Vietnam : le bilan

 

muine_8
35 degrès à l’ombre dans le superbe « Fairy stream » à Mui Ne

Cinquième pays de notre périple, nous sommes arrivés au Vietnam par Hanoï depuis Bangkok. Nous y avons passé 22 jours pleins et ce qu’on peut affirmer directement c’est que c’était bien trop court !! Le Vietnam est un pays remplit de magnifiques choses à voir, et nous avons presque été frustrés de ne pas pouvoir y rester plus longtemps. On a adoré ce pays, et c’est notre 2ème coup de coeur du voyage après la Birmanie. Nous avons trouvé les locaux vraiment gentils et accueillants, nous avons mangé de succulents repas et vu des paysages à couper le souffle ! La diversité des paysages au Vietnam nous a vraiment surpris : des monts karstiques de la baie d’Halong aux dunes de sables de Mui Ne, en passant par les plages de Phu Quoc et la ville de Hoi An, il y en a pour tous les goûts et entre le nord et le sud nous avions parfois l’impression de ne pas être dans le même pays. La météo y a aussi joué pour beaucoup : nous avions presque froid dans le nord alors qu’on a subi la chaleur dans le sud, le tout en 3 semaines et dans le même pays ;).

Initialement, ignorants que nous étions, nous souhaitions venir principalement au Vietnam pour la baie d’Halong. Et bien nous nous sommes rapidement rendus compte que ce n’est pas du tout le seul atout du pays, et nous réalisons maintenant que le Vietnam vaut le détour également pour tout le reste qu’il a à offrir!

 

 

Itinéraire

27/02 – Jour 1 : Arrivée à Hanoï

28/02 – Jour 2 : Hanoï

29/02 – Jour 3 : Hanoï

01/03 – Jour 4 : Trajet Hanoï -> Cat Bamap

02/03 – Jour 5 : Croisière Baie d’Halong

03/03 – Jour 6 : Croisière Baie d’Halong

04/03 – Jour 7 : Trajet Cat Ba -> Tam Coc

05/03 – Jour 8 : Tam Coc

06/03 – Jour 9 : Tam Coc + trajet de nuit jusqu’à Hue

07/03 – Jour 10 : Hue

08/03 – Jour 11 : Hoi An

09/03 – Jour 12 : Hoi An

10/03 – Jour 13 : Hoi An

11/03 – Jour 14 : Hoi An

12/03 – Jour 15 : Hoi An + trajet de nuit jusqu’à Mui Ne

13/03 – Jour 16 : fin du trajet Hoi An -> Mui Ne

14/03 – Jour 17 : Mui Ne

15/03 – Jour 18 : trajet Mui Ne -> Saigon (HCMV)

16/03 – Jour 19 : Saigon + avion pour Phu Quoc

17/03 – Jour 20 : Phu Quoc

18/03 – Jour 21 : Phu Quoc

19/03 – Jour 22 : Phu Quoc

20/03 – Jour 23 : Phu Quoc

21/03 – Jour 24 : passage de la frontière Cambodgienne

 

Nous avons passé 22 jours au Vietnam, sans compter le jour d’arrivée et de départ. Comme nous l’avons évoqué dans l’introduction, c’était bien trop court pour visiter ce pays et nous avons dû faire des choix dans notre itinéraire. Autrement dit nous avons mis beaucoup d’étapes de côté pour en privilégier d’autres. Par exemple nous ne sommes pas allés à Sapa car les températures étaient encore trop basses à cette saison, mais nous aurions vraiment voulu voir ses rizières et ses beaux paysages que nous avons si souvent vu en photos.

Nous n’avons également pas pu faire les grottes de Phong Na, Dalat, le sud du pays et le delta du Mékong. Nous ne regrettons pour autant pas notre choix de parcours puisque nous avons aimé toutes les étapes que nous avons faites ! Il faudra simplement revenir à nouveau au Vietnam plus tard pour voir le reste ;). L’avantage c’est que l’on pourra très facilement refaire 3 semaines en ne voyant que des choses différentes de la première fois ;).

