Aires. Toutes les agences sont concentrées dans ce coin là, mais les prix peuvent pas mal varier d’une agence à l’autre.

Bus Salta – San Pedro de Atacama : 800 pesos par personne avec la compagnie Pullman bus en « semi-cama ». Départ 07h le matin, arrivés vers 17h.

 

Logements :

Hostel Ferienhaus : 500 pesos la nuit en chambre double avec sdb partagée. 220 pesos par personne en dortoir. 600 pesos la double avec sdb privée. Petit déjeuner inclus.

 

Restaurants :

Don Salta : la carte n’est pas folle, mais l’ambiance du resto est vraiment sympa.

La casona del Molino : THE restaurant de Salta. Franchement abordable niveau prix (on n’a pas trouvé ça plus cher qu’ailleurs…). Un peu excentré donc mieux vaut s’y rendre en taxi (compter 60 pesos la course depuis la centre ville. CB acceptée. Ouvre à 21h.

 

Laissez un commentaire