 

Logement

bilan_1
10$ la chambre à CatBa !

A l’image de la Thaïlande, les logements sont d’un très bon rapport qualité/prix. Excepté à Hanoï, nous n’avons jamais payé une nuit plus de 12$, mais jamais moins de 10$. Nous avons toujours eu de l’eau chaude partout, et assez souvent la clim (plutôt pas mal dans le sud du pays…). Toutes les chambres étaient également équipées d’une salle de bain privative.

Quasiment jamais de petit-déjeuner inclus, à part à Hanoï. Certaines guesthouses le proposait mais ce n’était pas très intéressant niveau prix.

 

 

Nourriture

bilan_3
Notre premier repas à Hanoi !

Pendant 3 semaines, nous nous sommes régalés. C’est la première fois depuis notre départ que nous avons mangé aussi varié. Nous avons rarement fait l’impasse sur les nems, mais nous avons vite découvert que le Vietnam ne se résume pas au Pho ;). Poissons grillés, crêpes vietnamiennes, calamar, banh-my, nouilles sautées au boeuf, cao lau… dur de choisir ce qu’on a préféré. Nous en avons d’autant plus profité que les poissons et fruits de mer étaient moins chers que dans les pays précédents, notamment dans les villes en bord de mer comme à Cat Ba ou à Mui Ne. Notre capitaine lors de la croisière sur la baie d’Halong nous a d’ailleurs appris qu’à Cat Ba le kilo de poisson se vend à 2000 Dongs… soit 10 centimes d’euros.  Du coup on a parfois eu du mal à comprendre pourquoi le poisson était toujourshue_7 plus cher que la viande dans les restaurants.

Niveau sucré, nous avons pu découvrir grâce à Jacqueline le Banh Cam, une boule de sésame frite remplie d’une pate de riz au coco. En dehors des diverses fruits exotiques tous trop bons, on a aussi eu le plaisir de retrouver nos viennoiseries françaises pour le petit-déjeuner ! Du fait de son ancien statut de colonie française, on peut retrouver assez souvent des boulangeries et des baguettes ! Un vrai régal de re-manger un pain au chocolat le matin.

 

 

Transports

bilan_4
Dans le bus entre Tam Coc et Hue

Entre les différentes villes de notre parcours nous ne nous sommes déplacés qu’en bus : celui-ci est meilleur marché que le train et les heures et lieux d’arrivée sont plus flexibles. Bien souvent nous avons eu le droit à des bus couchettes, même pour certains trajets de jour. Les fauteuils des bus de nuit sont assez confortables mais sont faits au format vietnamiens : Florian et moi avons eu parfois du mal à caler nos jambes dans les compartiments individuels ! En général une couette, un coussin et une bouteille d’eau sont fournies et le wifi est bien souvent présent dans le bus. De plus, la plupart sont équipés de toilettes, ce qui peut s’avérer très pratique ;). Mais les bus vietnamiens, c’est tout une aventure ! On sait quand ils partent (et encore… on en a eu un avec 1h d’avance au départ de Tam Coc !), mais jamais quand ils arrivent ! Ce qui ne veut pas dire qu’ils sont forcément tous en retard : il nous est aussi arrivé que le bus nous dépose avec presque 2h d’avance (à Hué), nous laissant donc au milieu de la ville à 5h du matin ^^. De plus, les cars sont à contenance maximale variable. En gros, tant qu’on peut faire rentrer des gens on entasse ! A chaque trajet en bus couchette nous avons vu des gens (des locaux bien souvent) dormir à même le sol dans les couloirs… Sur des trajets de parfois plus de 8h ce n’est pas hyper confortables… Pour finir sur la saga des bus vietnamiens, je n’ai personnellement jamais eu aussi peur sur la route. Pour faire simple : tous les moyens sont bons pour arriver le plus vite possible à destination, et les virages de montagne en pleine nuit à fond la caisse ne leur font pas peur (mais à nous si !). La technique consiste alors à ne JAMAIS regarder la route et la façon de conduire du chauffeur à moins d’avoir besoin d’une bonne dose d’adrénaline. Et pourtant depuis notre départ on en a vu des fous du volant.. mais au Vietnam ils battent tous les records !

 

Pour nous déplacer dans les villes, nous avons opté soit pour le vélo (à Tam Coc et Hoi An), le scooter (Mui Ne et Phu Quoc) ou la marche à pied. En théorie les touristes ne sont pas autorisés à conduire au Vietnam, mais on trouve pour autant des agences de locations partout dans le pays et ce moyen de locomotion est très largement utilisé. Il faut par contre faire vraiment attention aux accidents (logique en même temps…), car, n’étant pas assuré, c’est la faute du touriste à tous les coups ! Quant aux contrôles de police ils ne sont pas si fréquents, mais si vous vous faites arrêter ça sera bien souvent backshich pour vous en sortir.

 

Enfin, nous avons utilisé une fois l’avion pour nous rendre de Saigon à Phu Quoc : nous aurions perdu bien trop de temps à y aller en bus.

 

Rencontres

Une fois n’est pas coutume, nous avons fait des très belles rencontres au Vietnam. Tout d’abord nous avons été très heureux de partager un bout de notre chemin avec Jacqueline et Jean-Pierre, que nous avons retrouvé après avoir passé plusieurs jours ensembles en Birmanie entre le trek de Kalaw et le lac Inle.

phuquoc_10
Avec Haiphong à Phu Quoc

Nous sommes aussi ravis d’avoir pu croiser la route de Quentin et Mariette de « ShoesYourPath« , qui ont été de très bons conseils, ainsi que Michel, expatrié français qui nous a fait visiter Hoi An le temps d’une demi journée à vélo et toute la famille gérant le restaurant Enjoy.

Enfin, nous avons passé de très agréables soirées avec nos voisins de Phu Quoc : Mickaël et Chirstian, et surtout Yaurick et Sarah que nous aurons plaisir à retrouver plus tard plusieurs soirs d’affilée à Kep au Camboge ;).

 

En dehors des voyageurs, nous avons quasiment toujours eu de bons contacts avec les locaux. Au final c’est assez simple : il suffit d’un sourire, de quelques mots en vietnamiens (lors des négociations et avant qu’ils ne donnent leur prix sortir un « da qua » les amuse beaucoup. Cela veut en effet dire « trop cher ») et surtout d’être aimable avec eux pour que ceux-ci deviennent à leur tour adorable avec nous (résultat garanti presque à tous les coups !). Nous retiendrons particulièrement la gentillesse de notre hôte à Mui Ne, qui s’est décarcassée pour nous à chaque fois, ainsi que notre rencontre avec Haiphong sur la plage à Phu Quoc et du repas que celui-ci nous a très gentiment proposé de venir partager alors que nous ne nous connaissions absolument pas!

 

Argent

La monnaie locale est le Dong (VND), ou dollar vietnamien. Le cours du change actuel est d’environ 1 euro pour 24450 VND. Il est donc très facile d’être millionnaire au Vietnam. Beaucoup d’établissements annoncent leurs prix en dollars, mais tous sont payables en Dongs (attention cependant au taux de conversion !).

Gros inconvénient au Vietnam : les retraits sont la plupart du temps limités à 2.000.000 VND (parfois 3.000.000). Sur trois semaines, ça va donc très vite et les frais de retrait peuvent alors être particulièrement handicapants… La seule banque que nous ayons trouvée qui ne prenait pas de frais avec les VISAS était « Agribank ». Nous avons parfois essayé de retirer direct au guichet des plus grosses sommes mais nous nous sommes faits recalés à chaque fois :(.

 

Visas

Concernant les visas pour le Vietnam, c’est le chaos ! On entend des dizaines de variantes concernant l’obtention de celui-ci avec à chaque fois des procédures et des prix différents… La façon la plus courante de le faire est de passer par une lettre d’invitation. Des agences sont spécialisées dans ce business sur internet : moyennant une certaine somme, ils vous envoient une lettre validée par le gouvernement vous autorisant à rentrer dans le territoire. Il faut alors imprimer la lettre et se présenter avec à l’arrivée à l’aéroport. Vous obtiendrez alors le visa directement sur place en échange de 25$ par personne (tarif pour un visa tourisitique d’1 mois). Beaucoup d’agences ont fait des lettres d’invitation leur business et il convient de faire attention aux fraudes potentielles… Nous sommes passés par le site internet « Minh Anh Travel » qu’on nous avait recommandé à plusieurs reprises et qui avait de bons commentaires sur internet. Nous avons reçu en 1 semaine nos lettres d’invitation pour 9$ par personne. A l’arrivée à l’aéroport nous n’avons eu aucun problème pour récupérer nos visas (il faut par contre faire attention à bien avoir les 25$ sur soi).

Il est possible de faire le visa avant le départ à l’ambassade du Vietnam à Paris, mais le prix est alors plus élevé qu’avec le visa à l’arrivée.

 

Securité

Encore une fois, nous ne nous sommes jamais sentis en insécurité pendant tout notre séjour. Les vietnamiens ont toujours été très aimables avec nous et nous ne nous sommes jamais sentis agressés. Comme nous l’avons dit précédemment les seuls moments où nous avons craint pour notre sécurité étaient lors des trajets en bus… Heureusement pour nous, nous n’avons jamais eu d’accidents et les vietnamiens, malgré leur conduite déjantée, maitrise assez bien leurs véhicules..

 

 

Budget

budget

Nos dépenses ont été réparties de la façon suivante:

– 6.501.000 Dongs de nourriture, soit environ 12,6 euros par jour à deux.

– 3.325.000 Dongs de transport, soit environ 6,48 euros par jour à deux.

– 4.960.000 Dongs de logement, soit environ 9,66 euros par jour à deux.

– 1.186.000 Dongs de visite, soit environ 2,31 euros par jour à deux.

– 5.002.000 Dongs « d’autres » (eau, souvenirs, colis…) soit environ 9,74 euros par jour à deux.

 

Nous avons donc dépensé pendant 21 jours au Vietnam (les 2 jours de croisières mis à part) 20.974.325 Dongs, soit 20,42 euros par jour et par personne pour un budget initial de 18 euros par jours et par personne. Petit dépassement qui nous coûte donc 101,84 euros à deux. Nous nous sommes fait avoir sur le budget « autres », énorme comparé aux pays précédents. En effet, nous avons compté dans « autres » le colis que nous avons envoyé en France depuis Hoi An (58,48 euros) ainsi que les souvenirs que nous avons acheté (on s’est fait un peu plaisir au Vietnam vu qu’on pouvait envoyer le colis après!). Toutefois on relativise : ce n’est « que » 50 euros de plus par personne de dépenser et nous avions déjà fait des économies sur les pays précédents.

 

Quelques exemples de prix au Vietnam dans la vie de tous les jours :

  • Une bouteille d’eau d’1L : 10.000 Dongs (~0,40 euros)
  • Un Pho dans la rue : environ 40.000 Dongs (~1,6 euros)
  • Un paquet de biscuits : environ 25.000 Dongs (~1euros)
  • Un coca : 15.000 (~0,60 euros)
  • Un plat dans un restaurant : entre 40.000 et 70.000 Dongs (hors nourriture type burger) (~1,5 à 2,5 euros)
  • Une location de scooter à la journée : environ 120.000 Dongs (~5 euros)
  • Une mangue ou une demi-douzaine de bananes dans la rue : entre 10.000 et 20.000 Dongs dans les coins touristiques (~0,4 à 0,8 euros)
  • Un Banh-My : 20.000 Dongs (0,4 euros)

 

Bilan en chiffres

22 jours

7 bus dont 2 de nuit et 50h de trajet

2372 km parcourus

3 bateaux dont 1 croisière de 2 jours

1 avion, 2 scooters, 1 barque et 4 vélos

hoian_15
La ville de Hoi An, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO

0 maladie !

Un peu de coup de soleils…

2 dunes de sables

Des dizaines de pics kartisques

3 magnifiques plages à Phu Quoc

3 sites classés au patrimoine mondiale de l’UNESCO

10.000 Banh My

 

 

 

Tip-top et Flip-Flop

Meilleur paysage:

  • Florian : La vue depuis la terrasse d’un restaurant sur la vieille ville de Hoi An
  • Jeanne : La baie d’halong terrestre à Tam Coc et les dunes de sable blanc de Mui Ne

 

Meilleur restaurant :

  • Florian : celui partagé avec les vietnamiens à Phu Quoc / celui de la guesthouse de Mui Né
  • Jeanne : la cuisine préparée par le cuisinier pendant la croisière sur la baie d’Halong

 

Meilleur hôtel :

  • Florian : notre petite maison à Mui Né
  • Jeanne : Le « central backpackers » Hostel de Hanoi, ou le « sunrise hotel » de Phu Quoc car on s’y est vraiment sentis à la maison

 

Meilleur truc mangé :

  • Florian : les 1.000.000 de nems / le poisson à la citronnelle cuit dans des feuilles de bananier du cours de cuisine
  • Jeanne : les Banh-my ! Et les poissons/crustacés de Phu Quoc avec Haiphong

 

Meilleur souvenir :

  • Florian : Hoi An
  • Jeanne : les dunes de sable blanc au réveil à Mui Ne

 

Pire souvenir :

  • Florian : hésiter sur l’heure de la sieste
  • Jeanne : le bus de nuit entre Hoi An et Mui Ne

 

 

Conclusion

Après la Thaïlande où nous avons été un peu « déçus », nous nous sommes bien rattrapés au Vietnam où nous avons aimé chaque étape de notre périple. Nous avons été impressionnés par la diversité des paysages que pouvait offrir le pays du Nord au Sud et l’accueil des locaux a toujours été très bon envers nous. Le seul point qui a pu nous marquer pendant ces 3 semaines est la rapidité à laquelle le pays semble s’être adapté au tourisme, pas forcément de la bonne manière : tous les moyens nous ont semblé bons pour se faire de l’argent sur les étrangers, et tout est prétexte à nous faire payer (parking à vélo payant près de la plage alors que rien n’indique que l’accès devrait l’être, taxe d’entrée sur certains sites qui avaient l’air un peu sortis de nulle part, petits services qu’on croit être rendus juste par gentillesse alors que de l’argent est toujours demandé derrière)… Alors que la négociation est souvent assez facile, les prix sont constamment gonflés à bloc à chaque fois et pour tout (des simples bananes, aux souvenirs à Ho Chi Minh). Résultat : on a un peu eu l’impression de s’être faits avoir tout le temps et d’avoir toujours payé plus que ce qu’il ne fallait. Nous avons été aussi choqués de voir à Ho Chi Minh Ville des excursions proposées pour aller tirer à la kalachnikov sur d’anciens champs de bataille de la guerre du Vietnam… Un peu glauque comme activité… On espère juste que cela ne prendra pas trop d’ampleur avant que la pays n’en perde vraiment trop en authenticité. Idem pour la saleté et la pollution : on en voit partout et c’est même révoltant de voir que certains sites superbes (comme la baie d’Halong, les plages de Phu Quoc, les dunes de Mui Ne, Tam Coc) commencent à être envahis de déchets et que personne ne semble rien faire pour ça.

Voilà pour la petite ombre au tableau, on reste quand même sur un ressenti final très positif du pays. C’est d’ailleurs avec grand plaisir qu’on y retournerait une deuxième fois, et on conseille à tout le monde d’aller y faire un tour, en n’oubliant pas qu’il n’y a pas que la baie d’Halong à aller voir (loin de là!), car le pays regorge de merveille du nord au sud.

 

Tous nos articles sur le Vietnam :

 

Pour voir toutes nos photos du Vietnam –> c’est ici !

hanoi_11

halong_8

hue_6

hoi_an_5

muine_1

phuquoc_8

Laissez un commentaire